Chapelle Foujita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle Foujita
ChapelleFoujita.jpg

La chapelle Foujita.

Présentation
Type
3e quart XXe siècle
Architecte
Date de construction
1965-66
Propriétaire
Commune
Protection
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Point carte.svg

En 1964, le peintre Léonard Foujita, converti au catholicisme, décide avec René Lalou (son parrain, qui dirigeait la maison de vin de Champagne Mumm) de construire une chapelle à Reims. C'est la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, surnommée « chapelle Foujita ».

Historique[modifier | modifier le code]

De son vrai nom chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, la chapelle, de style néo-roman est située à proximité du centre historique de Reims. Sa construction, sous la direction de l'architecte Maurice Clauzier, commence en 1965 et se termine l'année suivante, elle se fait sur un terrain offert par Champagne G.H. Mumm. L'intérieur de l'édifice est largement recouvert par des fresques peintes par Léonard Foujita et représentant différents passages de l'Histoire sainte, dont la plupart reprennent des scènes de la vie du Christ. Les vitraux ont également été peints par Foujita et réalisés par le maître-verrier Charles Marq. Les motifs reprennent des scènes de la vie en Champagne et des vues de la campagne.

La chapelle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 8 juin 1992[1]. Elle est bénie le 1er octobre 1966 puis solennellement remise à la ville de Reims le 18 octobre suivant[2]. En 1999, elle a reçu 5 199 visiteurs[réf. nécessaire]. Depuis le 3 octobre 2003, elle abrite les cendres de Foujita ainsi que la tombe de sa dernière épouse, Marie-Ange, décédée en 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]