Château de Xaintrailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Xaintrailles.
Château de Xaintrailles
Image illustrative de l'article Château de Xaintrailles
Château de Xaintrailles
Période ou style Médiéval
Type Manoir
Début construction XIIIe siècle
Fin construction XVe siècle
Propriétaire actuel Personne privée
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)[1]
Coordonnées 44° 12′ 27″ N 0° 15′ 23″ E / 44.2075, 0.2564 ()44° 12′ 27″ Nord 0° 15′ 23″ Est / 44.2075, 0.2564 ()  [2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Périgord
Région Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Xaintrailles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Xaintrailles

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Château de Xaintrailles

Le château de Xaintrailles est un édifice situé dans la commune française de Xaintrailles, dans le département français de Lot-et-Garonne. Il est classé monument historique en 1840[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier château est mentionné en 1259 comme tenu par trois co-seigneurs tous de la famille de Xaintrailles. Il a été bâti au début du XIIIe siècle et il en reste la basse-cour médiévale, le donjon et les talus des murs sud et ouest.

Jean Poton de Xaintrailles, compagnon de Jeanne d'Arc, mort en 1461, puis ses successeurs Bernard de Lamothe, et Antoine de Chamborel, gouverneurs de Casteljaloux, réaliseront des constructions au XVe siècle : deux tours et le corps de logis nord. Au XVIe siècle sont ajoutées les tourelles sur trompe en éventail de l'élévation sud et des fossés et un pont-levis sont mentionnés en 1539. En 1570 château passe aux Montesquiou puis aux Lau de Lusignan en 1724.

Vers 1780 Armand de Lau, marquis de Lusignan, fait combler les fossés et aménager un accès par l'ouest. En 1824, les pièces nord-est s'effondrent et en 1843 le donjon est partiellement restauré sur projet de Gustave Bourières, architecte du département[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

La partie la plus ancienne du château est le donjon du XIIIe siècle percé de fenêtres au XVe siècle. Le corps de logis nord du XVe siècle comporte un étage carré et deux étages de comble et un toit en croupe et à longs pans couvert de tuiles plates. Il possède comme le donjon, un escalier hors-d'œuvre. Le bâtiment sud d'un étage et combles et tourelles est réaménagé (cuisines). L'aile ouest est encadrée de deux tours.

L'escalier en U et le vestibule ont été aménagés au XVIIIe siècle[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :