Yeosu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yeosu
Image illustrative de l'article Yeosu
Noms
Nom Hangeul 여수시
Nom Hanja 麗水市
Nom Romanisation révisée Yeosu-si
Nom McCune-Reischauer Yŏsu-shi
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Divisions 1 eup, 6 myeon, 20 dong
Démographie
Population 292 220 hab. (2010)
Densité 582 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 45′ 47″ N 127° 39′ 43″ E / 34.762952, 127.661963 ()34° 45′ 47″ Nord 127° 39′ 43″ Est / 34.762952, 127.661963 ()  
Superficie 50 230 ha = 502,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Yeosu

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Yeosu

Yeosu est une ville portuaire au sud de la Corée dans la province du Jeolla du Sud dont le territoire s’étend sur une presqu’ile et 317 iles. La zone administrative actuelle (si) de Yeosu est issue de la fusion en 1998 de la ville de Yeosu avec la ville et le district de Yeochon pour former la subdivision la plus peuplée de la province (292 220 habitants en 2010), ses habitants étant dispersés sur un territoire de 502,3 km². Gagnant du terrain sur la mer, son territoire s’agrandit régulièrement (498,1 km² en 2002, 501,3 en 2007) mais sa population continue de diminuer (320 570 habitants en 2002, 295 439 en 2007). Elle se trouve à 1 h 30 de Gwangju et 2 h 30 de Busan et Daegu. Les symboles de la ville sont le camélia, sa fleur et la mouette.

La ville de Yeosu et le port

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument Daechop en l'honneur de Yi Sun-sin (1620)

Du néolithique, les restes les plus impressionnants ont été retrouvés à Sonjukdo, une ile située à 86 km au sud de Yeosu. Il s’agit de gros tas de coquillages et de pièces de poterie rouge-brune avec des décors en dents de peigne.

Sur la presqu’ile, la préhistoire est marquée par la présence de nombreux dolmens datant de l’âge du bronze, le plus remarquable étant Wangbawijae, long de 8 m 60. De nombreux objets ont été retrouvés à Hwajang-dong, ce site fait maintenant l’objet d’une reconstitution[1].

La forteresse Gorak, maintenant en ruine, possède une structure complexe assez rare. Elle date de la fin de la période du Baekje postérieur (IXe siècle). La forteresse Seokchang, un château carré en pierre, a été construite au début de la période Joseon (1392-1910).

L’histoire de la ville est fortement marquée par les batailles navales gagnées contre les japonais à l’aide de bateaux-tortue. Le port abritait la section de la marine de la dynastie Joseon responsable du secteur est de la province du Jeolla depuis 1479. C’était la principale base d’opération pour l’amiral Yi Sun-sin lors des batailles navales de la guerre Imjin de 1591-1598 contre le Japon.

Au milieu du XVIIe siècle, la ville accueillit Hendrik Hamel, le premier européen qui fit une description de la Corée. De 1885 à 1887, Geomundo est occupée par les anglais qui y construisent une base navale.

Yeosu a participé au soulèvement du Donghak en 1894. Cette rébellion contre le gouvernement, l’aristocratie et les étrangers fut à l’origine de la première guerre sino-japonaise.

En octobre 1948, la région d’Yeosu et de Suncheon fut le théâtre d’une rébellion (en) contre le gouvernement de Syngman Rhee.

Elle a été choisie en novembre 2007 pour accueillir l'exposition internationale de 2012, Expo 2012 sur le thème « pour des côtes et des océans vivants » [2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Un village sur la côte

Avec les villes de Suncheon et de Gwangyang ainsi que le district de Hadong, elle forme la zone franche de la baie de Gwangyang qui est complètement entourée par un complexe industriel. En particulier, la raffinerie de GS-Caltex (775 000 barils par jour)[3] et l’usine de Yeoncheon NCC (250 000 tonnes d’éthylène par an) se trouvent sur le territoire de Yeosu[4].

Le terrain est accidenté à cause des montagnes et la côte très découpée : le littoral est long de 906 km et comporte 317 iles dont 49 sont habitées. Cependant, la mer est peu profonde et forme de grandes vasières. Les forêts couvrent 62 % du territoire, les rizières 13,5 %[5].

La température moyenne annuelle est de 13,85 °C. À cause de la proximité de la mer, le climat est nettement plus océanique que dans le reste de la péninsule. Avec une température moyenne de 1,6 °C en janvier, les hivers sont relativement doux, le printemps et l’automne relativement longs et les températures estivales sont modérées (25,9 °C en aout) avec 1413,5 mm de précipitations sur l’année, essentiellement en été.

Les territoires urbains de la ville de Yeosu sont divisés en 20 quartiers (dong). Les zones rurales sont divisées en 6 communes (myeons) et 1 bourg (eup).

Le centre ville n’est pas grand et s’étend seulement sur les quartiers de Jungangdong, Hakdong et Yeoseodong. Jungangdong comprend la vieille ville, le port de ferry, la radio Yeosu KBS et les parcs Haeyang et Dolsan. Yeoseodong abrite la gare routière et un campus de l’université nationale de Chonnam.

Le terrain de l’expo 2012 se trouve à Sujeongdong, près du port et de la gare centrale.

Relevé météorologique de Yeosu
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1,6 −0,5 3,5 9,2 14,1 18 22,1 23,4 19,2 13,6 7,2 1,1 10,8
Température moyenne (°C) 1,6 2,8 7,1 12,7 17,4 20,6 24,2 25,9 22,1 16,9 10,5 4,4 13,85
Température maximale moyenne (°C) 5,4 6,8 11,5 16,7 21,3 24 27 29,2 25,5 20,9 14,4 8,3 17,6
Ensoleillement (h) 203 186 220 205 231 189 164 223 191 224 194 199 2 429
Précipitations (mm) 24,3 40,7 67,6 142,3 146,4 224 260,9 229,6 152,3 55,1 49 21,3 1 413,5
Nombre de jours avec précipitations 4 5 6 9 7 9 12 9 8 4 4 3 80
Humidité relative (%) 56,9 58 59,9 67,2 71,1 78,8 85,3 80 73,3 64,5 62,2 59,9 68,1
Source : www.meteomedia.com (1961-1990) [1]


Sites et monuments[modifier | modifier le code]

Jinnamgwan, halle construite en 1599
La déesse de la miséricorde de Hyangilam

La halle Jinnamgwan se trouve au centre de Yeosu. C’était le quartier général des forces navales. Pendant la guerre Imjin (1591-1598), elle a servi de salle de réception et de centrale de commandement à l’amiral Yi Sun-sin. Elle offre un large panorama sur le port et le pont de Dolsan. La reconstruction d’un de ses bateaux tortue se trouve dans le port. Brulée en 1597, reconstruite en 1599 et reconvertie en hôtel, elle est classée comme trésor national n° 304. Soutenue par 68 colonnes impressionnantes, hautes de 14 m, c’est la plus longue halle en bois du pays (54,5 m). [2]

Chungminsa est un sanctuaire dédié à Yi Sun-sin et construit à la demande du premier ministre Yi Hang-bok en 1601. La statue de Yi Sun-sin est entourée par celles de Yi Deok-gi et Ahn Heungguk. Ce monument domine l’ile d’Odong

Odongdo (ko) est un des buts de voyage les plus importants de Yeosu, réputée pour ses camélias pluricentenaires. Elle est très appréciée par les couples, c’est pourquoi elle a reçu le surnom de « l’ile de l’amour ». L’ile abrite un parc, un phare haut de 25 m et une cascade musicale. On peut s’y rendre en bateau en train ou à pied. [3]

Seonso est un chantier naval historique où les bateaux tortues ont été construits et entretenus.

Heungguksa est un temple bouddhiste fondé en 1195 par le moine Bojo. Le bâtiment principal abrite des peintures et des sculptures bouddhistes. Honggyo, le pont rouge, est le plus long du pays avec ses 86 piliers. Il est maintenant dans une forêt, au milieu du complexe industriel. [4]

L’ermitage Hyangilam (ko) perché sur une pente escarpée de Geumosan, la montagne de la couronne dorée, à la pointe sud-est de l’ile de Dolsan, est célèbre pour sa vue sur le lever du soleil, son nom signifie d’ailleurs l’ermitage tourné vers le soleil. Il appartient au courant Avalokitesvara et a été fondé en 644 par Wonhyo, un prêtre bouddhiste. Trois des huit bâtiments ont été endommagés par le feu le 21 décembre 2009.

Autres temples : Hansansa, Yongmunsa.

Le parc national maritime de Dadohae regroupe les plus belles iles, en particulier Geomundo, Baekdo, Geumodo et Sado, l’ile du sable. Cette dernière possède des empreintes de dinosaures. [5]

La ville organise trois grands festivals : le festival des bateaux-tortue début mai combiné avec le festival des voiliers, suivi par le festival international de la jeunesse fin juillet et le concours international des feux d’artifices en novembre. [6]

Cuisine[modifier | modifier le code]

Yeosu étant un port à l’extrémité d’une péninsule, les spécialités sont en conséquence essentiellement à base de produits de la mer. Ils sont consommés (scare, daurade, sole, anguille, …) soit crus soit grillés (anguille, hapalogenys, huitres). Le kimchi de la région est assaisonné aux feuilles de moutarde.[7]

Personnages célèbres natifs de Yeosu[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :