Côte (province du Kenya)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Côte.
Province de la côte
Coast Province (en)
Mkoa wa Pwani (sw)
Image illustrative de l'article Côte (province du Kenya)
Administration
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Type province
Chef-lieu Mombasa
Autres villes Diani, Malindi, Watamu, Lamu, Kilifi,Taveta
Date de création 1963
Date de dissolution 2013
Nbre. de comtés 6
Nbre. de districts 21
Nbre. de circonscriptions électorales 21
Commissaire provincial Samuel Kilele (20122013)[1]
ISO 3166-2 KE-300
Préfixe postal KE 2 xxxx
Indicatif téléphonique + 254 20
Démographie
Population 3 325 307 hab. (2009[2])
Densité 38 hab./km2
Langues usuelles anglais, swahili, langues mijikenda, orma
Groupes ethniques Swahili, Mijikenda, Orma
Géographie
Altitude Min. (océan Indien) 0 m – Max. (mont Vuria) 2 180 m
Superficie 8 660 300 ha = 86 603 km2

La province de la côte était une des sept provinces du Kenya[3]. À l'est, elle comprenait 480 km des 536 km du littoral kényan sur l'océan Indien. Elle était bordée au nord par la province nord-orientale, à l'est par les provinces orientale et de la Vallée du rift, au sud par la Tanzanie (régions de Tanga et du Kilimandjaro). Son chef-lieu était le port de Mombasa. Elle était, principalement, peuplée par les Orma, les Mijikenda et les Swahili.

Depuis le 28 mars 2013, suite aux élections législatives du mars 2013, la province — comme toutes les autres provinces du Kenya — n'existe plus. Elle est remplacée par les six comtés qui la composaient.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et géologie[modifier | modifier le code]

à compléter

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, le climat de la province va du type Af sur la bande côtière au type Aw à l'intérieur des terres.

Histoire[modifier | modifier le code]

à compléter

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement national effectué en 1999, la population était de 2 487 264 personnes. Lors du recensement de 2009, le chiffre est passé à 3 325 307 habitants[2]. Ils se partagent une surface terrestre de 86 603 km2.

Principales localités[modifier | modifier le code]

Les chiffres de population datent du recensement national de 1999 :

Économie[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Parcs nationaux, réserves et musées kényans[modifier | modifier le code]
Autres[modifier | modifier le code]

Structures sociétales[modifier | modifier le code]

Structure exécutive[modifier | modifier le code]

La province est divisée en six comtés (Counties) :

Depuis le 28 mars 2013, et suite aux élections générales du 4 mars 2013, les comtés, qui ont un pouvoir exécutif et législatif ont remplacé les provinces, sont semi-autonomes par rapport au gouvernement central. Ces entités peuvent lever des impôts ou adopter des règlements locaux (par ex. : urbanisme, police) ainsi que gérer les ressources naturelles, humaines et les infrastructures pour autant que leur décision ne soit pas contraire ni à la Constitution ni aux Lois de l'État. L'autorité exécutive des comtés est responsable des moyens qui lui seront apportés par l'exécutif national.

Les autorités exécutives comportent chacune un gouverneur, un vice-gouverneur et un maximum de dix autres membres.
Les assemblées locales sont constituées d'autant d'élus que le comté compte de Ward (« autorité locale ») auxquels il faut ajouter le Président de l'assemblée locale (Chairman of the County Cuncil).

Structure administrative[modifier | modifier le code]

L'administration est dirigée par un Commissaire provincial (Provincial Commissioner) secondé par trois Assistants commissaires (Deputy Provincial Commissioners). Entre le juillet 2012 et le 28 mars 2013, le commissaire est Samuel Kilele[1].

Le chef-lieu de la province (mkoa) est Mombasa. Elle est divisée, depuis 2009, en 21 districts (wilaya) eux-mêmes partagés en divisions administratives (tarafa) :

Structure électorale[modifier | modifier le code]

La province compte 21 circonscriptions électorales (Constituencies) dont le territoire est identique à celui des districts et était, ainsi, représentée par 21 députés (Members of Parliament ou MP) à l'Assemblée nationale qui comptait 210 élus directs. Depuis 2013, l'ancienne province compte cinq circonscriptions supplémentaires, soit 26 au total[4].

Personnalités liées à la province[modifier | modifier le code]

Art[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Boniface Mganga, fondateur et maître de chœur de la chorale Muungano National Choir. Membre du parti politique Ford-People, il fut aussi, entre 2002 et 2007, député représentant la circonscription électorale de Voi et vice secrétaire au ministère de l’Éducation ;
  • Fadhili William (1938 à Mombasa-2001 à Nairobi), musicien-chanteur-compositeur. Il a introduit l'utilisation de la guitare électrique et le twist en Afrique de l'Est. il est aussi le compositeur de la chanson Malaïka.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Margaret Mwangola, fondatrice de la Kenya Water for Health Organisation (KWAHO) ;
  • Jacinta Mwatela (1958), gouverneur de la Banque centrale du Kenya entre 2007 et décembre 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mark Agutu, « A loaded in-tray awaits new Coast PC », Daily Nation,‎ 7 juillet 2012 (lire en ligne)
  2. a et b Kenya National Bureau of Statistic[(en) lire en ligne]
  3. La zone de Nairobi n'est pas une province mais une région
  4. The Standard, « MPs approve 80 new constituencies », article du 1er juin 2011 [(en) lire en ligne]

Lien externe[modifier | modifier le code]