Giancarlo De Cataldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cataldo.

Giancarlo De Cataldo

Description de l'image  Giancarlo De Cataldo Interview.jpg.
Activités Romancier, dramaturge, scénariste
Naissance 7 février 1956
Tarente
Genres Roman policier
Distinctions Prix Scerbanenco (2003)
Prix du polar européen (2006)

Giancarlo De Cataldo (né à Tarente, dans la province homonyme, en 1956) est un écrivain, dramaturge, scénariste et magistrat italien.

Son roman le plus renommé est Romanzo criminale, adapté en 2006 au cinéma par Michele Placido, sous le même titre, et dont l'auteur lui a donné une suite, La Saison des massacres (Nelle mani giuste).

Biographie[modifier | modifier le code]

Giancarlo De Cataldo quitte sa région natale en 1973 et s'installe à Rome où, après ses études de droit, il est nommé juge à la cour d'assises.

Parallèlement à son activité de magistrat, il est écrivain, dramaturge, scénariste pour le cinéma et la télévision. Il collabore également aux journaux La Gazzetta del Mezzogiorno, Il Messaggero, Il Nuovo, Paese Sera (it).

Son 1er roman, Nero come il cuore est publié en 1989 et adapté en téléfilm, deux années plus tard, par Maurizio Ponzi, sous le même titre.

C'est en 2002 en Italie et en 2006 en France que paraît Romanzo criminale. Ce roman historique obtient un franc succès en Italie auprès du public et de la critique[1] et nous plonge dans Rome et les méfaits commis par la bande de truands de la Magliana dans la capitale italienne durant quinze années, de 1978 à 1992.

Giancarlo De Cataldo nous livre une suite, La Saison des massacres (Nelle mani giuste) en 2007 en Italie et en 2008 en France. Deux des principaux protagonistes, déjà présents dans Romanzo criminale, le commissaire Scialoja et Patrizia, l’ex-prostituée dont il est toujours amoureux, sont au cœur des relations complexes de l'État italien avec la Mafia et de l'Opération Mains propres dans les années 1990.

Outre ses autres romans, Nero come il cuore, Contessa, Il padre e lo straniero, I giorni dell'ira. Storie di matricidi, Onora il padre. Quarto comandamento, Teneri assassini, Fuoco, L'India, l'elefante e me, Giancarlo De Cataldo a écrit des récits ou nouvelles pour 8 recueils collectifs.

De plus, il a préfacé l'anthologie La legge dei figli, écrite, pour les soixante ans de la constitution italienne, en 1997, par 16 auteurs, tous fonctionnaires (magistrats, représentants des forces de l'ordre, ...) (ISBN 978-88-8237-156-2)

Passionné depuis son adolescence pour les écrits et les chansons de Leonard Cohen, qu'il a rencontré chez un disquaire de sa ville natale en 1972[2], Giancarlo de Cataldo a traduit, conjointement avec Damiano Abeni, 2 recueils de poésie de l'artiste canadien, Flowers for Hitler et The Energy of Slaves, publiés sous le titre L'energia degli schiavi en 2003 à Rome, chez l'éditeur Minimum fax. (ISBN 88-8776-582-0)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans en version originale[modifier | modifier le code]

  • Nero come il cuore, Milan : Interno Giallo, 1989, 183 p.  (ISBN 978-88-0617-232-9). Nouvelles éditions : Giallo Mondadori, 2001, Turin : Einaudi, 2006.
  • Contessa, Pavie : LIBER Internazionale, 1993, 252 p.  (ISBN 978-88-8004-017-0)
  • Il padre e lo straniero, Rome : Manifestolibri, 1997, 100 p.  (ISBN 978-88-7285-131-9). Nouvelles éditions : Rome : Manifestolibri, 2000, Rome : Edizioni e/o, 2004.
  • I giorni dell'ira. Storie di matricidi, Milan :Feltrinelli, 1998, 136 p.  (ISBN 978-88-0717-029-4) (coécrit avec Paolo Crepet). Nouvelle édition : Milan, Feltrinelli, 2002, 141 p. 
  • Onora il padre. Quarto comandamento, Giallo Mondadori, 1999 (écrit sous le pseudonyme de John Giudice). Nouvelle édition : Turin : Einaudi, 2008, 185 p.  (ISBN 978-88-06-18695-1)
  • Teneri assassini, Turin : Einaudi, 2000, 161 p.  (ISBN 978-88-06-17981-6)
  • Romanzo criminale, Turin : Einaudi, 2002, 632 p.  (ISBN 978-88-0616-096-8)
  • Nelle mani giuste, Turin : Einaudi, 2007, 340 p.  (ISBN 978-88-06-18539-8)
  • Fuoco, Milan : Ambiente, 2007, 232 p.  (ISBN 978-88-89-01456-1)
  • L'India, l'elefante e me, Milan : Rizzoli, 2008, 212 p.  (ISBN 978-88-17-02587-9[à vérifier : isbn invalide])
  • I tradittori, Numeri Primi, 2010, 582 p.  (ISBN 978-88-66-21314-7)
  • Io sono il Libanese, Einaudi, 2012. (ISBN 978-88-06-21109-7)

Anthologie en version originale[modifier | modifier le code]

Essais en version originale[modifier | modifier le code]

  • Minima criminalia : storie di carcerati e carcerieri, Rome : Manifestolibri, 1992, 118 p.  (ISBN 978-88-72-85013-8). Nouvelles éditions, Rome : Manifestolibri, 2000, 2006, 126 p.  (ISBN 978-88-72-85437-2)
  • Mi riguarda, Rome : Tascabili e/o, 1994, 128 p.  (ISBN 978-88-764-1220-2). Ouvrage collectif sur le handicap infantile
  • Terroni, Rome : Theoria, 1995, 137 p.  (ISBN 978-88-2410-409-8). Nouvelle édition : Pavie : Sartorio, 2006.

Théâtre en version originale[modifier | modifier le code]

  • Acido fenico : ballata per Mimmo Carunchio camorrista, Lecce : Piero Manni Srl, 2001, 71 p.  (ISBN 978-88-8176-197-5)

Bande dessinée en version originale[modifier | modifier le code]

Romans traduits en français[modifier | modifier le code]

Anthologie traduite en français[modifier | modifier le code]

  • Petits crimes italiens (Crimini), traduction française de François Rosso. Paris : Grasset, 2007, 410 p.  (ISBN 978-2-246-70431-7)

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Autres articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Entretien de Giancarlo De Cataldo, sur le site mymovies.it
  2. (it) Entretien de Giancarlo De Cataldo, sur le site railibro.rai.it