Aston Martin V8 Vantage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aston Martin V8 Vantage
Aston Martin V8 Vantage

Marque Aston Martin
Années de production 2005 -
Classe Grand tourisme
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4,7 L
Cylindrée 4 735 cm3
Puissance maximale 426 ch
Couple maximal 470 Nm (346 lb.ft) Nm
Transmission Propulsion
Manuelle à 6 rapports
Robotisée (option)
Poids et performances
Vitesse maximale 288 km/h (180 mph) km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,8 s
Consommation mixte 13,8[1] L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé Grand tourisme
Chronologie des modèles
Précédent Aston Martin V8 Vantage Aston Martin V12 Vantage Suivant

L'Aston Martin V8 Vantage est une automobile de grand tourisme du constructeur Aston Martin produite à partir de 2005.

Design[modifier | modifier le code]

Dans le même esprit que sa prédécesseur, les traits de la V8 Vantage sont directement hérités de la DB7[2].

Équipée de la calandre en « T » inversé marquant son appartenance à la marque, cette V8 Vantage se démarque par d'imposantes optiques de phares avant, soulignées par un chapelet de petites LED qui servent aussi le jour. Les optiques sont intégrées dans la ligne de ce coupé et suivent le profil effilé du capot. En ce qui concerne les optiques de phares arrières, ce sont ceux de sa « grande sœur », l'Aston Martin DB9. On remarque par ailleurs une signature stylistique, désormais sur l'ensemble de la gamme : les ailes avant sont balafrées d'une « flèche chromée ».

L'intérieur est sportif et confortable : la position de conduite particulièrement basse[3]. Petit détail par ailleurs côté compte-tours : ce dernier est inversé et effectue sa course dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. L'Aston Martin V8 Vantage ne démarre pas avec une clé, mais par l'intermédiaire d'une « Emotion Control Unit » faite de verre et d'acier. Sur la version 2005, cette clé était en fait un bouton central sur le tableau de bord, mais sur la version 2008, il s'agit réellement d'une « sorte » de clé qu'on insère dans une fente et que l'on maintient quelques secondes pour démarrer. Le message « Power, Beauty, Soul » apparait alors sur la console centrale[1]. Le cuir habille l'ensemble de l'habitacle ; le pédalier est en aluminium de même pour les quelques inserts, se mariant agréablement avec l'anthracite des garnissages[4]. L'ergonomie n'est pas non plus négligée : la disposition des boutons de réglages et le GPS a été revue dans cette version 2009. Le coffre offre un volume de 300 dm3.

Construite sur la plateforme VH (pour « vertical/horizontal platform »), un châssis en aluminium extrudé, constitué de pièces rivetées ou collées selon une technique utilisé dans l’aérospatiale, raccourci pour l’occasion, la nouvelle V8 Vantage est particulièrement compacte, avec ses 4,38 mètres de long, ses 1,86 m de large pour une hauteur de 1,25 m[5].

Le dessin de l'Aston Martin Vantage est le travail du designer Henrik Fisker.

Performances[modifier | modifier le code]

L'Aston Martin V8 Vantage s'est vu offrir une nouvelle configuration moteur en 2008, ainsi désormais équipée d'un moteur de 4,7 L. Le précédent moteur de 4,3 L manquait de couple à bas régime[6], ce qui est corrigé sur cette nouvelle version.

La dénomination de ce coupé Aston indique immédiatement ce qui se trouve sous le capot : il s'agit bien d'un moteur 8 cylindres en V de 4 735 cm3 adoptant une position longitudinale avant, développant pas moins de 426 ch à 7 300 tr/min pour un couple de 470 Nm à 5 000 tr/min. Le couple a ainsi bondi de près de 60 Nm, pour le même régime moteur. Le moteur sonne grave, un son très caractéristique des Aston Martin actuelles. Grâce à son châssis tout en aluminium composite pour un poids total de 1 570 kg, soit plus de 200 kg de moins que la DB9[4], l'Aston Martin V8 Vantage effectue le 0 à 100 km/h en 4,8 s, soit 0,2 s de moins que la version 2005. Des performances qui permettent à cette Aston d'atteindre une vitesse maximale de 288 km/h.

Aston Martin, pour cette version 2009, a opté pour un nouveau combiné ressorts/amortisseurs qui s'avèrent plus fermes : de 11 % pour l'avant et de 5 % à l'arrière de plus en rigidité[6]. La gestion de la boîte robotisée Sportshift suit également quelques modifications pour lui octroyer une plus grande rapidité tout en douceur. Les ingénieurs d'Aston Martin affirment que les phases d'embrayage et de débrayage se font de façon plus progressive grâce à une plus grande rapidité des calculs[6].

Aston Martin V8 Vantage Roadster[modifier | modifier le code]

Aston Martin V8 Vantage Roadster
Aston Martin V8 Vantage

Marque Aston Martin
Années de production 2007 -
Classe GT
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4,3 L 32s
Cylindrée 4 280 cm3
Puissance maximale 410 ch
Couple maximal 410 Nm soit 41,8 Nm
Transmission Propulsion Manuelle 6 rapports Robotisée (option)
Poids et performances
Vitesse maximale 280 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,1 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabriolet
Dimensions
Longueur 4 380 mm
Largeur 1 865 mm
Hauteur 1 265 mm
Empattement 2 600 mm

Comme le veut une longue tradition, Aston Martin a présenté la version décapotable de la Vantage[7], qui contrairement à la tradition est sobrement nommée « Aston Martin V8 Vantage Roadster » et non « Volante ». En pressant un bouton situé sur la console centrale, il lui faudra 18 secondes pour ouvrir ou rabattre la capote en toile, cela même en roulant jusqu'à 50 km/h. Le coffre offre désormais un volume de chargement de 144 dm3 soit 166 de moins que le coupé. Cette Aston cabriolet profite d'un châssis assez rigide qui absorbe bien les vibrations. Le Roadster reprend le V8 4,3 L du coupé. Fort de 385 ch, il profite également d'un couple de 410 Nm disponible à 5 000 tr/min. Ce modèle est disponible depuis avril 2007 avec deux transmissions : une boîte manuelle à six rapports et une boîte robotisée inédite également à six rapports. Le 0 à 100 km/h est effectué en 5,1 s malgré cette fois ci les 1 710 kg, soit 88 kg de plus que la version coupé de 2005.

Aston Martin V8 Vantage N400[modifier | modifier le code]

L'édition spéciale Aston Martin V8 Vantage N400 commémore les exploits d'Aston Martin sur le légendaire Nürburgring pendant les deux dernières années et est également synonyme de renouveau créatif pour Aston Martin[8]. La Vantage N400 inclut un certain nombre de mises à niveau techniques comme sur le châssis (ressorts plus fermes, amortisseurs Bilstein ...). Côté motorisation, le V8 4,3 L développe 400 ch et propulse la N400 avec 418 Nm. Le nom de la N400 est alors plus compréhensible : « N » pour Nürburgring et « 400 » pour la puissance développée par le moteur.

La N400 se voit attribuer trois coloris spécifiques : un orange Karrussell Orange, le noir Bergwerk et le gris Lightning[9]. L'intérieur quant à lui est uniquement proposé en noir ; seule la couleur des surpiqures est au choix. La N400 se dote d'un pack Sport octroyant à l'acquéreur différents réglages sur mesure. Ce pack intègre des roues en aluminium fini au graphite pour leur légèreté, des ressorts et des amortisseurs retravaillés et une nouvelle barre antiroulis mais uniquement pour le coupé[10]. Les nouvelles roues prennent de l'importance : elles réduisent la masse non suspendue de façon importante. L'accélération du rythme entraîne l'augmentation de la rétroaction de la direction, tandis que le N400 devient plus sensible, avec beaucoup moins de roulement de caisse[9].

La Vantage N400 cultive sa rareté : uniquement 480 modèles seront disponibles (240 coupés et 240 roadsters). Par ailleurs, une plaque numérotée logée sur le pas de portières est installé sur chaque véhicule.

Aston Martin V8 Vantage GT2[modifier | modifier le code]

Première apparition de la V8 Vantage GT2 de Drayson-Barwell, sur le circuit de Long Beach pour le championnat American Le Mans Series 2008.

Faisant son apparition en 2008, la V8 Vantage GT2 est la plus puissante version de course de la famille V8 Vantage. Conçue pour répondre aux réglementations GT2 la FIA et de l'ACO, la Vantage est devenue une voiture privée engagée dans les championnats FIA GT, American Le Mans Series, Le Mans Series et les 24 Heures du Mans. LA V8 Vantage GT2 a été modifiée afin de fonctionner aussi bien à l'éthanol E85 qu'au carburant de course normal, en fonction des compétitions[11].

L'Aston Martin V8 Vantage GT2 fit sa première apparition en course sur le circuit de Long Beach pour le championnat American Le Mans Series 2008, pilotée par Paul Drayson, un ministre d'État du Royaume-Uni et par Jonny Cocker, le champion British GT en 2004. La voiture a alors consommé du carburant E85.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Magazine Evo no 32, septembre 2008
  2. Aston Martin V8 Vantage - Turbo.fr
  3. Aston Martin V8 Vantage : pour filer à l'anglaise - Yahoo Auto
  4. a et b Aston Martin V8 Vantage : l'aristocratie britannique - Caradisiac
  5. Aston Martin V8 Vantage - Motorlegend
  6. a, b et c Magazine Sport Auto no 559, août 2008
  7. Aston Martin V8 Vantage Roadster - Manual Gear, 21 avril 2008 (voir archive)
  8. Magazine Evo no 27, mars 2008
  9. a et b (en) Auto Express, Aston Martin V8 Vantage N400
  10. N400 - Moniteur automobile
  11. (en) Aston Martin Racing révèle sa Vantage GT2 - Endurance-Info, 4 janvier 2008 (voir archive)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :