Arts et Métiers (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arts et métiers.
Arts et Métiers
Quai carrossé de cuivre de la ligne 11.
Quai carrossé de cuivre de la ligne 11.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 3e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 56″ N 2° 21′ 22″ E / 48.8655, 2.356148° 51′ 56″ Nord 2° 21′ 22″ Est / 48.8655, 2.3561  

Géolocalisation sur la carte : 3e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 3e arrondissement de Paris)
Arts et Métiers

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Arts et Métiers
Caractéristiques
Transit annuel 4 036 745 (2013)
Historique
Mise en service 19 octobre 1904 (3)
28 avril 1935 (11)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0803
Ligne(s) (3)(11)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 20 38 47 75
Noctilien (N) N12 N23
(3)
Précédent Réaumur - Sébastopol Temple Suivant
(11)
Précédent Rambuteau République Suivant

Arts et Métiers est une station du métro de Paris sur les lignes 3 et 11, dans le 3e arrondissement de Paris.

La station[modifier | modifier le code]

La station tient son nom du tout proche Conservatoire national des arts et métiers.

Sur la ligne 11, la station est entièrement recouverte depuis octobre 1994 de plaques de cuivre rivées les unes aux autres, et non des habituels carreaux de faïence. Cet habillage est mis en place à l'occasion des cérémonies du bicentenaire du Conservatoire national des arts et métiers. Il est dû à Benoît Peeters, scénariste français, et François Schuiten, dessinateur belge, auteurs de la série Les Cités Obscures[1].

Le voyageur est plongé à l'intérieur d'une vaste machine, sorte de Nautilus souterrain évoquant l'ambiance de Vingt mille lieues sous les mers, de style steampunk. Au plafond de la station, une série de grands rouages évoque le musée des arts et métiers. Le cuivre, unique matériau employé, évoque l'univers technique et industriel. Sur les quais, une série de hublots ouvrent sur des scénographies de petite taille, centrées sur les collections du musée des arts et métiers : on y observe la sphère armillaire, le satellite Telstar, ou encore la roue hydraulique. L'ensemble du mobilier de la station, des plaques portant le nom jusqu'aux sièges et poubelles, est adapté à la décoration et constitue un exemple unique sur le réseau.

En 2011, 3 859 066 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 4 036 745 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 121e position des stations de métro pour sa fréquentation[3].

Accès
  • 42, rue Réaumur
  • 48, rue Turbigo
  • 51, rue Turbigo
  • 57, rue Turbigo
  • Angle rue des Vertus / rue Réaumur (deux)

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 20, 38, 47 et 75 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12 et N23 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]