Armistead Maupin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maupin.

Armistead Maupin

Description de cette image, également commentée ci-après

Maupin et son mari au Festival du film de Sundance 2006

Activités Romancier
Naissance 13 mai 1944 (70 ans)
Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain

Œuvres principales

Armistead Maupin, né le 13 mai 1944 à Washington, est un écrivain américain, rendu célèbre par le feuilleton qu'il écrivit pour le journal The San Francisco Chronicle, publié sous la forme de romans sous le titre Les Chroniques de San Francisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maupin a vécu ses premières années en Caroline du Nord. Il combat pendant la guerre du Viêt Nam dans la marine.

En 1971, il emménage à San Francisco, en Californie. Cinq ans plus tard, il livre dans le quotidien The San Francisco Chronicle les épisodes de la vie d'habitants de la ville. Ils sont caractérisés par le souci de vivre libre leurs passions, leurs amours, leurs sexualités. Les Chroniques de San Francisco sont un succès et sont publiées en romans. Une série télévisée a aussi vu le jour.

Maupin a publié d'autres romans, notamment Maybe the Moon et Une voix dans la nuit. Maybe The Moon se présente sous la forme d'un journal intime, celui d'une actrice de petite taille à Hollywood. Son destin tragique et la façon dont elle décrit le « show business » en font un roman poignant. L'actrice qui a inspiré ce roman est celle qui a joué quelques scènes de E.T. l'extra-terrestre et Maupin en profite pour décrire ce qu'il estime être l'attitude déplorable du réalisateur de ce film envers l'actrice de petite taille.

Une voix dans la nuit conte, lui, l'histoire d'une amitié téléphonique entre un écrivain à succès et un enfant atteint du SIDA, victime de pédophiles qui se révèle être peut être une invention littéraire d'une jeune femme qui veut manipuler le monde de l'édition[1].

Michael Tolliver lives est sorti le 12 juin 2007 aux États-Unis et sa traduction en français, intitulée Michael Tolliver est vivant, est sortie le 3 avril 2008. Michael Tolliver est l'un des principaux personnages des Chroniques de San Francisco. Dans les remerciements, à la fin du livre, Maupin remercie entre autres l'acteur homosexuel Ian McKellen, le réalisateur John Cameron Mitchell, réalisateur de Hedwig and the Angry Inch et de Shortbus ainsi que Laura Linney qui jouait le rôle de Mary Ann Singleton dans la série TV Tales of the City.

Le huitième volume des Chroniques de San Francisco intitulé Mary Ann in Autumn est publié en novembre 2010 aux États-Unis et au Canada. Sa traduction en français, intitulée Mary Ann en automne, paraît en France le 26 mai 2011.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chroniques de San Francisco[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Chroniques de San Francisco.
  1. Chroniques de San Francisco, Passage du Marais, 1998 ((en) Tales of the City, 1978)
  2. Nouvelles Chroniques de San Francisco, Passage du Marais, 1998 ((en) More Tales of the City, 1980)
  3. Autres Chroniques de San Francisco, Passage du Marais, 1998 ((en) Further Tales of the City, 1982)
  4. Babycakes, Passage du Marais, 1998 ((en) Babycakes, 1984)
  5. D'un bord à l'autre, Passage du Marais, 1998 ((en) Significant Others, 1987)
  6. Bye-bye Barbary Lane, Passage du Marais, 1998 ((en) Sure of You, 1989)
  7. Michael Tolliver est vivant, Éditions de l'Olivier, 2008 ((en) Michael Tolliver Lives, 2007)
  8. Mary Ann en automne, Éditions de l'Olivier, 2011 ((en) Mary Ann in Autumn, 2010)
  9. (en) The Days of Anna Madrigal, 2014

Roman faisant réapparaître quelques personnages des Chroniques de San Francisco[modifier | modifier le code]

Roman isolé[modifier | modifier le code]

  • Maybe the Moon ((en) Maybe the Moon, 1992)

Annexes[modifier | modifier le code]

Rock Hudson, beau ténébreux (All. 2010, diffusé sur Arte le 2010/10/10), un documentaire de Andrew Davies et André Schäfer sur Rock Hudson, montre Armistead Maupin évoquant sa relation avec la star.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]