Alphonse Darlu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alphonse Darlu (né à Libourne en 1849, mort à Paris en 1921) est un professeur de philosophie français. Enseignant au lycée Condorcet à Paris, il est surtout connu pour avoir été le maître de Marcel Proust, mais il a eu également pour élèves Élie Halévy, Léon Brunschvicg, Louis Couturat ou Xavier Léon. Représentant de la tradition française du magistère philosophique, Darlu a peu publié mais son influence a été grande sur ses auditeurs. Son enseignement est caractéristique de la philosophie officielle de la Troisième République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alphonse Darlu est né à Libourne. Il se convertit à la philosophie en découvrant Platon dans les livres d’Alfred Fouillée. Agrégé de philosophie en 1871, il est nommé professeur de philosophie à Périgueux, à Angoulême et à Bordeaux. En 1882, il est professeur au lycée Saint-Louis à Paris puis au lycée Henri-IV. En 1885, il est nommé au lycée Condorcet. Il est ensuite professeur aux écoles normales supérieures de Fontenay et de Sèvres. En 1893, il fonde avec certains de ses élèves la Revue de métaphysique et de morale. Il est inspecteur général de l’Instruction publique de 1901 en remplacement de Jules Lachelier jusqu’à sa retraite en 1919.

M. Beulier[modifier | modifier le code]

Marcel Proust parle d'Alphonse Darlu sous le nom de M. Beulier dans le roman Jean Santeuil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Observation sur la thèse d'une origine exclusivement visuelle de l'idée d'étendue, Conférence à la Société française de philosophie, 7 janvier 1904, sofrphilo.fr
  • M. Brunetière et l'individualisme : à propos de l'article "Après le procès", A. Colin, 1898

Bibliographie[modifier | modifier le code]