Alliance du 14-Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Alliance du 14-Mars (2005) est une coalition politique libanaise regroupant les personnalités et mouvements politiques qui ont pris part à la Révolution du Cèdre suite à l’assassinat, le 14 février 2005, de l’ancien Premier ministre Rafiq Hariri.

Ces forces constituaient avant les élections législatives de mai-juin 2005 l’opposition à l’hégémonie syrienne sur le Liban. La représentation parlementaire de l'Alliance à l'assemblée nationale libanaise a pour nom le « bloc du 14-Mars ».

L’appellation « 14-Mars » fait référence à la date de la grande manifestation qui a regroupé à Beyrouth plus de 1,3 million de Libanais réclamant le retrait des troupes syriennes du pays et la pleine lumière sur l’assassinat de Rafiq Hariri.

Les partis et mouvements politiques qui appartiennent à cette alliance sont les suivants :

Le Courant patriotique libre du Général Michel Aoun fut à la base de la Révolution du Cèdre jusqu'à la manifestation du 14 mars, mais s’est séparé du rassemblement politique suite aux dissensions créées par les alliances électorales de 2005.

Revendications[modifier | modifier le code]

Les positions politiques principales défendues par l’Alliance du 14-Mars étaient ou sont les suivantes :

  • l’éviction du Président de la république Émile Lahoud dont le mandat est jugé illégitime depuis sa prorogation sous diktat syrien en septembre 2004 ;
  • la création d’un tribunal à caractère international pour juger les assassins de l’ex-Premier ministre Rafiq Hariri ;
  • la mise en place de relations diplomatiques avec la Syrie et le tracé de la frontière avec ce pays ;
  • une hostilité à l’égard de la politique syrienne envers le Liban ;
  • le monopole de la détention des armes et de la décision de la guerre et de la paix entre les mains du gouvernement libanais, ainsi le Hezbollah doit désarmer (l’armée reste sous le contrôle du président et du général Michel Sleiman mais la gendarmerie est aux mains du premier ministre).

État actuel[modifier | modifier le code]

À l’issue des élections législatives de 2005, l’Alliance du 14-Mars a remporté la majorité parlementaire avec 72 députés sur 128 (ramenée à 71 députés après la mort du député Edmond Naïm et son remplacement par un député indépendant Pierre Daccache). Cette majorité s’est rétrécie à 69 députés depuis lors, suite à la défection du député alaouite du Akkar Moustapha Hussein et à l’assassinat des députés Pierre Amine Gemayel le 21 novembre 2006 et Walid Eido le 13 juin 2007. Les sièges de ces deux derniers ont été occupés suite à des élections partielles qui ont eu lieu le 5 août 2007, le premier par le Dr Camille Khoury du Courant patriotique libre et le second par un membre du Courant du futur (donc de l’alliance du 14-Mars).