Courant patriotique libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CPL.
Courant patriotique libre
التيار الوطني الحر
Image illustrative de l'article Courant patriotique libre
Logo officiel
Présentation
Chef Michel Aoun
Fondation 2003
Siège Rabieh, Liban
Fondateur Michel Aoun
Religion Essentiellement chrétiens, (mais officiellement laïque)
Idéologie Sécularisme
Site web www.tayyar.org
Politique au Liban
Image illustrative de l'article Courant patriotique libre

Le Courant patriotique libre (CPL) - التيار الوطني الحر - (Al Tayyar Al Watani Al Horr) est un mouvement politique libanais fondé en 1992 par le général Michel Aoun représenté au parlement libanais sous le nom de Bloc du changement et de la réforme.

Genèse[modifier | modifier le code]

La naissance du Courant s'est faite dans une conjoncture de pression populaire autour de la résistance à l'offensive militaire syrienne, de la libération, du retour au pouvoir du droit et de la reconstruction de la nation libanaise. Ce mouvement populaire a résisté à l'occupation syrienne à travers des actions civiles tout au long de l'occupation, de 1990 à 2005[1],[2].

Le 18 février 1996, fut fondé au Palais des Congrès à Paris le mouvement de résistance contre l'occupation, le « Courant Patriotique Libre » (CPL).

Nombreux sont les citoyens libanais exilés en France, toutes confessions confondues, qui avaient contribué à la création du parti[réf. nécessaire].

L'orange est la couleur du parti, elle a été adoptée concrètement pour la première fois lors des élections partielles de Baabda-Aley en septembre 2003, soit bien avant la révolution orange d'Ukraine d'octobre 2004 comme on aurait tendance à le penser.

Le CPL a élaboré un programme[3] comprenant des plans économiques et politiques pour reconstruire l'économie libanaise, éliminer la corruption, étendre l'autorité du gouvernement sur tout le territoire libanais et auditer les comptes de l'état en vue de déterminer les causes de l'endettement du Liban.

Histoire[modifier | modifier le code]

En septembre 2005, le CPL s'est officiellement transformé en un parti politique et a précisé ses principes et ses objectifs dans une Charte[4].

Le 6 février 2006, le CPL a conclu une entente avec le Hezbollah pour mieux mener son action[5].

Aux élections législatives de juin 2005, le CPL remporta 15 sièges, auxquels se sont rajoutés six indépendants (sur les 128 que comprend le parlement libanais), avec plus de 60 % des suffrages chrétiens. [réf. nécessaire]

Aux élections législatives de juin 2009, le CPL remporta 12 sièges, pour former un bloc de 27 députés (avec 2 députés arméniens du Tashnaq, 10 députés indépendants, et 3 députés Marada)[réf. nécessaire]. Pendant ces élections, un des slogans du Courant patriotique libre était : : Sois belle et vote ; expression s'opposant à celle antiféministe Sois belle et tais-toi (selon les partisans du CPL)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]