Aero L-60 Brigadyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L-60 Brigadyr
Vue de l'avion.
Vue de l'avion

Rôle Utilitaire
Constructeur Drapeau : Tchécoslovaquie Aero Vodochody
Équipage 1
Premier vol 24 décembre 1953
Mise en service 1958
Dimensions
Longueur 8,80 m
Envergure 13,96 m
Hauteur 2,72 m
Aire alaire 24,3 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 0,968 t
Max. au décollage 1,42 t
Passagers 2/3
Motorisation
Moteurs 1 Praga Doris M-208B
Puissance totale 162 kW
(220 ch)
Performances
Vitesse maximale 193 km/h
Autonomie 720/900 km
Plafond 4 500 m
Vitesse ascensionnelle 4,4 m/s

L'Aero L-60 Brigadyr est un monoplan monomoteur utilitaire tchèque.

Développement[modifier | modifier le code]

Après l’échec de l’Aero Ae 50 Aero développa sur demande du MNO une machine sensiblement plus conventionnelle, largement inspirée du Fieseler Fi 156. C’était un quadriplace monoplan à aile haute contreventée et train classique fixe de construction entièrement métallique, dont le prototype XL-60/01 [010] débuta ses essais le 24 décembre 1953 équipé d’un moteur Argus As 10C (en) de 240 ch. Le 22 mars 1955 prit l’air un second prototype [OK-JEA], équipé cette fois d’un Praga Doris qui sera adopté en série. Il fut suivi le 28 juin 1955 du XL-60/03 [V-01], prototype de la version L-60A, sur lequel l’empennage vertical et la verrière arrière du poste de pilotage étaient modifiés. La production fut lancée en 1956 et 273 exemplaires furent construits jusqu’en 1960.

Les versions[modifier | modifier le code]

  • L-60A : Avion de liaison et d’observation du champ de bataille produit en série dès 1956. Pouvant recevoir une mitrailleuse de 7,92 mm dorsale et 2 bombes légères sous voilure, ce modèle remplaça à partir de 1958 les Mraz K-65 de l’armée tchèque.
  • L-60B : Version de travail agricole avec un réservoir de 350 litres d’insecticide ou fertilisant et une buse de pulvérisation montée sous le fuselage. Le prototype fut le XL-60/02 [OK-JEA], modifié dès 1955.
  • L-60C : Quadriplace de sport pour les aéro-clubs.
  • L-60D : Remorqueur de planeurs.
  • L-60E : Version sanitaire.
  • L-60F : Appareil militaire d'école.
  • L-60S : Au milieu des années 1970 de nombreux L-60 Brigadyr étaient immobilisés pour des problèmes de rechanges de moteur. La solution fut de les remotoriser avec un Ivchenko AI-14R (en) en étoile produit par PZL.
  • L-160 : Modification expérimentale en 1957 d’un appareil de série avec stabilisateur entièrement métallique légèrement agrandi et un seul mat de contreventement de l’aile.

Utilisateurs[1][modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est : À partir de 1958 Aero livrera 64 L-60B à Deutsche Luft Hansa (en), ainsi que 20 L-60A à la NVA en 1960 comme avion d'entraînement et de liaison. En 1963 DLH fut rebaptisée Interflug, récupérant 49 Brigadyr, dont les appareils militaires. Les derniers ne seront réformés qu’en décembre 1970. L’organisation paramilitaire Gesellschaft für Sport und Technik (GST) utilisa également 14 L-60 entre 1960 en 1974.
  • Drapeau de l’Argentine Argentine : 1 L-60A vendu et testé sous la désignation El Langostero. Il est probable que la motorisation ait été un obstacle à une commande.
  • Drapeau de la Bulgarie Bulgarie : 7 appareils livrés en 1963 et utilisés par l’armée de l’air bulgare jusqu’en 1983.
  • Drapeau de la République populaire de Chine République populaire de Chine : Au moins deux exemplaires livrés.
  • Drapeau de Cuba Cuba : 20 appareils livrés en 1961 par le Ministère de la Défense tchèque.
  • Drapeau de l'Égypte Égypte: 10 exemplaires livrés en 1958 à l’armée de l’air égyptienne.
  • Drapeau de la Hongrie Hongrie : 2 appareils livrés en 1960 [HA-BRA/B].
  • Drapeau de la Pologne Pologne : 3 L-60E vendus [SP-FXA/B/G].
  • Roumanie Roumanie : 3 L-60A livrés en 1957, dont un fut détruit sur accident en 1959.
  • Sri Lanka : Quelques exemplaires vendus à l’aviation militaire.
  • Drapeau de la Suisse Suisse : 3 machines civiles [HB-EZC/D/E].
  • Syrie : 1 exemplaire [YK-ACA].
  • Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie : 86 appareils utilisés entre 1955 et 1969 pour le travail agricole par CSA et 56 livrés au Ministère de la Défense. Ces derniers servirent sous la désignation K-60 d’appareils d’observation et de liaison, les derniers étant retirés du service en 1968. Un certain nombre de L-60S volent toujours dans les aéro-clubs en 2007.* Union soviétique : 2 exemplaires [CCCP-14340/1], probablement destinés à des fins d’évaluation.
  • Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie : Quelques exemplaires ont été utilisés par les forces armées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Aéronefs comparables

Lien externe[modifier | modifier le code]

Photos, liste de production ...

Références[modifier | modifier le code]

  1. Krzyżan, Marian, Samoloty w muzeach polskich, Warsaw: Wydawnictwa Komunikacji i Łączności, 1983, ISBN 978-83-206-0432-0
  • (en) Taylor, John W. R. Jane's All The World's Aircraft 1961–62. London: Sampson Low, Marston & Company, 1961.