Aero A.30

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A30.
Aero A.30
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Tchécoslovaquie Aero Tovarna Letadel Dr. Kabes
Rôle Bombardier
Mise en service 1927
Date de retrait 1939
Équipage
2 personnes
Motorisation
Moteur Škoda L
Nombre 1
Type Moteur à pistons
Puissance unitaire 450 ch
Dimensions
Envergure 15 30 m
Longueur 10 00 m
Hauteur 3 30 m
Surface alaire 51 4 m2
Masses
À vide 1 460 kg
Maximale 2 710 kg
Performances
Vitesse maximale 243 km/h
Plafond 6 500 m
Armement
Interne 3 mitrailleuses de 7,7 mm
Externe 500 kg de bombes

L'Aero A.30 et ses nombreux dérivés sont des biplans biplaces de bombardement léger et de reconnaissance construits en Tchécoslovaquie durant l'entre-deux-guerres.

Développement[modifier | modifier le code]

En 1925, pour améliorer les performances de l’Aero A.11, la firme Aero Tovarna Letadel Dr. Kabes décida d’adapter un moteur Lorraine-Dietrich sur la cellule. Mais celle-ci n’était pas adaptée à un moteur aussi puissant. En 1926 débuta donc le développement d’un fuselage renforcé et d’une voilure agrandie, tout particulièrement le plan supérieur, le futur appareil devant prendre la désignation A.30. Le développement du nouveau bombardier, finalement assez éloigné du A.11, durera un peu plus d’un an. Le A.30 est à l’origine d’une série d’appareils réussis. Un A.30 sera même durant deux mois détenteur du record international de vitesse avec charge d’une tonne sur 500 km, à 213,56 km/h, record établi par un des prototypes en août 1927.

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Aero Ab.30[modifier | modifier le code]

C’est finalement avec un moteur Skoda L de 450 ch que les 79 premiers exemplaires furent construits. Ils resteront en service jusqu’en 1939.

Aero A.130[modifier | modifier le code]

Un prototype A.30 fut remotorisé avec un Bristol Jupiter VI de 500 ch.

Aero A.230[modifier | modifier le code]

Bombardier biplan biplace, version de série dont 25 exemplaires furent construits entre 1930 et 1931 avec un moteur Lorraine-Dietrich et un atterrisseur renforcé avec essieu droit.

Aero A.330[modifier | modifier le code]

Quelques appareils furent également produits avec un moteur Praga ESV de 650 ch.

Aero A.430[modifier | modifier le code]

Nouvelle motorisation, avec un moteur Avia Vr-36. Ce modèle ne fut pas produit en série mais qui servit de prototype au A.100.

Aero A.32[modifier | modifier le code]

Biplan biplace de reconnaissance et de bombardement léger. 45 Ap.32 et 34 Apb.32 furent construits à partir de 1930 pour l’aviation militaire tchèque, ainsi que 16 A.321F d’attaque et A.32GR de reconnaissance pour l’aviation finlandaise. Stationnés à Utti (en) et Suur-Merijoki de 1929 à 1935, ces appareils [AEj-49/64] étaient encore en service au sein de la T-LeR 39 durant la Guerre d’Hiver. Après avoir tenté de remotoriser certains appareils avec un Isotta-Fraschini Asso de 500 ch, l’Ilmavoïmat affectera les derniers exemplaires au centre d'entraînement de combat (ISK) jusqu’à leur réforme en 1944.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de l'Iran Iran

Un Aero A.32 au musée[modifier | modifier le code]

Le musée aéronautique de Päijät-Häemmen, en Finlande, conserve un Aero A.32 [AEj-59]