Étienne Davodeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étienne Davodeau

Description de cette image, également commentée ci-après

L'auteur en dédicace en 2011

Naissance 19 octobre 1965 (48 ans)
Botz-en-Mauges (France)
Nationalité Française
Pays de résidence France
Profession dessinateur et scénariste de bandes dessinées

Étienne Davodeau, né le 19 octobre 1965 à Botz-en-Mauges (Maine-et-Loire) est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Davodeau est issu d'une famille ouvrière des Mauges, comme il l'explique dans Les Mauvaises Gens, qui retrace la jeunesse de ses parents : tous deux nés en 1942, ils commencent à travailler[1] dans l'industrie locale à 13 et 14 ans et deviennent membres de la JOC, syndicalistes CFTC puis CFDT, membres de l'ACO.

Après le baccalauréat[2], Étienne fait ses études supérieures à l'université Rennes 2 (département arts plastiques) ; durant cette période, il fonde, avec d'autres passionnés de BD, dont ses futurs collaborateurs Joub et Jean-Luc Simon, le studio Psurde[3].

Il publie son premier album, L’Homme qui n’aimait pas les arbres, en 1992, dans la nouvelle collection pour jeunes auteurs, « Génération Dargaud »[3].

Son œuvre alterne fictions et récits réalistes. Ses histoires, ancrées dans le réel[4], tracent des portraits bien vivants de gens ordinaires aux démêlés particuliers.

En 2013, il obtient, pour l'ensemble de son œuvre, le Prix « Grand Boum-Ville de Blois », décerné par le festival bd BOUM.

Publications[modifier | modifier le code]

Fictions
  1. L’Homme qui n’aimait pas les arbres, 1992
  2. Les Naufrageurs, 1993
  3. Faux-frères, 1994
  1. La Gloire d'Albert, 1999
  2. Anticyclone, 2000
  3. Ceux qui t'aiment, 2002
Documentaires
Collaborations comme scénariste
  • Le Voyage infernal (dessin de Joub), Magnard Jeunesse, 1998
  • Max et Zoé (dessin de Joub), série en cours, collection Jeunesse, Delcourt, 5 tomes depuis 1999
  • La Gagne (dessin de Jean-Luc Simon), éditions Charrette, 2000
  • La Tour des miracles, d'après Georges Brassens (dessin de David Prudhomme), Delcourt, 2003
  • Geronimo (avec Joub), Dupuis, série en cours[5] (3 tomes parus), débutée en 2007
Collaborations comme dessinateur
Participations à des albums collectifs

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa mère : comme OS dans une usine de chaussures, A.M. Biotteau ; son père : après un apprentissage de mécanicien-ajusteur chez un artisan, il entre comme ouvrier d'entretien dans une usine d'électronique à Saint-Pierre-Montlimart, la Compagnie des Lampes, dont le siège était à Courbevoie ; il devient ensuite professeur dans l'enseignement technique.
  2. Études secondaires : cf. Les Mauvaises Gens, p. 168 et 180.
  3. a et b « Biographie », sur etiennedavodeau.com
  4. .bedetheque.com: Biographie d'Étienne Davodeau
  5. http://www.etiennedavodeau.com/projets/proj.htm