Érable palmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’érable palmé, ou érable japonais lisse (Acer palmatum), est une espèce d'indigène de l'érable au Japon, en Corée et du nord-est de la Chine. Il appartient à la section Palmata de la classification des érables et se décompose en 3 sous-espèces différentiables par la forme de leurs feuilles : petit arbre aux feuilles de 5 à 10 cm avec 5 à 7 lobes, le sommet offrant une pointe allongée et très aiguë, la marge des feuilles est dentée et doublement dentée. les fruits ont les ailes quasiment alignées. Il existerait plus 1 000 cultivars répertoriés

Les 3 sous-espèces d'érable palmé : de gauche à droite, Acer palmatum standard, amoenum et matsumurae. Le dernier Dissectum est plus une désignation qu'une sous-espèce. Il existe des cultivars à feuilles rouges ou vertes dans toutes les sous-espèces.


Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbre monoïque de taille variable (5 à 12 m), dont certains cultivars se développent moins et ressemblent à de petits arbustes.

Culture et utilisation[modifier | modifier le code]

L'érable japonais a été largement cultivé par les Japonais mais il est aussi très apprécié par les jardiniers du monde entier. En raison d'un important polymorphisme, il en existe près d'un millier de cultivars des différentes sous-espèces avec d'importantes différences dans la forme et la couleur des feuilles, la texture et la couleur d'écorce et la taille. Certaines variétés sont fréquemment utilisées pour faire des bonsaïs. Au Japon, on célèbre son passage aux couleurs d'automne (kōyō) lors de manifestations populaires nommées momiji.

Les deux espèces d'érable japonais[modifier | modifier le code]

Ces deux espèces d'érables poussent au Japon, en Chine et en Corée. Pour les différencier, il faut compter les lobes de leurs feuilles et regarder comment les feuilles sont dentées.

  • L'érable japonais lisse ou érable palmé (Acer palmatum) est introduit en Europe en 1820[1]. Ses feuilles possèdent cinq à sept lobes dentés.
  • L'érable du Japon (Acer japonicum) pousse dans les sous-bois d'altitude, entre 900 et 1 800 mètres. Il est introduit en Europe en 1864[1]. Ses feuilles se divisent entre 7 et 11 lobes peu dentés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yve-Marie Allain, D'où viennent nos plantes ?, Calmann-Lévy,‎ septembre 2004, 223 p. (ISBN 2702134440), p. 140

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Un érable palmé en automne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :