Édouard Joseph Dantan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Édouard Dantan

Description de cette image, également commentée ci-après

Édouard Dantan photographié par Pierre Petit,
musée d'Orsay, Paris.

Nom de naissance Édouard Joseph Dantan
Naissance
Paris
Décès (à 48 ans)
Villerville
Activités Peintre
Maîtres Isidore Pils, Henri Lehmann
Mouvement artistique Naturalisme
Récompenses Médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris de 1889

Édouard Dantan, né le à Paris, mort le à Villerville, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un moulage sur nature chez Haviland à Auteuil (1887), musée des beaux-arts de Göteborg.

Édouard Dantan est le fils du sculpteur Antoine Laurent Dantan et neveu du sculpteur caricaturiste Jean-Pierre Dantan. Il est l'élève d'Isidore Pils puis d'Henri Lehmann à l'École des beaux-arts de Paris. Il participe au Salon entre 1869 et 1895 et reçoit une médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris de 1889. Influencé par Jules Bastien-Lepage, son art est empreint de naturalisme. Il est connu pour avoir peint des intérieurs d'ateliers de sculpteurs au travail dans des gammes de couleurs claires.

Il passe ses étés à Villerville où il possède une maison, et y meurt accidentellement : la voiture dans laquelle il se trouvait vint heurter violemment l'église du village après que son cheval se fut emballé[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuelle Le Bail, Dominique Lobstein, Anaïs Eveno, Édouard Dantan (1848-1897). Peintre des ateliers, des figures et des rivages, Saint-Cloud, Musée des Avelines,‎ , 128 p., p. 225-233
  • Sophie de Juvigny, Édouard Dantan 1848-1897 : Des ateliers parisiens aux marines normandes, Paris, Somogy,‎ , 167 p. (ISBN 2-85056-607-1, OCLC 249709041)
  • Gustave Larroumet, Petits portraits et notes d'art, Paris, Hachette,‎ , 330 p., p. 225-233
  • Armand Silvestre, William Bouguereau, Albert Maignan, Luc-Olivier Merson, Discours prononcés sur la tombe de M. et de Mme Édouard Dantan, Paris, impr. Chaix,‎

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ? », Le Figaro, 3e série, no 189,‎ , p. 1

Liens externes[modifier | modifier le code]