Antoine Laurent Dantan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dantan.

Antoine Laurent Dantan

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Médaillon représentant Antoine Laurent Dantan (tombe familiale au cimetière du Père-Lachaise)

Nom de naissance Antoine Laurent Dantan
Naissance 8 décembre 1798
Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)
Décès 25 mai 1878 (à 79 ans)
Saint-Cloud
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Sculpteur
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Maîtres François-Joseph Bosio
Mouvement artistique Académique
Récompenses Prix de Rome 1828

Antoine Laurent Dantan, dit l'Aîné, né le 8 décembre 1798 à Saint-Cloud où il est mort le 25 mai 1878, est un statuaire académique français. Il est parfois confondu avec son frère Jean-Pierre Dantan, sculpteur caricaturiste plus connu que lui aujourd'hui.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé, comme son frère Jean-Pierre après lui, par l'apprentissage auprès de son père sculpteur sur bois, Antoine Laurent Dantan entra à l'École des beaux-arts de Paris en 1816 et suivit les cours du sculpteur François-Joseph Bosio avant d'être récompensé par le prix de Rome en 1828.

Moins connu aujourd'hui que son frère cadet avec lequel on le confond parfois, il reste surtout comme l'auteur de statues de style académique ornant certains monuments des villes de France, par exemple les statues de Jacques Lemercier et de Philippe Delorme pour la Cour du Palais du Louvre ou la statue de l'archange Raphaël pour l'église de la Madeleine à Paris.

On lui connaît également des œuvres conservées au musée du Louvre : Jeune baigneur jouant avec un chien (groupe en marbre de 1833) et l'Ivresse de Silène (bas-relief, marbre, Salon de 1868).

Il a réalisé aussi des statuettes de 20 à 60 cm en marbre ou en bronze comme le buste de Charles X en 1824, un petit buste de Bellini en 1832 ou encore la Jeune Napolitaine au tambourin.

Il meurt le 25 mai 1878[1] et est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris (division 4), comme son frère, dans la concession familiale décorée par les deux frères (médaillons de Dantan Père et Dantan jeune par Antoine-Laurent et médaillons de Mme Dantan et de Dantan l'aîné par Jean-Pierre).

La lignée artistique des Dantan s'est prolongée avec Édouard Joseph Dantan, peintre de moindre renom connu pour des œuvres comme l'Atelier du sculpteur, Un entracte à la Comédie-Française ou Un coin du Salon.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Gaulois indique le 31 mai. Plusieurs sources indiquent le 25 mai (notice du musée d'Orsay ; Henry Jouin, Hubert Lavigne)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sculptures

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste d'œuvres passées dans les salles de vente récemment d'après :