Yves Piétrasanta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Yves Pietrasanta)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pietrasanta (homonymie).
Yves Piétrasanta
Fonctions
Député européen
Élection 13 juin 1999
Législature 5e
Groupe politique Verts/ALE
Successeur Marie-Françoise Duthu
Maire de Mèze
Prédécesseur Georges Jean
Successeur Yvon Pibre
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Mèze (Hérault)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique PRG (?-1991)
GE (1991-1997)
Les Verts (1998-2008)
GE (depuis 2011)

Yves Piétrasanta, né le à Mèze (Hérault), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Vie universitaire[modifier | modifier le code]

  • Professeur à l'École nationale supérieure de chimie de Montpellier, université des sciences et techniques du Languedoc-Roussillon de 1969 à 1999
  • Professeur 1re classe depuis 1987
  • Directeur du laboratoire de chimie appliquée jusqu'en 1999
  • Directeur de 60 thèses soutenues (3e cycle, docteur ingénieur, thèses d'État)
  • Président du conseil pédagogique du CNAM Languedoc-Roussillon jusqu'en 2000

Vie politique[modifier | modifier le code]

Yves Piétrasanta commence sa carrière politique en devenant conseiller municipal de Mèze en 1971, puis il y est élu maire lors des municipales de 1977 et sera ainsi renouvelé (1983, 1989 et 1995) jusqu'en 2001. Entre-temps, il est élu conseiller général du canton de Mèze de 1972 à 2001, et il est nommé vice-président délégué à l’Environnement du conseil général de l'Hérault jusqu’en mars 2001.

Radical de gauche, il rejoint Brice Lalonde en 1991 à la création de Génération écologie dont il est membre fondateur. Contestant le mode de fonctionnement et les orientations de celui-ci, il quitte Génération écologie et fonde le Parti écologiste dont il est Porte-parole jusqu'en 1997.

Les 28 et 29 juin 1997 ce parti fusionne avec celui de Noël Mamère, Convergences écologie solidarité, pour créer Écologie citoyenne, avec Yves Piétrasanta comme président et Noël Mamère comme porte-parole[1].

Après les élections législatives de 1997 où un rapprochement s'était opéré avec Les Verts, la fusion des deux formations) depuis le 24 juin 1996, en qualité de représentant de l'Association des maires de France. Le , il est élu président de la FEDEL (Fédération des élus locaux pour une alternative écologiste, citoyenne et solidaire)[2].

Il est élu député européen le sur la liste des Verts menée par Daniel Cohn-Bendit, mais démissionne de son mandat à la fin de 2003 pour se mettre en conformité avec les statuts de son parti sur le cumul des mandats. Il sera remplacé au Parlement européen par Marie-Françoise Duthu. Pour les élections européennes de 2004, sa candidature dans la circonscription Sud-Est ne sera pas retenue par le CNIR au profit de celle de Jean-Luc Bennahmias.

Il entre au Conseil régional de Languedoc-Roussillon lors des régionales de 1986, et il est réélu en 1992 obtenant par-là même une vice-présidence. Il est réélu en 2004 sur la liste menée par Georges Frêche et devient vice-président chargé du Développement durable, de l'Environnement, des Énergies renouvelables, de la Prévention des risques industriels et de l'Agenda 21.

Pour avoir refusé de se plier à la décision du CNIR des Verts de se retirer des majorités présidées par Georges Frêche, il est exclu des Verts par le Conseil d'administration régionale des Verts de Languedoc-Roussillon en juin 2008 ; de manière concomitante, il annonçait dans la presse sa démission de ce mouvement[3].

Il figure sur la liste Divers gauche de Georges Frêche pour les régionales de 2010, et il est confirmé dans ses anciennes fonctions.

Élu président de Génération écologie le , lors de la 9e convention nationale du parti, où il était l'unique candidat à se présenter pour le poste[4], il est désigné candidat de GE à l'élection présidentielle française de 2012 le mois suivant[5]. Il annonce le qu'il retire sa candidature et rejoint l'équipe de campagne de François Hollande[6].

Activités pour la défense de l'environnement[modifier | modifier le code]

  • Président fondateur de l'Institut français de l'environnement (IFEN) de 1992 à 1995 et actuellement président d'honneur
  • Président de l'ANRED (Agence nationale pour la récupération et l'élimination des déchets) de 1989 à 1991
  • Membre du conseil d'administration de l'AFNOR (Association française de normalisation) depuis le 24 juin 1996, en qualité de représentant de l'Association des maires de France
  • Membre du conseil d'administration du Club européen de la santé (1996-1999)
  • Cofondateur et président délégué des Éco-Maires (Association nationale des maires pour l'environnement).
  • Membre du Haut Comité de l'environnement de 1981 à 1991
  • Président du Conseil d’orientation et de surveillance d’ECOSITE
  • Fondateur de l'IARE (Institut des aménagements régionaux et de l'environnement)
  • Fondateur du CEPREL (Centre d'études, d'expérimentations et de réalisations pour la protection, la restauration et la gestion du littoral)
  • Président d'AIR-Languedoc-Roussillon (Association agréée pour la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l'air en Languedoc-Roussillon
  • Membre de la Fédération nationale ATMO), depuis mai 1992
  • Président de l'association Languedoc-Roussillon Écologie

Fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

  • Autre fonction :

Publications[modifier | modifier le code]

  • Publications scientifiques[7]
    • Plus de 200 articles publiés sur la chimie et les matériaux polymères dans des revues scientifiques internationales
    • Les acrylates et polyacrylates fluorés, en collaboration avec Bernard Boutevin, éditions EREC, 1988
    • Ce que la recherche fera de nous, éditions L'Harmattan, 2004
  • Publications écologiques
    • 100 mots pour comprendre les déchets, éditions ENEE, COM & CO, 1992
    • Le Livre blanc sur le recyclage des matières plastiques, éditions EREC, 1994
    • Le Lagunage écologique, en collaboration avec Daniel Bondon, éditions Economica, 1994
  • Publications politiques
    • L'Écharpe verte, éditions Albin Michel, 1993
    • L'Écologie, clé de la politique, éditions L'Harmattan, 1998

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]