Agence nationale pour la récupération et l'élimination des déchets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agence nationale pour
la récupération et l'élimination
des déchets (ANRED)
Logo de l'organisation
Situation
Région Drapeau de la France France
Création 1975
Dissolution 1991 (fusionnée dans l'ADEME)
Siège Paris, puis Angers
Organisation
Effectifs 100 (1989)
Personnes clés Michel Affholder
Christian Mettelet

L'Agence nationale pour la récupération et l'élimination des déchets (ANRED) est un ancien établissement public français créé par le décret 76-473 du [1] en application de la loi 75-633 du . L'ANRED disparaît en 1991 par sa fusion avec l'AFME et l'AQA pour former l'ADEME[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’origine installée à Paris, l’ANRED est décentralisée à Angers le , soit quelques mois après sa création, dans le cadre de la politique d’aménagement du territoire engagé par le Gouvernement[3].

Missions[modifier | modifier le code]

À l'origine les missions de l'ANRED étaient au nombre de trois[2] :

  • Promouvoir la récupération et la valorisation des déchets pour économiser matières premières et énergie, qui sont largement importées ;
  • Favoriser la mise en œuvre de procédés d'élimination efficaces et protecteurs de l'environnement ;
  • Conseiller et orienter les collectivités locales et les entreprises industrielles vers les modes de traitement les mieux adaptés à leur cas particulier.

En 1988, les pouvoirs publics lui attribuent une nouvelle mission : auparavant chargée de l'aide et du conseil pour la réhabilitation des sols pollués, l'ANRED doit prendre en charge la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'œuvre en cas de situation d'urgence ou de défaillance des pollueurs[2].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Président du conseil d'administration :

  • Alain-Louis Dangeard
  • ...1987-1989... Jean Servant

Directeurs :

  • 1977-1985 : Michel Affholder[4]
  • 1985-1989 : Christian Mettelet[5],[2]

Moyens et actions[modifier | modifier le code]

En 1979, l'ANRED employait une cinquantaine de personnes. S'y ajoutaient les employés de la délégation parisienne (4 personnes), ainsi qu'un ingénieur par région[2]. En 1989, les effectifs sont de cent personnes[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret 76-473 du 25 mai 1976 », sur legifrance.gouv.fr, Legifrance (consulté le 29 mai 2015)
  2. a b c d et e Bulletin « C'était hier » n°2 de l'ADEME
  3. Dossier constitué par l'ADEME pour les Archives nationales
  4. Décret du 8 mars 1977
  5. Décret du 4 février 1984
  6. Rapport d'activité 2009 de l'ANRED

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Damien Ferrero, « 15 juillet 1975 : création de l'ANRED », C'était hier... Bulletin périodique de valorisation des archives de l'ADEME, no 2,‎ , p. 1
  • Agence nationale pour la récupération et l’élimination des déchets, Archives nationales, 29 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]