Yves Blein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blein.
Yves Blein
Image illustrative de l'article Yves Blein
Fonctions
Député de la 14e circonscription du Rhône
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 6 jours)
Élection 17 juin 2012
Réélection 18 juin 2017
Législature XIVe et XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur André Gerin
Maire de Feyzin

(16 ans, 3 mois et 13 jours)
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Angèle Orard
Successeur Murielle Laurent
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Lyon
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (1975-2017)
REM (depuis 2017)

Yves Blein, né le à Lyon, est un homme politique français, membre du Parti socialiste, maire de Feyzin depuis 2000, vice-président du Grand Lyon de 2005 à 2012, et député de la 14e circonscription du Rhône depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Lyon, il adhère en 1975 au Parti socialiste. Il est élu conseiller municipal de Lyon pour le mandat 1989-1995 et s'installe en 1996 à Feyzin. Il commence sa vie professionnelle en 1979 comme salarié de la Fédération Léo-Lagrange dont il deviendra délégué régional en 1988. Il en a été le secrétaire général de 2002 à 2012.

Poursuivi pour favoritisme et détournement de fonds publics entre 1995 et 2001, il est relaxé en 2011 par le tribunal correctionnel de Lyon, aucune charge n'étant retenue à son encontre.

Il est élu maire de Feyzin en mars 2001 et réélu à ce poste au premier tour en mars 2008 avec 60 % des voix. Il est à nouveau élu maire de Feyzin au premier tour en 2014. Depuis janvier 2004 il est vice-président de l’association des Ecos-Maires et siège au Conseil National de l’Air. En janvier 2005 il devient vice-président de la Communauté urbaine de Lyon chargé de l’Habitat et du Logement social, puis chargé du patrimoine, logistique et bâtiments. En décembre 2012, il démissionne de son mandat de conseiller communautaire afin de mettre en pratique ses engagements contre le cumul des mandats.

Depuis 2008 il est président d'Amaris, association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs.

Il est élu député lors des législatives de 2012 dans la Quatorzième circonscription du Rhône. À l'Assemblée nationale, Yves Blein est membre de la Commission des affaires économiques. Il participe également à différents groupes d'études. Il est notamment le Président du groupe d'étude sur l'industrie chimique ; il est secrétaire du groupe d'études sur l'économie sociale et solidaire. Il participe également aux groupes d'études sur les énergies, le gaz de schiste ou encore les villes et les banlieues. Il est rapporteur de la mission parlementaire d’information sur le CICE, crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi. À cette occasion, le média Rue89 souligne ses liens avec la famille Mulliez, propriétaire du groupe Auchan[1].

Il est l'auteur d'un rapport au Premier ministre afin de proposer des mesures de simplification permettant aux associations de se consacrer pleinement à leurs missions essentielles. Il a été chargé le 26 nombre 2015 par le Premier ministre d'une nouvelle mission visant à mieux définir la notion de cercle restreint permettant d'identifier les associations reconnues d’intérêt général. Ce rapport a été remis le 6 juillet à Christian Eckert et Michel Sapin, et a donné lieu le 26 juillet à une transcription dans un le Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts[2].

Il est administrateur de l'association France Horizon (ex-CEFR) depuis octobre 2015.

Avec la nomination de Bruno Le Roux ministre de l'Intérieur, Yves Blein est élu Président de la Fédération Léo-Lagrange, responsabilité bénévole qu'il exercera jusqu'au prochain congrès de cette association d'éducation populaire en octobre 2017. En 2017, son fils Robin rachète pour 1, 3 millions le Château de Buffières[3] à Dolomieu[4], qui appartenait à la Mairie de St-Fons et qui était géré par Léo Lagrange[5].

Il est l'organisateur dans le Rhône des primaires de la Belle Alliance Populaire[6]. Durant ces primaires il a soutenu Manuel Valls.

Pour l'élection présidentielle de 2017, il exprime sa défiance vis-à-vis de la candidature de Benoît Hamon[7],[8]. Il soutient par la suite le candidat En marche ! Emmanuel Macron[9].

Le 18 juin 2017, il est réélu député de la 14e circonscription du Rhône avec 65.6% des suffrages exprimés[10] et démissionne de son mandat de maire de Feyzin le 30 juin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mission CICE : oups, le rapporteur est un membre de la famille Mulliez », L'Obs,‎ 2014-28-07 (lire en ligne)
  2. [Www.associations.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport-Cercle-Restreint Yves Blein 2016.pdf
  3. « Les ambitions du nouveau propriétaire du château », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  4. « La Ville vend le château de Dolomieu à Robin Blein, fils du député PS », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. « L’affaire du château », VénissieuxInfos,‎ (lire en ligne)
  6. « Rhône : le député Yves Blein supervisera la primaire de la gauche - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes », France 3 Auvergne-Rhône-Alpes,‎ (lire en ligne)
  7. Paul Terra, « Yves Blein (PS) : “Je ne soutiendrai pas Benoît Hamon” », sur www.lyoncapitale.fr, (consulté le 11 avril 2017)
  8. « #Présidentielle : Interview du député-maire de Feyzin, soutien de Hamon », (consulté le 11 avril 2017)
  9. Justin Boche, « Présidentielle : le député PS Yves Blein soutient Emmanuel Macron », lyoncapitale.fr, 14 avril 2017.
  10. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]