Union nationale des centres sportifs de plein air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis UCPA)
UCPA
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Rendre accessible les activités sportives de plein air aux jeunes / La rencontre par le sport
Zone d’influence Monde entier
Fondation
Fondation
Fondateurs Maurice Herzog, Raymond Malesset, Georges Bernard Lenoir, Guido Magnone
Identité
Siège Paris
Président Yves Blein (Léo Lagrange)
Vice-président Matthias Lamarque (DJEPVA)
Vice-présidente Lila Le Bas (UNEF)
Trésorier Véronique Tröge (UFCV)
Directeur général Guillaume Légaut
Affiliation UNAT, CNOSF
Méthode Séjours sportifs, Loisirs sportifs de proximité, Formation professionnelle aux métiers du sport et de l'animation
Membres 210 000
Employés 12 800 salariés saisonniers ou à l'année
Représentativité Union de mouvements de jeunesse
Slogan Sport your nature
Site web www.ucpa.com www.ucpa.asso.fr

L'UCPA est un groupe associatif & commercial, créé en 1965 afin de promouvoir les activités sportives de plein air. L'UCPA est composé entre autres de trois associations : UCPA Sport Vacances, UCPA Sport Loisirs et UCPA Formation. Autour de celles-ci gravitent de multiples sociétés commerciales qui en sont des filiales[1],[2] notamment SAS UCPA Sports Loisirs (avec un s au mot sport), SAS UCPA Développement et SAS UCPA Immobilier Loisirs qui détiennent elles-mêmes des sociétés dédiées aux projets sous-jacents.

Le Groupe associatif est administré par des associations de jeunesse et d'éducation populaire, des fédérations sportives et des pouvoirs publics (Ministère des sports, de la jeunesse, du tourisme et de l'agriculture, Caisse des Dépôts).

L'UCPA est principalement implanté en France, mais est également présent dans 75 autres pays à travers le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

1965 - Naissance de l’association[modifier | modifier le code]

L'Union des centres sportifs de plein air naît sous l'impulsion de Raymond Malesset, Georges-Bernard Renouard et Guido Magnone au cours du mandat de Maurice Herzog, alors secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports du Général de Gaulle.

Raymond Malesset[3] est un ancien résistant, inspecteur de la jeunesse et des sports et secrétaire général de l'UNCM depuis 1959. Il œuvre à partir de 1953 avec l'alpiniste français Guido Magnone et avec le soutien de Maurice Herzog, à la création de l'Union nationale des centres sportifs de plein air, qu'il co-dirige avec Georges-Bernard Renouard de 1965 à 1975.

L'organigramme de l'époque est le suivant :

  • Président Georges Bernard Renouard qui représentait les CLLL (Clubs de Loisirs Leo Lagrange).
  • Délégué général Raymond Malesset qui co-représentait l'UNCM
  • Délégué général adjoint Guido Magnone qui co-représentait également l'UNCM

L'UCPA est le fruit d'une fusion entre deux associations :

  • l'Union nationale des centres de montagne (UNCM) (issue en 1944 de l'organisation Jeunesse et Montagne fondée en 1940)
  • l'Union nautique française (UNF).

L’UCPA porte dès sa création un projet d'utilité sociale, à la fois éducatif, sportif et humaniste, qui doit permettre au plus grand nombre de jeunes, sans discrimination, de s’initier aux pratiques sportives.

1972 : gestion de la base de loisirs de Bois-le-Roi[modifier | modifier le code]

La gestion et l’animation de la base de plein air et de loisirs de Bois-le-Roi sont confiées à l’UCPA[réf. nécessaire]. Créée en 1969, cette base est l’une des premières bases régionales de France. Elle propose des activités sportives variées.

1976 - Création de l'organisme de formation professionnelle[modifier | modifier le code]

L’UCPA est officiellement déclarée organisme de formation professionnelle. En 1965, les séjours sportifs étaient majoritairement encadrés par des professeurs de sport en vacances. Avant la réglementation de 1983, aucun diplôme spécifique n’était nécessaire pour enseigner les différentes pratiques sportives. Dès 1976, l’UCPA a souhaité insuffler un vent de professionnalisation dans ses équipes avec la mise en place de formations pour devenir moniteur de voile, de ski ou d’équitation

1978 - Énormes chutes de neige[modifier | modifier le code]

Noël 1978 - La région connaît des chutes de neige inhabituelles. Plus d'un mètre en une nuit. Toute la région est bloquée et le centre UCPA situé au pied du mont Lozère est contraint d'annuler ses stages. Les jeunes moniteurs de ski nordique arrivent difficilement jusqu'au Bleymard, petite bourgade située à 7 km du centre et c'est à ski qu’ils doivent poursuivre leur périple jusqu’au centre. À la demande de la préfecture, et pendant une quinzaine de jours, ils vont ravitailler chaque jour les fermes isolées sur le mont Lozère en pain et en produits de première nécessité[réf. souhaitée].

1987 - Nouveaux horizons[modifier | modifier le code]

Implantation en Outre-mer : Saint François[modifier | modifier le code]

L’UCPA s’implante hors métropole à Saint-François en Guadeloupe pour développer la planche à voile. Dès sa programmation, ce stage sportif rencontre un franc succès.

Arrivée des sports aériens[modifier | modifier le code]

Gérard Blandin, qui vient d’accéder à la présidence de la Fédération française de vol libre, propose à l’UCPA de racheter une école de deltaplane dirigée par Guy Trier et de maintenir les moniteurs en poste. Les premiers stages de parapente font alors leur apparition en 1987 sous la houlette de Guy Trier, directeur du centre UCPA du Lachens. Le parapente s'impose rapidement car c'est l'activité aérienne la plus accessible en termes d’apprentissage. Le centre prend également en charge les formations au monitorat d’état de vol libre.

Création de l'école de surf[modifier | modifier le code]

Le surf fait son entrée à l’UCPA en 1987 sur le spot de Socoa dans les Pyrénées-Atlantiques. À l’époque, le surf pâtissait encore d’une image élitiste, celle d’un sport dangereux réservé à des personnes entraînées, et de surcroît à d’excellents nageurs. À cette époque Il n’existait en Aquitaine que 2 ou 3 écoles de surf.

1989 - Les premiers séjours à l'international[modifier | modifier le code]

L' UCPA crée ses premières itinérances lointaines. Pendant l’été 1989, elle programme pour la première fois un trek au Maroc pour atteindre le plus haut sommet de l’Atlas, le Toubkal. L’été suivant, 8 nouvelles destinations viennent s'ajouter : l’Islande, l’Irlande, le Canada, le Népal, la Réunion, Madère, la Crète et le Sahara sud algérien. Par la suite, elle poursuit son développement au Maroc avec l’ouverture de centres à Agadir pour la voile et le catamaran, à Imsouane pour le surf et à Essaouira pour le funboard[réf. souhaitée].

1993 - Ouverture de la fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine[modifier | modifier le code]

La fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine a été inaugurée en à Villeneuve-la-Garenne, à l’initiative du Conseil Général des Hauts-de-Seine[4]. Le département a souhaité réaliser un espace de plongée unique en France en créant un bassin multi-profondeurs. Avec ses trois fosses de 5, 10 et 20 mètres, Aqua Hauts-de-Seine est un site pour pratiquer la plongée sous-marine et l’apnée en milieu urbain. L’UCPA gère la fosse et accueille chaque année plus de 40 000 plongeurs. À ce jour, l’UCPA gère actuellement quatre sites de fosse de plongée : Dijon, Meyzieu , Marne et Gondoire et Boussy Saint Antoine.

2001 - Ouverture de la première école des DJ[modifier | modifier le code]

L’UCPA ouvre la première école des DJ’s de France à Lyon en formant au diplôme reconnu par l’État d'«Animateur Musical et Scénique» de Niveau IV. Depuis le , une 2e école, appelée l'école des Dj UCPA de Poitiers, a ouvert ses portes dans la Vienne.

2002 - 2005 - Pur Mix[modifier | modifier le code]

L’UCPA remplit Bercy pendant quatre années consécutives avec le Pur Mix, un événement sportif et musical d’envergure. 10 000 jeunes font le déplacement pour participer à chaque édition et partager le temps d’une soirée des activités sportives comme le wakeboard, le skateboard, la cascade de glace et la tyrolienne; des jeux avec un lasergame et une initiation au mix mais aussi, du son avec des DJ comme Bob Sinclar ou Laurent Wolf[réf. nécessaire].

2008 - 2015 : Campagne de rénovation des centres vacances[modifier | modifier le code]

Entre 2010 et 2015 plusieurs centres historiques ont été rénovés en ajoutant des infrastructures modernisées en accord avec les nouveaux usages des spots de pratique. Pour la plupart ces centres se situent en montagne où un mouvement local de rénovation des équipements a été initié.

2015 - Les 50 ans de l'association[modifier | modifier le code]

En 2016, le groupe associatif a réalisé un chiffre d'affaires de 203 millions d'euros, en hausse de 2 % par rapport à 2015[5].

En , l'UCPA annonce le rachat de deux associations de tourisme social, ALUDEO et Accueil et Loisirs Pyrénéens[6]. Puis en , elle annonce également le rachat de Destination Découverte, spécialiste des colonies de vacances scientifiques, thématiques et linguistiques, connu notamment sous la marque Telligo[7].

En , l'UCPA annonce s'être associée avec Cap'Vacances pour lancer une gamme de séjours sportifs à destination des familles[8].

Entre avril et , l'UCPA s'associe à Berlitz pour créer une offre de séjours réunissant cours d'anglais et sessions sportives, appelée « English Camp »[9].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Formation professionnelle aux métiers du sport[modifier | modifier le code]

L'UCPA est un institut de formation professionnelle aux métiers du sport et de l’animation qui dispense environ 350 000 heures de cours à 1 200 stagiaires par an.

Partenaire des CREPS et administrateur de l’ENSA, l’UCPA est un organisme de formation reconnu. L’association est notamment habilitée à délivrer les formations BJEPS, brevets d’État, préqualifications, BAFA et BAFD, soit 390 000 heures de formation dispensés par an. Elle obtient des taux de réussite aux examens de plus de 80 %. Elle forme aussi à des métiers de niche avec notamment son Ecole des DJ.[10]

1 550 jeunes sont accueillis chaque année dans 90 dispositifs de formation professionnelle et 3 420 en formation BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) et BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur).

Projet associatif de l'UCPA[modifier | modifier le code]

L'UCPA a pour mission associative de créer des liens par la pratique sportive[11]. L’association cherche à donner à tous l’accès à une pratique sportive où la convivialité et la vie collective favorisent l’expérience de chacun et l'ouverture aux autres. Les clients de l’UCPA déclarent pratiquer une activité sportive pour trois raisons principales, toutes relatives à une quête de bien-être ou de sociabilité[12] :

  • Garder la forme
  • Relever des défis
  • Rencontrer du monde

Le sport offre la possibilité d’un dépassement de soi, source de sensations et d’émotions, facteur de rencontres et de coopérations[13]. 92 % des personnes parties en stages sportifs reconnaissent la capacité de l’UCPA à créer du lien. À ce jour, la communauté UCPA rassemble plus de 210 000 personnes sur les réseaux sociaux[12].  

Centres de profit[modifier | modifier le code]

Certaines sociétés liées à l'association à but non lucratif, ont elles une recherche de rentabilité ou de profit. La SAS UCPA Sports Loisirs (avec un "s" au mot "Sports" comme le signe $ du dollar) connue sous son enseigne UCPA INTERNATIONAL a pour activité déclarée « Fonds de placement et entités financières similaires » (code NAF 6430Z)[14]. Les deux sociétés SASU UCPA Développement[15] et SASU UCPA Immobiliers Loisirs[16] sont des holdings toutes les deux présidées par l'association UCPA SPORT LOISIRS.

L’UCPA réalise 10 % de son activité hors de France.[17] Entre 2009 et 2019, son chiffre d’affaires est passé de 150 à 250 millions d’euros[18].

Impact social, solidarité et égalité des chances[modifier | modifier le code]

Insertion sociale et professionnelle[modifier | modifier le code]

L’UCPA investit dans la mise en œuvre de dispositifs de remobilisation et d’insertion sociale et professionnelle où le sport constitue un outil pédagogique.

91 338 jeunes ont bénéficié de ces actions de solidarité en 2014. 

Accessibilité et handicap[modifier | modifier le code]

L’UCPA organise des vacances handisport pour des jeunes en situation de handicap moteur, visuel ou auditif depuis 2012.

Le projet historique de l'UCPA intègre de rendre accessibles les sports[19] de plein air au plus grand nombre de jeunes sans discrimination.

Innovation sportive[modifier | modifier le code]

En 2014, l'UCPA a déployé en interne une plateforme participative sur l’innovation pour favoriser la naissance et l’expérimentation de projets innovants autour de l’expérience client, des méthodes pédagogiques, du numérique et des nouvelles pratiques.

Cette même année l'association est devenue partenaire de l'incubateur de start-ups Le Tremplin pour travailler activement sur les problématiques d’innovation dans la pratique sportive avec d'autres acteurs du sport et des start-up.

Ressources Humaines[modifier | modifier le code]

L'UCPA emploie 12 800 salariés en France en 2022[20]

L’association est le 1er employeur dans les métiers du sport en France mais aussi un primo-employeur de jeunes[21].

Lieu géré par délégation[modifier | modifier le code]

L'UCPA, ou une société liée, gère également des équipements pour le compte de communes ou d'intercommunalité. Notamment des centres aquatiques sous la marque UCPA Sport Station[22]. Un contrat de Délégation de Service Public peut prendre la forme d'un affermage (la collectivité locale a financé l'équipement, puis en confie la gestion) ou d'une concession (la collectivité donne l'ordre et les plans du lieu à construire, dont la charge financière est assurés par le délégataire qui en retour reçoit là aussi un droit de gestion pendant des années). Un contrat de DSP est d'ordre administratif donc public[23].

  • UCPA Sport Station Grand-Reims : propriété de la Communauté Urbaine du Grand-Reims, gérée pendant 25 ans par la SAS Reims Aquagliss (SIREN 832 261 580)[24],[25]
  • UCPA Sport Station Meudon (contrat de 30 ans)[26]
  • UCPA Sport Station Bordeaux Brazza ouverture prévue fin 2022[27]

Polémiques[modifier | modifier le code]

L’été 2022 a été marqué par des grèves aux centres de Serre Chevalier, Les Orres (près de Gap), Hyères et Argentière (à côté de Chamonix) en raison de salaires insuffisants[28],[29]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ce que je reproche à l’UCPA et à d'autres fédérations d’éducation populaire - par Eric Falcon », sur Parlons Péda, (consulté le )
  2. « Recherche d'entreprises - Pappers », sur www.pappers.fr (consulté le )
  3. Jean-Pierre Augustin, « La percée des loisirs sportifs de plein air : Raymond Malesset, Vacances sportives de plein air », Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest. Sud-Ouest Européen, vol. 57, no 4,‎ , p. 629–631 (lire en ligne, consulté le )
  4. « Fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine - Villeneuve-la-Garenne (Paris) », sur aqua92.ucpa.com (consulté le )
  5. Emmanuelle Ducros, « UCPA : un pied dans la solidarité, l’autre dans le marché », L'Opinion,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Colonies de Vacances : l'UCPA absorbe 2 associations », TourMaG.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Christophe Palierse, « L’UCPA complète son offre pour les enfants et les « ados » en reprenant Telligo », Les Échos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Laury-Anne Cholez, « UCPA : quand les vacances sociales et solidaires se mettent au sport », TourMaG.com,,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « English Camp : l'UCPA s'associe à Berlitz pour des séjours sportifs et linguistiques », TourMaG.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Enseignement supérieur privé : les « écoles de niche », un marché florissant », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Comment concilier ess et pratique sportive ?. Nos finalités sont d’utilité sociale », sur L'Humanité, (consulté le )
  12. a et b Raymond Malesset, Vacances sportives de plein air de l’UNCM et l’UNF à l’UCPA, Chiron, , Page 166
  13. « L’UCPA, la quinqua qui fait courir les jeunes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Page de la S.A.S. UCPA Sports Loisirs sur Infogreffe.fr
  15. Page de la S.A.S.U. UCPA DEVELOPEMENT sur Pappers.fr
  16. Page de la S.A.S.U UCPA IMMOBILIER LOISIRS sur Société.Ninja
  17. « L’UCPA mise sur des centres sportifs en ville », sur LEFIGARO, (consulté le )
  18. « Tableau 2.5. Seuils de chiffre d’affaires annuel pour l’enregistrement à la TVA et le recouvrement de la TVA », sur dx.doi.org (consulté le )
  19. Par Le 2 novembre 2015 à 09h57, « L'UCPA : vacances sportives et tremplin vers l'emploi », sur leparisien.fr, (consulté le )
  20. Clémentine Eveno, « Grèves à l’UCPA: les syndicats veulent remonter la pente des salaires », sur Libération (consulté le )
  21. Caroline Lelievre, « Comment réussir à attirer et retenir des collaborateurs compétents ? », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le )
  22. « L'UCPA muscle son offre sportive dans les centres-villes », sur Les Echos, (consulté le )
  23. Accès aux documents administratifs, Service-Public.fr, Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Vérifié le 13 août 2020.
  24. Fiche de la S.A.S Reims Aquagliss sur le site d'OpenData Société.Ninja
  25. « Sport Station : l'UCPA fait des villes des destinations sportives » (consulté le )
  26. « Equipements sportifs : avec ses Sport stations, l'UCPA innove et investit la ville », sur Banque des Territoires, (consulté le )
  27. Coronavirus à Bordeaux : Dans le quartier Brazza, l'étonnant projet d'UCPA Sport Station veut révolutionner la pratique du sport, 7 avril 2021, Mickaël Bosredon, journal 20 Minutes.
  28. Clémentine Eveno, « Grèves à l’UCPA: les syndicats veulent remonter la pente des salaires », sur Libération (consulté le )
  29. « Hautes-Alpes/Haute-Savoie. Mouvement de grève dans des sites UCPA ce vendredi 29 juillet », sur www.ledauphine.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :