World Vision International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
World Vision International
upright=Article à illustrer Organisation
Wvi relief.jpg
Distribution alimentaire d’urgence dans une zone sinistrée en Indonésie par World Vision International en 2009
Histoire
Fondation
Cadre
Zone d'activité
90 pays
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège social
Pays
Organisation
Effectif
37 000 employés
Fondateur
Président
Andrew Morley
Site web
Identifiants
IRS

World Vision est une organisation de solidarité internationale chrétienne, fondée le par Robert Pierce. Elle dispose de bureaux dans 90 pays du monde. Son siège international est basé à Londres, au Royaume-Uni et son président est Andrew Morley.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1947, Robert Pierce (Bob) part comme correspondant de guerre en Asie [1]. Lors de son passage en Chine, il rencontre Tena Hoelkedoer, une enseignante qui lui présente une enfant abandonnée[2]. Hoelkedoer n'ayant pas les moyens de s'occuper de l'enfant, elle demande à Pierce ce qu'il peut faire pour elle. Il donne son dernier billet de 5 $ et s'engage à envoyer le même montant chaque mois pour l'aider à prendre soin de l'enfant. La pauvreté, la souffrance humaine et la situation des enfants orphelins interpellent Pierce, et il promet de se mobiliser à son retour aux États-Unis pour répondre à ces besoins. C'est ainsi, qu'en 1950, Pierce fonde World Vision International[3] qui deviendra en quelques décennies une des plus importantes organisations humanitaires internationales [4]. En 2020, sur son site internet, elle dit travailler dans 90 pays et avoir 37.000 employés[5].

Collaborations[modifier | modifier le code]

World Vision travaille en collaboration avec l'ONU et ses agences comme l'Organisation mondiale de la santé et l'Organisation internationale du travail pour des projets de développement[6]. Elle est le premier distributeur de denrées alimentaires fournies par le Programme alimentaire mondial[7].

Programmes[modifier | modifier le code]

Les programmes de parrainage d'enfants permettent à World Vision d'aider les enfants et la communauté. Les domaines d'intervention sont la santé, l'éducation, l'alimentation, l'eau potable et la microfinance[8],[9]. L’objectif des programmes est de rendre les communautés autonomes[10]. L'ONG apporte aussi des secours d'urgence lors de catastrophes ou conflits[11].

Résultats et budgets[modifier | modifier le code]

Elle publie chaque année un rapport de responsabilité, qui détaille l'utilisation des fonds pour chaque programme, les frais d'administration, les salaires des dirigeants, le nombre de parrainage d'enfants, le montant de l'aide humanitaire directe [12].

Certifications[modifier | modifier le code]

World Vision a reçu des certifications de bonne gestion par des organismes indépendants comme Better Business Bureau et Charity Navigator[13].

L'ONG humanitaire est signataire du code de conduite de la Croix-Rouge et du Sphere Project garantissant notamment la neutralité et l'indépendance de ses actions : elle est au service de tous les peuples, sans distinction de race, d’origine, de genre ou de religion[14].

Critiques[modifier | modifier le code]

Après sa démission du poste de président, son fondateur Robert Pierce a critiqué l’organisation pour sa professionnalisation aux dépens de sa foi évangélique et a fondé Samaritan's Purse en 1970[15].

En 2007, une information anonyme a accusé des employés du Liberia de détourner des stocks de nourriture et des matériaux de construction à des fins personnelles. L’ONG a envoyé des enquêteurs dans différentes villes partenaires dans le pays et a estimé que 90% de son aide dans le pays avait disparu dans des fraudes, alors que des rapports mentionnaient des villes qui n’existaient même pas. Suite à cet évènement, l’organisation a mise en place une ligne téléphonique de signalement de fraude[16].

En août 2016, la police israélienne a arrêté Mohammad El Halabi, directeur de la branche de Gaza de World Vision. Il est accusé d'avoir détourné des fonds de l'ONG pour financer des activités militaires et terroristes du Hamas. World Vision réfute ces accusations et a protesté contre les conditions de détention de Mohammad El Halabi[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Battersby, Ravi Roy, W. George Scarlett, International Development: A Global Perspective on Theory and Practice Couverture, SAGE Publications, USA, 2017, p. 139
  2. WVI, Our story, wvi.org, USA, consulté le 19 septembre 2020
  3. Mehmet Odekon, W. George Scarlett, Encyclopedia of World Poverty, SAGE Publications, USA, 2006, p. 1198
  4. Brian Steensland, Philip Goff, The New Evangelical Social Engagement, Oxford University Press USA, USA, 2014, p. 243
  5. WVI, All Locations, wvi.org, USA, consulté le 4 juillet 2020
  6. Paul Sparrow, Handbook of International Human Resource Management: Integrating People, Process, and Context, John Wiley & Sons, USA, 2010, page 400
  7. (en) WFP, WFP Head Highlights ‘Courage’ Of Key NGO Partner World Vision, wfp.org, USA, 22 septembre 2011
  8. Erica Bornstein, Child Sponsorship, Evangelism, and Belonging in the Work of World Vision Zimbabwe, American Ethnologist, USA, 2001, p. 596
  9. World Vision International , Our Work, wvi.org, USA, consulté le 4 juillet 2020
  10. Lassana, Santé des enfants d’abord : L’ONG World Vision s’engage à fond, slateafrique.com, Mali, 22 mai 2013
  11. « L'aide humanitaire commence à arriver au Vanuatu, dévasté par le cyclone Pam », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. WVI, Accountability, wvi.org, USA, consulté le 19 septembre 2020
  13. Sarah S. Stroup, Borders among Activists: International NGOs in the United States, Britain, and France, Cornell University Press, USA, 2012, p. 121
  14. Michael Barnett, Janice Gross Stein, Sacred Aid: Faith and Humanitarianism, Oxford University Press, UK, 2012, p. 46
  15. David P. King, God's Internationalists: World Vision and the Age of Evangelical Humanitarianism, University of Pennsylvania Press, USA, 2019, p. 159-160
  16. BBC, Liberia aid workers 'stole $1m', news.bbc.co.uk, UK, 5 juin 2009.
  17. P. Beaumont, Israel accuses World Vision's Gaza director of diverting cash to Hamas, The Guardian (4 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]