Jan Egeland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Egeland (homonymie).
Jan Egeland
Jan Egeland in Pakistan (128).jpg
Fonctions
Secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires et Coordinateur des secours d'urgence
-
Secrétaire d'État norvégien (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Kjølv Egeland (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Anne Kristin Sydnes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Prix des quatre libertés de Roosevelt
Torstein Dale Memorial Prize (d) ()
Prix littéraire Peer Gynt (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jan Egeland (né le en Norvège), diplomate et homme politique norvégien.

Ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires humanitaires (OCHA) et Coordinateur des secours d'urgence de l'ONU et actuel Conseiller spécial sur les questions de prévention et de règlement des conflits. Il a toujours le rang de Secrétaire général adjoint. Il est marié et a deux filles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Egeland fut membre du gouvernement norvégien en tant que Secrétaire d'État aux Affaires étrangères de 1990 et 1997. Il fut président d'Amnesty International Norvège et vice-président du Comité exécutif international d'Amnesty International. C'est le plus jeune à avoir jamais été élu à ce Comité, à 23 ans.

Au moment de prendre la tête de l'OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs), il est Secrétaire général de la Croix-Rouge norvégienne. De 1999 à 2002, il est le conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Colombie.

Il a participé activement à plusieurs processus de paix. Il a coïnitié et coorganisé le canal norvégien entre Israël et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) qui conduisit aux Accords d'Oslo (Déclaration de Principes) de .

Il fut le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des Affaires humanitaires (OCHA) et Coordinateur des secours d'urgence de l'ONU, nommé par Kofi Annan le en remplacement du japonais Kenzo Oshima[1]. Poste duquel il a démissionné le .

C'est avec « un grand regret et une profonde gratitude » que Kofi Annan a accepté sa démission[2]. Il a été remplacé par Sir John Holmes (Royaume-Uni), nommé par le nouveau Secrétaire général, Ban Ki-moon, le .

Le , Ban Ki-moon a nommé Jan Egeland Conseiller spécial, avec rang de Secrétaire général adjoint. Il est désormais rattaché au Département des Affaires politiques. Son action sera centrée sur des questions de prévention et de règlement des conflits. Il devra coordonner une équipe de réserve d'experts techniques qui pourra, avec un bref préavis, être appelée pour assister les envoyés spéciaux chargés d'œuvrer pour le rétablissement de la paix à travers le monde[1].

En visite au Yémen en mai 2017, pays cible d'une offensive militaire dirigée par l'Arabie saoudite, il se déclare « choqué » par l'ampleur de la crise humanitaire qui pourrait générer une « famine aux proportions bibliques »[3]. Selon lui, « les sévères restrictions d'accès au Yémen par voie aérienne, maritime et terrestre  », imposées par l'Arabie saoudite, « ont causé un effondrement économique »[4].

Dans les médias[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Communiqué de presse de nomination de M. Jan Egeland
  2. Centre de nouvelles de l'ONU
  3. « Egeland craint "une famine aux proportions bibliques" au Yémen », AFP,‎ (lire en ligne)
  4. « Yémen: le chef d'une ONG norvégienne "choqué" par l'ampleur de la crise humanitaire », AFP,‎ (lire en ligne)