Wolfgang Ablinger-Sperrhacke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wolfgang Ablinger-Sperrhacke
Image dans Infobox.
Wolfgang Ablinger-Sperrhacke
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Artiste lyrique, musicien, artiste de scèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Site web

Wolfgang Ablinger-Sperrhacke, né en 1967 à Zell am See, Salzbourg) est un ténor autrichien.

Biographie[1],[2][modifier | modifier le code]

Il étudie à l'Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne auprès de Gerhard Kahry (chant) et Kurt Equiluz (Lied/oratorio).

Après des premiers engagements à Linz, Bâle et au Staatstheater am Gärtnerplatz de Munich, il fait ses débuts en 1997 à l’Opéra national de Paris[3] et joue Goro dans Madama Butterfly, Monostatos et le premier homme d’armes dans La Flûte enchantée (dans les productions de Bob Wilson et de La Fura dels Baus), Capito dans Mathis der Maler, Le Balourd miteux dans Lady Macbeth de Mzensk[4], Mime dans L'Anneau du Nibelung et participe à la création de K... de Philippe Manoury (rôles de Block et de l’huissier).

En 1999, il fait ses débuts au Festival de Glyndebourne[5] où il a chanté depuis dans plus de 130 représentations : Vašek dans La Fiancée vendue, Reverend Adams dans Peter Grimes, Monostatos, Arnalta dans L'incoronazione di Poppea et La Sorcière grignote dans Hänsel und Gretel - ces deux derniers rôles ont aussi été joués en version de concert aux BBC Proms dans la salle du Royal Albert Hall-, Tanzmeister dans Ariadne auf Naxos et Podestà dans La finta giardiniera.

Engagements importants[1],[4][modifier | modifier le code]

Il a chanté sous la direction de chefs d’orchestre tels que Kirill Petrenko, Daniel Barenboim, Marc Albrecht, Ingo Metzmacher, Franz Welser-Möst, Kent Nagano, Philippe Jordan, James Conlon, Hartmut Haenchen, Robin Ticciati, Antonio Pappano, Christian Thielemann, Jeffrey Tate, Emmanuelle Haïm, Fabio Luisi, Susanna Mälkki, Vladimir Jurowski

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2016: nomination Dora Mavor Moore Award, outstanding performance- male/Opera division pour Siegfried-Mime, Canadian Opera Company[10]
  • 2017: International Classical Music Awards, best video performance pour Wozzeck (DVD, accentus music, 2017)[11]
  • 2021: Bayerischer Kammersänger[12]
  • 2022: Chevalier des Arts et des Lettres[13]
  • 2022: Österreichisches Ehrenkreuz für Wissenschaft und Kunst[14]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

DVDs
  • Alban Berg : Lulu, Prince/valet, chef.:Daniel Barenboim, metteur en scène.: Andrea Breth, Staatsoper Unter den Linden (Deutsche Grammophon, 2015)
  • Alban Berg : Lulu, Prince/valet/Marquis, chef.: Kirill Petrenko, scène.: Dmitri Tcherniakov, Bayerische Staatsoper (Bel Air, 2017)
  • Alban Berg : Wozzeck, Capitaine, chef.: Fabio Luisi, scène.: Andreas Homoki, Opernhaus Zurich (accentus, 2016)
  • Engelbert Humperdinck : Hänsel et Gretel, La sorcière grignote, chef.: Kazushi Ono, scène.: Laurent Pelly, Festival de Glyndebourne (Decca, 2009)
  • Claudio Monteverdi : L'incoronazione di Poppea, Arnalta, chef.: Emmanuelle Haïm, scène.: Robert Carsen, Festival de Glyndebourne (Decca, 2009)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : La Flute enchantée, Monostatos, chef.: Marc Albrecht, scène.: Simon McBurney, De Nationale Opera (Opus arte, 2015)
  • Arnold Schönberg : Gurrelieder, Klaus Narr, chef.: Marc Albrecht, scène.: Pierre Audi, De Nationale Opera (Opus arte, 2017)
  • Richard Strauss : Le Chevalier à la Rose, Valzacchi, chef.: Christian Thielemann, scène.: Herbert Wernicke. Festival de Baden-Baden (Decca, 2009)
  • Richard Strauss : Ariane à Naxos, Le maître de ballet, chef.: Vladimir Jurowski, scène.: Katharina Thoma, Festival de Glyndebourne (Opus arte, 2014)
  • Richard Strauss : Die Liebe der Danae, Pollux, chef.: Franz Welser-Möst, scène.: Alvis Hermanis, Festival de Salzbourg (Euroarts, 2017)
  • Giuseppe Verdi : Falstaff, Dr Cajus, chef.: Enrique Mazzola, scène.: Herbert Wernicke, Festival d'Aix-en-Provence (arthaus musik, 2001)
  • Richard Wagner : L'or du Rhin, Mime, chef.: Daniel Barenboim, scène.: Guy Cassiers, Teatro alla Scala (arthaus musik, 2013)
  • Bernd Alois Zimmermann : Les Soldats, Pirzel, chef.: Ingo Metzmacher, scène.: Alvis Hermanis, Festival de Salzbourg (Euroarts, 2013)
CDs

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]