Antonio Pappano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antonio Pappano
Image dans Infobox.
Le président de la République italienne Giorgio Napolitano remet le prix Vittorio De Sica pour la musique au chef d'orchestre Antonio Pappano en 2010.
Titre de noblesse
Knight Bachelor
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Maître
Gustav Meier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Laurence Olivier Award for Outstanding Achievement in Opera (en) ()
Laurence Olivier Award for Best New Opera Production (en) ()
Prix Vittorio De Sica ()
Chevalier grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne ()
Médaille d'or de la Royal Philharmonic Society ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Sir Antonio Pappano (né le à Epping, dans l'Essex, en Angleterre) est un chef d’orchestre et pianiste britannique d’origine italienne occupant depuis 2002 le poste de directeur musical du Royal Opera House à Londres et depuis 2005 de l'Orchestre de l'Académie nationale de Sainte-Cécile à Rome. Travaillant avec les plus grands chanteurs, il s’est bâti une solide réputation comme chef d’opéra dans le monde entier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonio Pappano est né à Epping, dans l'Essex, dans une famille originaire de Castelfranco in Miscano, près de Bénévent en Italie. Lorsqu’il avait 13 ans, il s’installa avec sa famille dans le Connecticut, aux États-Unis. Après avoir étudié le piano, la composition et la direction d’orchestre, il devient répétiteur au New York City Opera à l'âge de 21 ans[1]. Pappano est le plus jeune chef d’orchestre à diriger l’orchestre du Royal Opera House de Londres.

Il est fait chevalier le , pour services rendus à la musique[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Tant comme pianiste que comme chef d’orchestre, Pappano fut remarqué par son collègue Daniel Barenboim dont il devint l’assistant au festival de Bayreuth[3]. Il travailla à Barcelone et Francfort, et fut l’assistant de Michael Gielen[4]. En 1990, il est engagé comme directeur musical de l’Opéra national norvégien.

En 1992, à l’âge de 32 ans, Pappano devient directeur musical du Théâtre royal de La Monnaie à Bruxelles, poste qu’il occupe jusqu’en 2002 lorsqu’il est engagé au Royal Opera House, Covent Garden, contrat qui court jusqu’en [5]. Il a aussi été principal chef invité de l’Orchestre philharmonique d'Israël. Il a par ailleurs dirigé à l’English National Opera, au Metropolitan Opera (1997), à l’opéra de San Francisco, à l’opéra lyrique de Chicago et au Staatsoper Unter den Linden (Berlin).

Il a dirigé en 2005 le Ring Der Ring des Nibelungen de Richard Wagner, avec des vedettes comme Plácido Domingo. En 2005, Antonio Pappano est aussi devenu directeur musical de l’Orchestre de l'Académie nationale de Sainte-Cécile à Rome, et il dirige régulièrement le London Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra, le Chicago Symphony Orchestra, l’Orchestre philharmonique de Berlin et l’orchestre du Concertgebouw.

Pappano a épousé Pam Bulloch, une répétitrice vocale[5].

Décorations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

CD[modifier | modifier le code]

Intégrales d’opéras en CD[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Gounod : Faust. Avec Roberto Alagna, Angela Gheorghiu, Bryn Terfel, Simon Keenlyside, Sophie Koch, Chorus & Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden. EMI Classics, 2010
  • Rossini : Le Barbier de Séville. Avec Juan Diego Flórez, Pietro Spagnoli, Ferruccio Furlanetto, Alessandro Corbelli, Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden. Mise en scène de Moshe Leiser & Patrice Caurier. Virgin Classics, 2010
  • Verdi : Don Carlo. Avec Rolando Villazón, Marina Poplavskaya, Simon Keenlyside, Ferruccio Furlanetto, Sonia Ganassi, Chorus & Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden. Mise en scène Nicholas Hytner. EMI Classics
  • Verdi : Simon Boccanegra. Avec Plácido Domingo, Marina Poplavskaya, Joseph Calleja, Ferruccio Furlanetto, Jonathan Summers, Lukas Jakobski, Chorus & Orchestra of the Royal Opera House Covent Garden. Mise en scène Elijah Moshinsky. EMI Classics

Autres enregistrements[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anna Picard, « Antonio Pappano: Local hero », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. [PDF] (en) New Year Honours—United Kingdom - CENTRAL CHANCERY OF THE ORDERS OF KNIGHTHOOD - Knights Bachelor sur le site de la London Gazette, 31 décembre 2011
  3. (en) Rupert Christiansen, « High octane, high hopes », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) Peter Conrad, « Lightning conductor », The Observer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. a et b (en) Rupert Christiansen, « Antonio Pappano: the unstoppable maestro », The Observer,‎ (lire en ligne, consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]

  • Lucrèce Maeckelbergh, Antonio Pappano: Con Passione, Snoeck, 2006 (ISBN 9053495274)

Liens externes[modifier | modifier le code]