Who's That Girl (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Who's That Girl.
Who's That Girl
Réalisation James Foley
Scénario Andrew Smith
Ken Finkleman
Acteurs principaux
Sociétés de production Guber-Peters Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 90 minutes
Sortie 1987

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Who's That Girl est une comédie américaine réalisée par James Foley, sortie en 1987.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Nikki Finn est restée quatre ans derrière les barreaux d'une cellule pour un crime qu'elle n'a pas commis. Son obsession première est donc de retrouver le véritable coupable, et ce dès sa sortie de prison. Elle embarque avec elle dans son périple l'avocat chargé de l'escorter à la gare routière et un couguar en voie d'extinction.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source doublage : VF = Version Française sur le Nouveau Forum Doublage Francophone[1]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après l'échec commercial de son film Shanghai Surprise en 1986, Madonna décide de signer pour une comédie intitulée Slammer, dont le nom est, plus tard, changé en Who's That Girl. Elle doit cependant convaincre Warner Bros. et les producteurs du film qu'elle est prête pour le projet. Madonna suggère son ami James Foley pour réaliser le film[réf. nécessaire].

Le tournage se tient à New York, d' à avec une pause en décembre à cause de la neige[réf. nécessaire]. Madonna a utilisé ce laps de temps pour travailler sur sa prochaine tournée mondiale et la bande originale du film[réf. nécessaire].

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Who's That Girl (bande originale).

Pour accompagner la sortie du film, une bande originale est publiée par Sire Records le . Madonna y contribue avec quatre chansons écrites en tandem avec Patrick Leonard (Who's That Girl, The Look of Love) et Stephen Bray (Causing a Commotion et Can't Stop). Who's That Girl, Causing a Commotion et The Look of Love sortiront en single et seront ensuite interprétées lors de la première tournée mondiale de Madonna, le Who's That Girl Tour.

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film est sorti aux États-Unis le , avec la première organisée à Times Square. Lors de l'événement, Madonna s'est rappelée de son arrivée à Times Square huit ans plus tôt avec seulement 35 dollars en poche. La promotion du film s'est également faite grâce au Who's That Girl Tour, la première tournée mondiale de Madonna qui a reçu un accueil critique et commercial chaleureux, rapporté 25 millions de dollars et qui s'est tenue devant un total d'1,5 million de spectateurs.

Critique[modifier | modifier le code]

Who's That Girl s'est révélé être un échec critique et commercial : le film et le travail de James Foley a énormément déçu les critiques, certains allant jusqu'à le désigner comme l'un des pires films jamais produits. Cependant, certains ont loué le talent de Madonna pour la comédie. Pour sa sortie, Who's That Girl a été projeté dans 944 cinémas américains pour un bénéfice de 2,5 millions de dollars pour sa première semaine d'exploitation. Le film a rapporté finalement 7,3 millions de dollars, en particulier en provenance du public européen.

En revanche, la bande originale du film a eu plus de succès : trois des chansons de Madonna sont sorties en singles : la Who's That Girl, Causing a Commotion et The Look of Love. Elle s'est vendue à six millions d'exemplaires dans le monde.

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Who's That Girl (James Foley, 1987) sur le Nouveau Forum Doublage Francophone
  2. a et b « Who's That Girl? (1987) », sur jpbox-office.com (consulté le 31 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]