Walter B. Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walter Smith (homonymie) et Smith.
Walter B. Smith
Lieutenant General Walter Bedell Smith, three-quarter length portrait, seated, facing front, in uniform.jpg
Fonctions
Directeur central du renseignement
-
Ambassadeur des États-Unis en Russie
-
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Walter Bedell SmithVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
signature de Walter B. Smith
signature

Walter Bedell Smith dit Beetle Smith, né le à Indianapolis et mort le à Washington, D.C., est un général américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est notamment chef d’État-Major américain sous le commandement suprême des forces alliées en Europe de Dwight D. Eisenhower, puis ambassadeur en Union soviétique de 1946 à 1948[1].

En 1950, il est nommé Director of Central Intelligence (en) par le président Truman. Il donne à la CIA, en la réorganisant complètement, son architecture actuelle et dirige cette agence jusqu’en 1953. Ensuite, Smith devient sous-secrétaire d’État mais quitte le Département d'Etat en 1954. Il continuera cependant à servir l'administration Eisenhower dans différentes fonctions. En 1955, il occupera le siège laissé vacant par Allen Dulles, lui aussi ancien directeur de la CIA sous la présidence Eisenhower, au sein du conseil d'administration de la United Fruit Company[2]. Il décède en 1961.

Dans le film Le Jour le plus long, son rôle est interprété par Alexander Knox.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Walter B. Smith, My three years in Moscow, Philadelphia (Pa), 1950. Trad. fr.: Trois années à Moscou 1946-1946, Plon, 1950

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lilly Marcou, Staline vu par l'Occident. Esquisse bibliographique, Revue française de science politique, Année 1972, 22-4, p. 903
  2. Maurice Lemoine, Les enfants cachés du général Pinochet, Paris, Don Quichotte Editions - Le seuil, , 702 p. (ISBN 978-2-35949-406-8), page 29

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :