Lilly Marcou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une historienne image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une historienne française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Lilly Marcou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Lilly Marcou, née en 1936, est une historienne française d'origine roumaine, spécialiste du communisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée en littérature de l'université de Bucarest, Lilly Marcou a obtenu un doctorat en histoire à l'université de Paris Sorbonne.

Elle fait ensuite sa carrière au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) de Sciences-Po. De 1975 à 1981, elle dirige un groupe de recherche sur le mouvement communiste international. De 1982 à 1988, elle enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris.

À partir de 1993, elle consacre ses recherches à l'étude des archives soviétiques de l'époque stalinienne à Moscou.

En avril 2007, elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Napoléon face aux Juifs, Paris, Pygmalion, 2006, 180 p.
  • Les Héritiers, Pygmalion, 2004.
  • Le Roi trahi, Carol II de Roumanie, Paris, Pygmalion, 2002, 345 p.
  • Des Partis comme les autres ? Les anciens communistes en Europe de l’Est, avec Guy Hermet, Bruxelles, Éditions Complexe, 1998, 165 p.
  • Le Crépuscule du communisme, Paris, Presses de Sciences Po, 1997, 125 p.
  • Staline. Vie privée, Paris, Calmann-Lévy, 1996, 343 p.
  • Elsa Triolet, les yeux et la mémoire, Paris, Plon, 1994, 419 p.
  • Ilya Ehrenbourg, un homme dans son siècle, Paris, Plon, 1992, 379 p.
  • Le Mouvement communiste international depuis 1945, Paris, PUF (coll. « Que sais-je ? »), 2e édition, 1990, 128 p.
  • Les Défis de Gorbatchev, Paris, Plon, 1988, 275 p.
  • La Guerre froide, l'engrenage, Bruxelles, Éditions Complexe, 1987, 275 p.
  • Les Pieds d'argile, le communisme mondial au présent, 1970-1986, Paris, Ramsay, 1986, 492 p.
  • L'URSS vue de gauche (dir.), Paris, PUF, 1984, 200 p.
  • Une Enfance stalinienne, Paris, PUF, 1982, 190 p.
  • Staline vu par les hôtes du Kremlin, Paris, Gallimard, 1979.
  • L'Internationale après Staline, Paris, Grasset, 1979.
  • Le Kominform. Le communisme de guerre froide, Paris, Presses de Sciences-Po, 1977.

Article connexe[modifier | modifier le code]