William Joseph Burns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Burns
Illustration.
William Burns en 2021.
Fonctions
29e directeur de la Central Intelligence Agency
En fonction depuis le
(3 ans et 24 jours)
Président Joe Biden
Gouvernement Administration Biden
Prédécesseur Gina Haspel
David S. Cohen (intérim)
17e secrétaire d'État adjoint des États-Unis

(3 ans, 3 mois et 6 jours)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur James Steinberg
Successeur Wendy Sherman (intérim)
Antony Blinken
Secrétaire d'État des États-Unis
(intérim)

(1 jour)
Président Barack Obama
Gouvernement Administration Obama
Prédécesseur Condoleezza Rice
Successeur Hillary Clinton
Ambassadeur des États-Unis en Russie

(2 ans, 6 mois et 5 jours)
Président George W. Bush
Prédécesseur Alexander Vershbow
Successeur John Beyrle
Ambassadeur des États-Unis en Jordanie

(2 ans, 9 mois et 26 jours)
Président Bill Clinton
Prédécesseur Wesley Egan
Successeur Edward Gnehm
Biographie
Nom de naissance William Joseph Burns
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Fort Bragg (Caroline du Nord, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Indépendant
Conjoint Lisa Carty
Diplômé de Université La Salle
Université d'Oxford

William Joseph Burns William Joseph Burns
Directeurs de la Central Intelligence Agency
Ambassadeurs des États-Unis en Russie
Secrétaires d'État des États-Unis

William Joseph Burns, né le à Fort Bragg (Caroline du Nord), est un homme politique et ancien diplomate américain. Il est directeur de la Central Intelligence Agency (CIA) dans l'administration du président Joe Biden depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Fort Bragg en Caroline du Nord, fils d'un officier militaire, William Joseph Burns obtient un baccalauréat universitaire en histoire de l'université La Salle à Philadelphie, ainsi qu'une maîtrise et un doctorat en relations internationales de l'université d'Oxford, où il étudie comme boursier Marshall[1].

Service diplomatique[modifier | modifier le code]

Entré dans le service diplomatique en 1982, William Joseph Burns est nommé en 1988, sous la présidence de Ronald Reagan, secrétaire assistant auprès du Conseil de sécurité nationale et directeur pour le Proche-Orient et l'Asie du Sud[1].

Il est secrétaire exécutif du département d'État de 1996 à 1998, ambassadeur des États-Unis en Jordanie de 1998 à 2001, puis en Russie de 2005 à 2008, sous-secrétaire d'État aux Affaires politiques de 2008 à 2011 et secrétaire d'État adjoint des États-Unis de 2011 à 2014.

En sa qualité de sous-secrétaire d'État aux Affaires politiques, il est secrétaire d'État des États-Unis par intérim en janvier 2009 sous la présidence de Barack Obama, avant la confirmation de Hillary Clinton à la fonction par le Sénat des États-Unis. En tant que secrétaire d'État assistant aux Affaires du Proche-Orient (2001-2005), il recommande, au sein de l'administration du président George W. Bush, de ne pas lancer la guerre d'Irak[2].

Après son départ du Service extérieur des États-Unis (USFS) fin 2014, il devient président de la Fondation Carnegie pour la paix internationale en février 2015, fonction qu'il occupe jusqu'en mars 2021.

Directeur de la CIA[modifier | modifier le code]

Le , le président élu Joe Biden le choisit pour diriger la CIA. Il est confirmé à l'unanimité par le Sénat le suivant[3]. Le 24 février 2021, sa nomination a été bien accueillie lors de l'audience de confirmation au Sénat[4]. En mars 2021, la commission sénatoriale du renseignement a approuvé à l'unanimité la nomination de Burns, le préparant à un vote final. Le 18 mars 2021, Burns a été confirmé à ce poste avec le consentement unanime après que le sénateur Ted Cruz a levé sa nomination[5]. Il a officiellement prêté serment en tant que directeur de la Central Intelligence Agency le 19 mars 2021, lors d'une cérémonie organisée par la vice-présidente Kamala Harris le 23 mars 2021[6],[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Appointment of William J. Burns as a Special Assistant to the President for National Security Affairs », sur Bibliothèque présidentielle Ronald Reagan.
  2. (en-US) « How We Tried to Slow the Rush to War in Iraq », Politico, 13 mars 2019.
  3. « États-Unis : le Sénat confirme William Burns à la CIA et Xavier Becerra à la Santé », sur France24, .
  4. (en-US) « William Burns, Biden's CIA pick, vows "intensified focus" on competition with China - CBS News », sur www.cbsnews.com, (consulté le )
  5. (en) Jeremy Herb, « Senate confirms William Burns to be next CIA director after Cruz lifts hold | CNN Politics », sur CNN, (consulté le )
  6. (en-US) Morgan Chalfant, « Harris calls Boulder shooting ‘absolutely tragic’ », sur The Hill, (consulté le )
  7. « Director of the CIA - CIA », sur www.cia.gov (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]