Naantali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Naantali
Nådendal (sv)
Blason de Naantali
Armoiries
Naantali
Naantali.
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Finlande du Sud-Ouest
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 19 301 hab.[1] ()
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 28′ 05″ nord, 22° 01′ 35″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 50 m
Superficie 68 801 ha = 688,01 km2 [2]
· dont terre 683,94 km2 (99,41 %)
· dont eau 4,07 km2 (0,59 %)
Rang superficie (181e / 336)
Rang population (60e / 336)
Histoire
Province historique Finlande du Sud-Ouest
Province Finlande occidentale
Fondation 1443
Droits de Cité depuis 1443
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Naantali
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Naantali
Liens
Site web http://www.naantali.fi
Carte interactive de Naantali

Naantali (en suédois Nådendal, en latin Vallis Gratiae - la vallée de grâce) est une ville du sud-ouest de la Finlande. Cette petite ville, qui compte une population de 19 000 habitants, se situe dans la province de Finlande occidentale et la région de Finlande du Sud-Ouest, à 15 km à l'ouest de Turku, la capitale provinciale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Naantali.

Naantali est une des villes les plus anciennes de Finlande, fondée autour de l'église-couvent en 1443 par le roi Christophe de Suède. Quand le couvent a reçu des droits de commerce et quelques autres privilèges, la ville tout autour a commencé à croître.

Au XVIe siècle, quand le protestantisme est devenu la religion officielle, le couvent a été fermé. La ville ne s'en est remise qu'au XVIIIe siècle, quand l'établissement balnéaire a été fondé à Kalevanniemi. En 1922, le manoir de Kultaranta est devenu la résidence d'été officielle du président après que la Finlande eut gagné son indépendance, en 1917.

La vraie prospérité de la ville a commencé dans les années 1950, quand se sont établies les industries qui dominent l'économie de la ville. Aujourd'hui, Naantali est une des villes les plus riches de Finlande.

Les communes de Merimasku, Rymättylä et Velkua ont fusionné avec Naantali le .

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville a une superficie de 688,24 kilomètres carré, dont 3,86 km2 sont des eaux intérieures[3].

La majeure partie de la superficie terrestre se trouve sur l'île de Luonnonmaa qui se situe au sud-ouest du centre-ville, mais la majorité de la population vit sur le continent. En fait, la plus grande partie de l'île est recouverte de forêt et de champs, tandis que la partie péninsulaire se compose pour l'essentiel de zones résidentielles.

L'archipel de Naantali est composé des quartiers Rymättylä, Merimasku, Velkua et Livonsaari, avec un total de mille îles et mille kilomètres de côtes. Les magnifiques paysages de l'archipel abritent 4 400 habitants tout au long de l'année[4]. L'archipel de Naantali est à proximité du centre Naantali et facilement accessible en voiture, à vélo ou par bateau[4].

Les municipalités voisines de Naantali sont Pargas, Masku, Raisio, Taivassalo et Turku.

Naantali compte 1,7 % d'habitants parlant le suédois et a pour seule langue officielle le finnois.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, la démographie de Naantali a évolué comme suit[5],[1] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Population 11 328 13 246 14 622 15 854 16 743 17 788
Année 2010 2015 2020
Population 18 807 18 955 19 301

Économie[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

En plus du tourisme, les activités les plus importantes de la ville sont la production d'électricité, le raffinage de pétrole, l'industrie et les services et les activités portuaires.

Le port abrite également les silos de Suomen Viljava, la centrale électrique de Fortum, qui, entre autres, génère de la chaleur pour chauffer l'eau pour les résidents de la région de Turku, la raffinerie de Naantali (fi) de Neste et l'usine de lubrifiants (fi) d'Exxon Mobil.

À Luonnonmaa se trouve le chantier naval de Turku, qui est la plus grande cale sèche d'Europe du Nord.

Principales sociétés[modifier | modifier le code]

En 2020, les principales entreprises de Naantali par chiffre d'affaires sont[6] :

Société C.A.
Turun Seudun Energiantuotanto Oy 159 M
Ruokaruletti Oy 52 M
Finnfeeds Finland Oy 52 M
Naantali Steel Service Centre Oy 44 M
Mauste-Sallinen (fi) Oy 26 M
Maustetalo Condite (fi) Oy 26 M
ExxonMobil Finland Oy Ab 19 M
Turun Korjaustelakka Oy 19 M
K-Supermarket Ukko-Pekka 16 M
Stevena (fi) Oy Naantali 15 M

Principaux employeurs[modifier | modifier le code]

En 2020, les principaux employeurs sont[7] :

Employeur Emplois
ExxonMobil Finland Oy Ab 94
Kattoasennusliike Kymppi-Katto Oy 92
Stevena Oy Naantali 86
Finnfeeds Finland Oy 84
Ruokaruletti Oy 82
Technion Oy 65
Turun Korjaustelakka Oy 58
Naantalin Aurinkoinen Oy 56
TerhiTec Oy 54
Mauste-Sallinen Oy 52

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Élections législatives de 2019[modifier | modifier le code]

Les résultats des élections législatives finlandaises de 2019 sont pour Naantali[8]

Parti Voix %
Parti social-démocrate de Finlande (SDP) 1995 16,6
Vrais Finlandais (PS) 2614 21,8
Parti de la coalition nationale (Kok) 3695 30,8
Parti du centre (Kesk) 980 8,2
Ligue verte (Vihr) 879 7,3
Alliance de gauche (Vas) 1069 8,9
Chrétiens-démocrates (KD) 173 1,4
Parti populaire suédois (SFP) 219 1,8
Mouvement maintenant 214 1,8
Réforme bleue (SIN) 55 0,5
Autres partis
Votes rejetés 45 0,4
Total 12 038 100

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Les sièges des 43 conseillers municipaux de Naantali sont répartis comme suit:

Parti Sièges
2021–2025
Parti social-démocrate de Finlande 9
Vrais Finlandais 6
Parti de la Coalition nationale 16
Parti du centre 5
Ligue verte 4
Alliance de gauche 1
Suomen ruotsalainen kansanpuolue 0
Chrétiens-démocrates 2
Mouvement maintenant 0
Sources: tulospalvelu.vaalit.fi[9]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Les quartiers de Naantali sont:

Transports[modifier | modifier le code]

Routier[modifier | modifier le code]

La route principale menant à Naantali est la route principale 40 (E18). Naantali est reliée à Turku par la voie rapide de Naantali. La Rymättyläntie (seututie 189) fait partie de la route périphérique de l'archipel et le pont de Naantalinsalmi relie Luonnonmaa au continent. Le pont d'Ukko-Pekka est destiné à la circulation douce.

La plupart des bus entre Turku et Naantali passent par l'ancienne route Naantalintie qui passe par le centre de Raisio. Naantali est aussi traversée par les routes de liaison 1890, 1893, 1896, 1930 et 1931.

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne de Naantali qui relie Raisio à Naantali n'a plus de trafic de passagers depuis le [10]. Aujourd'hui, la voie ferrée transporte de l'acier de la forge de Rautaruukki et du grain des silos à grains du Suomen Viljava.

Dans un rayon de 15 kilomètres autour de Naantali, se trouvent la gare de Turku-Port, la gare principale de Turku et la gare de Kupittaa.

Aérien[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Turku est à 20 km de Naantali par la E18.

Maritime[modifier | modifier le code]

Toute l'année, des traversiers gratuits desservent les îles de l'archipel de Naantali, à partir de Velkua et Rymättylä[4].

La compagnie Finnlines propose un service mixte fret/passagers toute l'année de Naantali vers la Suède et Åland. Le temps de trajet jusqu'à Kapellskär est inférieur à 9 heures et pour Långås près de Mariehamn, il n'est que de 5 heures[11].

Le port de Naantali est le 3e port de marchandises de Finlande.

Paysages urbain[modifier | modifier le code]

Karvetti.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Cette séparation intéressante entre la zone urbaine et la zone rurale est peut-être la raison pour laquelle la ville a été nommée centre touristique le plus populaire de Finlande par de nombreuses enquêtes. Un autre facteur entrant en jeu est la proximité de Turku, le centre administratif de la région, et de l'archipel de Turku.

Il y a aussi quelques centres d’intérêt importants dans la ville, comme le parc d'attractions Muumimaailma (le Monde des Moumines) sur l'île de Kailo, l'hôtel d'hydrothérapie de Naantali, et l'église-couvent médiévale. La popularité de la ville en tant que site touristique est renforcée par le fait que le manoir de Kultaranta, la résidence d'été officielle du président finlandais, se situe sur Luonnonmaa.

Éducation[modifier | modifier le code]

Naantali compte les écoles primaires de Karvetti, Lietsala, Maijamäki, Merimasku, Suopelto, Taimo et de Velkua.

Naantali compte abrite aussi le Lycée de Naantali (fi) et l'institut professionnel de Naantali (fi).

Événements[modifier | modifier le code]

Un festival international de musique (fi) a lieu chaque année en juin à Naantali, ainsi que la journée du loir (fi) le .

Jumelages[modifier | modifier le code]

Les villes jumelles de Naantali sont[12] :

Jumelages et partenariats de Naantali.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Naantali.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePays
Flag of Kirovsk (Leningrad oblast).pngKirovsk[13]Flag of Russia.svgRussie
Coat of arms of Bogense.svgNordfyn[14]Flag of Denmark.svgDanemark
POL Puck flag.svgPuck[13]Flag of Poland.svgPologne
Svelvik komm.svgSvelvik[13]Flag of Norway.svgNorvège
Vadstena vapen.svgVadstena[15]Flag of Sweden.svgSuède
COA Vesturbyggd.pngVesturbyggð[13]Flag of Iceland.svgIslande

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) « Väestörakenteen ennakkotiedot alueittain, 2020 », Tilastokeskus, (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. (fi) « Pinta-alat kunnittain », sur maanmittauslaitos.fi, Maanmittauslaitos, (consulté le )
  4. a b et c (fi) « Saaristo », sur naantali.fi, Ville de Naantali (consulté le )
  5. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 », Väestökeskus (consulté le )
  6. (fi) « Naantali, Suurimmat », sur finder.fi (consulté le )
  7. (fi) « Naantali, Työnantajat », sur finder.fi (consulté le )
  8. (en) « Parliamentary Elections 2019 / Results / Electoral district of Varsinais-Suomi / Naantali, Results by party and by joint list », Ministère de la Justice, (consulté le )
  9. (fi) « Kuntavaalit 2021 / », sur tulospalvelu.vaalit.fi, Oikeusministeriö, (consulté le )
  10. (fi) Jussi Iltanen, Radan varrella : Uudenkaupungin ja Naantalin radat, Affecto Finland, (ISBN 978-951-593-214-3), p. 109
  11. (fi) « Finnlinesin laivoilla Naantalista Ahvenanmaalle ja Ruotsiin », sur visitnaantali.com, Ville de Naantali (consulté le )
  12. (fi) « Tilastot », sur naantali.fi, Ville de Naantali (consulté le )
  13. a b c et d « Ystävyyskaupungit » (consulté le )
  14. « Ystävyyskaupungit », Naantali (consulté le )
  15. « Ystävyyskaupungit », Naantali (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]