Vittorio Grigolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vittorio Grigolo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Tessiture
Genre artistique
Site web

Vittorio Grigolo (né le , à Arezzo, Italie), surnommé Il Pavarottino (Le Petit Pavarotti), est un chanteur italien à la tessiture de ténor.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vittorio Grigolo est né à Arezzo, mais a passé son enfance à Rome. Il a commencé à chanter à l'âge de quatre ans. Quand il avait neuf ans, il a accompagné sa mère chez l'opticien et, entendant quelqu'un chanter dans une autre pièce, il a spontanément commencé sa propre interprétation de l'Ave Maria. Le chanteur, le père de l'opticien, a été si impressionné qu'il a accompagné, dès que possible, Grigolo à une audition pour le Chœur de la chapelle Sixtine.

Vittorio a été finalement choisi pour faire partie du chœur de la Chapelle musicale pontificale Sixtine comme soliste. Il a alors étudié pendant cinq ans à la Scuola Puerorum à la Chapelle Sixtine.sous la direction de Maestro Domenico Bartolucci. À 13 ans, il a joué le Pastorello dans une exécution de Tosca à l'Opéra de Rome, où il a partagé la scène avec Pavarotti ; dès lors, il est connu comme 'Il Pavarottino'.

À 17 ans, il fait ses débuts comme ténor. L'année suivante, il commence à se faire connaître à l'étranger, interprétant Don Narciso dans "Un turc en Italie" de Gioacchino Rossini à l'Opéra de Vienne. À 23 ans, en 2000, il est le plus jeune ténor soliste à participer au gala inaugural de la saison de La Scala à Milan[1]. Il fut exempté de service militaire à cause de sa carrière prometteuse.

Vittorio Grigolo commence à se produire sur les scènes les plus importantes du monde, sous la direction de Riccardo Chailly, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Riccardo Muti, Myung-Whun Chung, Daniel Oren et Antonio Pappano. En 2010, il fait ses débuts à l'étranger avec le rôle de Rodolfo dans La Bohème au Metropolitan Opera House à New York. Le répertoire de Vittorio Grigolo comprend les rôles principaux des opéras italien et français: Le Barbier de Séville, La traviata, Rigoletto, Così fan tutte, Faust, La Bohème, L'Elixir d'Amour, Lucia di Lammermoor, Roméo et Juliette, Manon, Les Contes d'Hoffmann, Werther entre autres. Il a également repris le rôle de Tony dans West Side Story[1].

Son premier album est disque de platine. Il obtient une nomination aux Grammy Awards pour «West Side Story de Bernstein». Son album chez Sony Classical, «Il tenore italiano» fut n ° 1 de l’album classique du Billboard.

Il a fait ses débuts à l’Opéra national de Paris en 2013 dans Lucia di Lammermoor. En août 2013, il participe au premier « Concert de Paris » au Champ de Mars devant plus de 800 000 spectateurs [2].

Vittorio Grigolo a été le premier à proposer deux opéras célèbres sur des scènes des plus insolites, La Traviata à la gare centrale de Zurich en 2008 et L'Elixir d'amour à l'aéroport de Milan Malpensa en 2015, dans le but de faire découvrir l'opéra aux jeune, en le soustrayant à son emplacement traditionnel, car, comme il le dit, “Opera a besoin de renouveler son public, mais les jeunes doivent aussi redécouvrir leurs racines culturelles”[1].

En 2010, à l'écran, Vittorio Grigolo a interprété le duc de Mantoue dans le film télévisé «Rigoletto a Mantova», diffusé en direct et produit par la Rai sur une idée d'Andrea Andermann et réalisé par Marco Bellocchio. Il y interpréte le rôle du Duc de Mantoue sur les lieux de l’action aux côtés de Placido Domingo dans le rôle-titre[2].

Le 6 septembre 2017, dans le temple de l'opéra, les Arènes de Vérone, Vittorio a l'honneur d'interpréter la chanson-romance «Luciano» écrite par Nicola Piovani lors de la soirée commémorant le dixième anniversaire de la mort de Luciano Pavarotti, mentor de Grigolo.

En 2018, Vittorio Grigolo interpréta L’Elisir d’amore (Paris et Monaco), La Bohème (New York), Gianni Schicchi et L’Heure espagnole (Paris), Lucia di Lammermoor (New York) et Tosca (Vienne). La même année, il se produit en récital à Oman et à Tokyo[1].

Lors de la saison 2018-2019, il a interprété le rôle de Mario Cavaradossi au Staatsoper de Vienne et à l'Opéra de Paris, le Duc de Mantoue au Metropolitan Opera, Nemorino à l’Opéra national de Paris. La prochaine saison, il devrait interpréter Tosca au Royal Opera House de Londres et au Staatsoper de Berlin, La Traviata aux Arènes de Vérone et au Metropolitan Opera, L’Elixir d’amour à la Scala de Milan, Werther au Staatsoper de Vienne, Lucia di Lammermoor au Deutsche Oper de Berlin, La Bohème à l’Opéra national de Paris[2].

Il fait de nombreuses incursions dans le monde de la musique pop. En 2015, Vittorio Grigolo partage la scène avec Brian May lors de la soirée de gala «Lo spettacolo sta per iniziare» (Le spectacle est sur le point de commencer) aux Arènes de Vérone. L'année suivante, il se produit avec Sting à Carnegie Hall pour le concert biennal Revlon pour le Rainforest Fund, organisé par Sting et par Trudie Styler. Son interprétation de «Caruso» de Lucio Dalla, avec qui il partageait une grande amitié, est par ailleurs mémorable[1].

Mais qu'on ne s'y trompe pas : si son amour du petit écran a fait de lui une vedette populaire, le quadra est tout sauf un simple ténor de variétés. Son duc de Mantoue (Rigoletto), que l'on retrouva à l'Opéra de Paris en , met en émoi tout fan d'opéra qui se respecte. Comme son Werther et son Roméo, qu'il enchaîne au Met de New York[3].

Le samedi le Metropolitan Opera a diffusé dans les cinémas Roméo et Juliette de Charles Gounod dans une nouvelle mise en scène signée Bartlett Sher (en). Il s’agit d’une coproduction avec La Scala de Milan et le Festival de Salzbourg où elle avait été créée en 2008 avec Rolando Villazón et Nino Machaidze[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Prix

En 2007, il est lauréat des prix EBBA pour son album : In the Hands of Love. Lancés par la Commission européenne, les prix European Border Breakers Award (EBBA) constituent un prix de l'Union européenne. La sélection et la cérémonie de remise des prix sont organisées par la Fondation Noorderslag, dont l'objectif est d'encourager la diffusion de la musique pop européenne[5].

Il a reçu le prestigieux Echo Klassic Newcomer pour l’année 2011[2].

En 2015, la mairie de Sorrente lui a décerné le Premio Caruso pour sa contribution à la diffusion de la culture italienne dans le monde[1].

En 2015, il reçoit à nouveau le « Tiberini d’Oro » en reconnaissance de sa brillante carrière dans l’opéra[1].

L'année suivante, il a reçu le « Distinguished Artistic Leadership Award » du Conseil de l'Atlantique pour sa contribution au renforcement des relations transatlantiques et le Premio Puccini 2016, en reconnaissance de son interprétation expressive et passionnée de l'un des rôles les plus captivants de Puccini, Rodolfo.

En 2017, il a reçu le prix NIAF Special Achievement de la National Italian American Foundation.

Nominations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) « Biography », sur Vittorio Grigolo (consulté le 12 mai 2019)
  2. a b c et d « Vittorio Grigolo », sur Opera de Paris (consulté le 12 mai 2019)
  3. 10 voix du chant lyrique au masculin [1], Le Figaro, 10 janvier 2017.
  4. Le superbe Roméo de Grigolo au Met, Christian Peter, Forumopera.com, 22 janvier 2017. [2] (consulté le 23 janvier 2017).
  5. "About Eurosonic Noorderslag", Eurosonic-noorderslag.nl. Consulté le 11 janvier 2017.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]