Verdale des Pyrénées-Orientales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Verdale des Pyrénées-Orientales est une variété d'olive du Roussillon destinée surtout à la production d'huile. La dénomination de verdale est due au fruit dont la coloration tire plutôt sur le violet verdâtre.

Origine[modifier | modifier le code]

Cette olive et l'arbre qui la produit se rencontrent surtout sur le territoire de la commune de Millas. On la trouve également à Corbère, Ille-sur-Têt, Bouleternère, Vinça, Eus et Olette.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Verdale de Millas.

Identification variétale[modifier | modifier le code]

  • Port : arbre vigoureux à port étalé, en dôme, parfois érigé ou en boule.
  • Feuilles : moyennes souples, larges dans leur partie médiane, limbe lancéolé, de couleur vert clair, bien réparties sur des rameaux dressés, souples et nombreux.
  • Fruits : de grosseur moyenne, ovoïdes, groupés par 3 ou 4 sur le même pédoncule. Parfois présents sur les bois des branches et branchettes. La maturité est précoce dès fin novembre. La pulpe est verdâtre, blanchâtre, abondante. L'épicarpe se colore lentement en rose, violet puis vire au noir.
  • Noyau : aplati sur les deux faces.
  • Clones : il est possible qu'il y ait plusieurs clones différents. Des études comparatives sont en cours.

Agronomie[modifier | modifier le code]

  • Multiplication : par boutures herbacées avec une rhizogenèse importante.
  • Sensibilités : résiste au froid (-15°c).
  • Floraison :
  • Production : mise à fruit en 4 à 5 ans, augmentant régulièrement jusqu'à 50 kg/arbre sans alternance marquée.
  • Olives : de poids faible, 1,5 à 2 g.
  • Sols : très variés, schisteux, granitiques, calcaire et alluvions.
  • Distance de plantation : 7 m x 7 m ou 7 x 6.
  • Pollinisation : pollinisateurs possibles Arbéquine et Poumal des plaines.

C'est une variété intéressante, d'avenir, qui doit figurer dans toute nouvelle plantation de jeunes oliveraies.

Caractéristiques des produits[modifier | modifier le code]

Confiserie[modifier | modifier le code]

Non utilisée.

Huile[modifier | modifier le code]

Très fine, fort rendement de l'ordre de 22 %. De couleur très verte en début de campagne, surprend par son manque d'amertume.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Armelle Darondel, L'huile d'olive. Saveurs et vertus, Grancher, 2010, (ISBN 978-2-7339-1099-3)
  • Nathalie Moutier (coordinatrice), Christian Pinatel, André Martre, Jean-Paul Roger, Bouchaïb Khadari, Jean-François Burgevin, Denis Ollivier et Jacques Artaud, Identification des variétés d’oliviers cultivées en France, t. 1, Turriers (04250, France), Naturalia Publications, , 246 p. (ISBN 2-909717-43-7)
  • Marc Rozier (Technicien supérieur en oléiculture), Les variétés françaises d’olivier : et leur terre d’accueil, Nîmes, Lacour, coll. « Livres régionaux », , 432 p. (ISBN 2-84149-088-2, présentation en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article
    Le livre d’un spécialiste et passionné, Majoral de la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier du Languedoc-Roussillon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]