Rougette de Pignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rougette de Pignan parcelle de référence chez M. Maurice Serre

La Rougette de Pignan est une variété d'olive française originaire du département de l'Hérault et plus particulièrement de la commune de Pignan. Elle est officiellement reconnue comme variété[1]. L'olivier de cette variété commence à être exporté hors de Pignan[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Après le gel catastrophique qui ravagé les oliveraies françaises en 1956, des oliveraies ont été abandonnées. Des oléiculteurs acharnés ont remarqué que certains rejets de souches donnaient des olives rondes, remarquables, de couleur rougeâtre qu'ils ont baptisées du nom générique de « Rougettes »[3]. La Coopérative oléicole de Pignan qui renaissait de ses cendres s'est intéressée à ces olives et à leur huile. Ainsi a été identifiée la variété Rougette de Pignan.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de synonymes connus.

Identification variétale[modifier | modifier le code]

Fruit de Rougette de Pignan sur l'arbre.
  • Port : c'est un arbre au port étalé.
  • Feuilles : les feuilles sont de longueur et de largeur moyennes. Elles ont une courbure transversale en gouttière et une face supérieure luisante.
  • Fruits : les fruits sont de forme ovoïde, leur base est tronquée et le sommet est arrondi, sans aucun mamelon. Les lenticelles sont petites. Les fruits sont peu groupés.
  • Noyau : le noyau est elliptique, légèrement asymétrique, avec un mucron, portant peu de sillons fibrovasculaires groupés.

Agronomie[modifier | modifier le code]

  • Multiplication : c'est un cultivar difficile à multiplier par bouturage pour des non-professionnels ; le greffage est également délicat.
  • Croissance : la croissance des jeunes plants est vigoureuse à élevée. La vigueur de l'arbre adulte est moyenne à forte.
  • Sensibilités : cet arbre est résistant au froid, ce qui explique sa renaissance après le gel de 1956 dans la région de Pignan.
  • Floraison : la floraison est bonne.
  • Production : La mise à fruit est rapide, la tendance à l'alternance est faible.
  • Olives : principalement destinées pour l'huile, récoltées de mi-novembre à mi-décembre.

Caractéristiques des produits[modifier | modifier le code]

L'huile produite est douce, peu ardente et très peu amère. Elle développe des arômes de pomme mûre, de coing, de noisette fraîche et d'amande verte. C'est une huile au fruité léger, très agréable.

On ne connaît pas de production en vert ni en noir comme olive de table.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Armelle Darondel, L'huile d'olive. Saveurs et vertus, Grancher, 2010, (ISBN 978-2-7339-1099-3)
  • Nathalie Moutier (coordinatrice), Christian Pinatel, André Martre, Jean-Paul Roger, Bouchaïb Khadari, Jean-François Burgevin, Denis Ollivier et Jacques Artaud, Identification des variétés d’oliviers cultivées en France, t. 1, Turriers (04250, France), Naturalia Publications, , 246 p. (ISBN 2-909717-43-7)Document utilisé pour la rédaction de l’article
    ouvrage de référence avec le tome 2 pour l'identification des variétés
  • Monique et Lionel Brault (préf. Jacques Chibois, photogr. Loïc Temporelli), L’oléologie : Déguster l’huile d’olive comme le vin, Aix-en-Provence, Edisud, , 208 p. (ISBN 978-2-7449-0799-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. c.f. N. Moutier et al. 2004, pp. 182-185
  2. Deux exemplaires plantés à Claret chez Raymond GIMILIO
  3. L'appellation rougette n'indique nullement une identié de variété, seulement une appellation locale d'une olive à fruits rougeâtres.

Liens externes[modifier | modifier le code]