Utilisateur:Milean Creor

    Cet utilisateur est un tigre à dents de sabre.
    Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
    en-3

    ? uuluuk ätiM

    L' univers que d'autres appellent la Bibliothèque se compose d'un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d'aération bordés par des balustrades basses. De chacun de ces hexagones on aperçoit les étages inférieurs et supérieurs, interminablement. La distribution des galeries est invariable. Vingt longues étagères, à raison de cinq par côté, couvrent tous les murs moins deux ; leur hauteur, qui est celle des étages eux-mêmes, ne dépasse guère la taille d'un bibliothécaire normalement constitué. Chacun des pans libres donne sur un couloir étroit, lequel débouche sur une autre galerie, identique à la première et à toutes. A droite et à gauche du couloir il y a deux cabinets minuscules. L'un permet de dormir debout ; l'autre de satisfaire les besoins caux. A proximité passe l'escalier en colimaçon, qui s'abîme et s'élève à perte de vue. Dans le couloir il y a une glace, qui double fidèlement les apparences. Les hommes en tirent conclusion que la Bibliothèque n'est pas infinie; si elle l'était ellement, à quoi bon cette duplication illusoire ? | Jorge Louis Borges, « La Bibliothèque de Babel », Fictions

    [https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2007-1-page-251.htm