Transformers Robots in Disguise : Mission secrète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transformers (homonymie).
Transformers Robots in Disguise : Mission secrète
Titre original Transformers: Robots in Disguise
Genre Série d'animation
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine {{{2}}}
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 71
Durée 21 minutes
Diff. originale
Site web http://www.hasbrostudios.com/shows/page/title/transformers-robots-in-disguise

Transformers: Robots in Disguise est une série d'animation TV américaine pour les enfants produite par Hasbro Studios et Darby Pop Productions. L'animation est faite par Polygon Pictures au Japon.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule de nombreuses années après Transformers: Prime. La Terre ne se souvient même plus du conflit entre les Autobots et les Decepticons, n'ayant plus de visites de Cybertron. Mais une vision d'Optimus Prime s'impose à Bumblebee lui intimant de repartir sur Terre pour faire face à une nouvelle menace. Aidé de Sideswipe (un rebelle) et Strongarm (son partenaire, Garde d'élite), il découvre que des Decepticons prisonniers se sont échappés. Le trio doit donc les retrouver et les capturer de nouveau. La saison 1 est constituée de 26 épisodes, mais la seconde a été coupée à 13 épisodes[1]. La troisième saison n'est constituée que de 6 épisodes, annoncée avec le retour de Starscream. Une quatrième saison de 26 épisodes est sortie en 2017, de plus en plus axée pour les plus jeunes.

Personnages[modifier | modifier le code]

Autobots[modifier | modifier le code]

  • Bumblebee : Ancien membre de l'équipe Prime, Bumblebee est devenu agent de la sécurité routière sur Cybertron. Mais après avoir reçu un message de son mentor Optimus Prime, Bumblebee décide de repartir sur Terre pour faire face à une nouvelle menace. Bumblebee aura quelques soucis à se faire écouter par ses coéquipiers, et a la fâcheuse habitude de créer des cris de ralliement qui sont pour la plupart mauvais.
  • Optimus Prime : Chef des Autobots. À la suite de son sacrifice dans le film Predacons Rising, Optimus s'est retrouvé dans une autre dimension où il suit un entrainement intensif sous l'œil de Micronus. Cet entrainement a pour but de le préparer à sa future bataille pour le destin de la Terre et de Cybertron.
  • Strongarm : Cadette de Bumblebee, bien que jeune elle est une bonne combattante, elle est toujours à cheval sur le règlement cybertronien ce qui agace Bumblebee et Sidewipe, avec qui elle a du mal à s'entendre.
  • Sideswipe : Autobot rebelle et également fou du volant. Alors qu'il est (encore) arrêté par Bumblebee et Strongarm, il se retrouvera sur Terre et intègrera malgré l'équipe de Bumblebee, mais finit par s'y faire. Il s'entend bien avec Grimlock et n'arrête pas de se disputer avec Strongarm.
  • Fixit : Minicon gardien du vaisseau-prison Alchemor. À la suite du crash du vaisseau, il sera endommagé et oubliera ses fonctions de gardien et aura des problèmes d'élocution. Malgré tout il sera un fort soutien pour l'équipe grâce à ses talents dans la réparation.
  • Grimlock : Ancien prisonnier Decepticon. Grimlock fut enfermé à cause de sa grande violence, réveillé après le crash de l'Alchemor il s'alliera aux Autobots pour arrêter un fugitif. Par la suite il intègrera l'équipe et deviendra un autobot à part entière à la fin de l'épisode 8. Il est très fort mais pas très intelligent, il est le gros bras de l'équipe et a une peur bleue des chats.
  • Jazz : Jazz est un Autobot cool et recueilli. Avant la guerre, il faisait partie de la caste chargée de l'observation et de l'analyse culturelle, qui lui a donné plus de liberté et une perspective plus large sur le monde que son bon ami Orion Pax. Bien que la guerre a changé une grande partie de sa vie (il est maintenant un combattant habile et mortel), deux choses restent constantes: son dévouement à l'ami qui est maintenant son chef Optimus Prime, et l'intérêt qu'il prend dans toutes les facettes de la culture, où ses voyages conduisent. Sur Terre, Jazz a adopté de nombreux idiomes humains populaires dans son vocabulaire et sa fascination pour leur musique l'a amené à mettre en œuvre des haut-parleurs qui tirent une centaine de bangs soniques par seconde dans son armement.
  • Windblade : Chargé avec une grande mission par Primus lui-même, Windblade a été imprégné de sens aiguisés qui lui donnent un instinct presque clairvoyante pour trouver Decepticons. Ses capacités de combat améliorées et le pouvoir de créer de puissants jets de vent font d'elle un ennemi redoutable, bien que son excès de confiance peut parfois l'amener à mordre plus qu'elle peut mâcher. Elle aime lui donner des surnoms coéquipiers, quelque chose qui est pas toujours appréciée.
  • Drift : Drift est un Autobot des robots dans la partie Disguise de la famille de continuité alignés.

Maintenant, utilisez la tête pour autre chose que cible.

Alors que certains chasseurs de primes peuvent être des voyous sans scrupules pour la location, la dérive est une rareté: il est un chasseur de primes avec une conscience. Dédié à traquer les malfaiteurs et des escrocs à travers la galaxie, Drift vise à amener ses objectifs en assez et honorablement, dans le but de les réinsérer dans la société des membres actifs de Cybertronian. Ce code moral rigide peut être une tentative de se distancier de son passé comme Deadlock Decepticon soldat et son temps avec le Ronin décidément amoral.

Non pas qu'il est tout le soleil et les roses, cependant. À la suite de sa formation avec le Cercle de lumière, Drift est un perfectionniste exigeant dans tout ce qu'il fait. Il adhère à un code d'honneur inflexibles il suit à la lettre, un niveau de rigueur même Strongarm trouve excessive. Il est émoussé et méprisant, donnant rarement même une légère louange, qui laisse souvent ses deux étudiants Mini-Con, Slipstream et Jetstorm, se sentant incompris. Ils collent avec lui parce qu'il a aidé à les sortir de la gouttière, mais....

Drift est un expert en lame combat, évitant blasters pour l'approche de près, laissant ses Mini-Cons pour gérer les distractions extérieures pendant qu'il se concentre sur sa cible. Il s'avère qu'il a besoin de la sauvegarde, comme il est tout à fait impopulaire avec d'autres chasseurs de primes... notamment Fracture, qui a des démangeaisons à tourner Drift en autant de copeaux de métal.

  • Jetstorm : Jetstorm est un Autobot Mini-Con des robots dans la partie Disguise de la famille de continuité alignés. Avez-vous vu que la vidéo où le chat joue Baguettes avec des baguettes? Sur les deux Mini-Cons sous la tutelle de Drift, Jetstorm est la plus impulsive. Il est enclin à agir sans réfléchir et les actes de comportement inapproprié (comme parler sans autorisation), ce qui entraîne naturellement des frictions entre lui et le perfectionniste exigeant, Drift. Jetstorm tend cependant à faire de la question pire dans sa hâte de corriger l'infraction, parfois après avoir soufflé le problème d'origine hors de proportion dans son esprit. Bien qu'il ait encore beaucoup à apprendre, la formation de Drift a certainement fait de lui un combattant dur déjà. Il est lumineux et créatif, à venir avec des stratégies efficaces qui Drift aurait jamais essayé. Et il est certainement un swing de moyenne avec ses nunchakus. Si lui, Drift et Slipstream peut travailler sur ces questions de travail en équipe, ils seraient presque imparable.
  • Slipstream : Slipstream est un Autobot Mini-Con des robots dans la partie Disguise de la famille de continuité Alignés Bossa Nova! Euh... Chevy Nova? Comme son partenaire Jetstorm, Slipstream travaille avec son maître Drift. Sur les deux Mini-Cons cependant, Slipstream est le plus calme un, préférant suivre Drift plomb sur et hors du champ de bataille. Il ne dépasse pas la fête avec Jetstorm cependant, et les deux semblent avoir une bonne synergie avec la façon dont ils se battent. Utilisant ses naginata pour couper l'ennemi à la taille, il n'est pas surprenant qu'il prend beaucoup de Drift un peu plus de Jetstorm fait.

Decepticons[modifier | modifier le code]

Steeljaw's Pack :

  • Steeljaw
  • Thunderhoof
  • Underbite
  • Clampdown
  • Fracture
  • Airazor
  • Divebomb

Glowstrike's Crew

  • Glowstrike
  • Scorponok
  • Saberhorn
  • Kickback

Autres :

  • Hammerstrike
  • Bisk
  • Chop Shop
  • Terrashock
  • Filch
  • Minitron
  • Springload
  • Ped
  • Quillfire (il rejoint la bande de Steeljaw dans la saison 3)
  • Malodor
  • Skunkticons
  • Nightstrike
  • Vertebreak
  • Octopunch
  • Groundpounder
  • Headlock
  • Scowl
  • Razorpaw
  • Zizza
  • Pseudo
  • Overload
  • Ransack
  • Backtrack
  • Polarclaw
  • Crazybolt
  • Slicedice
  • Soundwave et Laserbeak (1 épisode de la Saison 2)

Starscream's Pack :

  • Starscream
  • Shadelock
  • Starscream's Insecticon
  • Roughedge

Humains[modifier | modifier le code]

  • Russel Clay
  • Denny Clay
  • Henrietta
  • Butch
  • Arnold


Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1 (2015)[modifier | modifier le code]

26 épisodes : Titres français (Titres originaux)

  1. Nouvelle mission sur Terre (Pilot, Part 1)
  2. Le dévoreur (Pilot, Part 2)
  3. Mise en confiance (Trust Exercises)
  4. Au-delà des apparences (More Than Meets the Eye)
  5. Une journée au musée (W.W.O.D.?)
  6. Sous les ordres du Cospego (As the Kospego Commands!)
  7. Un voleur de haut-vol (Collect 'Em all)
  8. Ami ou ennemi ? (True colors)
  9. Poursuite dans la jungle (Rumble in the Jungle)
  10. Combats en sous-sol (Can you Dig It?)
  11. Une nounou pour Bumblebee (Adventures in Bumblebee-Sitting)
  12. La saison de la chasse (Hunting Season)
  13. Le secret de Strongarm (Out of Focus)
  14. L'œil du Cyclone (Sideways)
  15. Même pas peur (Even Robots Have Nightmares)
  16. Sideswipe perd la tête (Some Body, Any Body)
  17. L'honneur avant tout (One Of Our Mini-Cons Is Missing)
  18. La Blessure de Grimlock (Deep Trouble)
  19. Le champion (The Vhamp)
  20. Dysfonctionnement (The Trouble with Fixit)
  21. État de Siège (Lockout)
  22. Ami Jurés (Similarly Different)
  23. La reine des abeilles (The Buzz on Windblade)
  24. Fantômes & imposteurs (Ghosts and Impostors)
  25. Le retour d'Optimus (Battlegrounds, Part 1)
  26. La vengeance de Megatronus (Battlegrounds, Part 2)

Saison 2 (2016)[modifier | modifier le code]

  1. Overload, Partie 1 (Overload, Part 1)
  2. Overload, Partie 2 (Overload, Part 2)
  3. Fusion Métallique (Metal Meltdown)
  4. Tout feu tout flamme (Suspended)
  5. Protection rapprochée (Cover Me)
  6. Tout dans la tête (Brainpower)
  7. Un écran de fumée (Misdirection)
  8. Un concert pour Bumblebee (Bumblebee's Night Off)
  9. En fourrière (Impounded)
  10. Portail (Portals)
  11. Exercice de fin d'études (Outstanding)
  12. L'ile des décepticons, partie 1 (Decepticon Island, Part 1)
  13. L'ile des décepticons, partie 2 (Decepticon Island, Part 2)

Minisérie (2016)[modifier | modifier le code]

  1. Une leçon du passé
  2. Strongarm marque des points
  3. La logique du Bretzel
  4. De très gros ennuis
  5. La vengeance de Starscream
  6. Le Minicon manquant

Saison 3 (2017)[modifier | modifier le code]

  1. Le Roi de la montagne 1
  2. Le Roi de la montagne 2
  3. Décongelé
  4. Le nouveau
  5. Les Autobots perdent la boule
  6. La classe, Bumblebee !
  7. La grande division
  8. L'enquête explosive
  9. Sorti de l'ombre
  10. Echange de personnalités
  11. Présumé coupable
  12. Le chevalier d'or
  13. Métro, Boulot, Super Héros
  14. Impact imminent
  15. Combiner et Conquérir
  16. L'union fait la force
  17. Exilés
  18. Besoin d'espace
  19. Sorti de l'ombre
  20. Les droits des Prisonniers
  21. Dommage collatéral
  22. Un Decepticon qu'on déteste
  23. Maladie Robotique
  24. Les Cinq Fugitifs
  25. L'Ennemi de mon Ennemi
  26. Les Combattants de la Liberté

Crédits[modifier | modifier le code]

Voix originales et françaises[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

  • Développé pour la télévision par Adam Beechen, Duane Capizzi et Jeff Kline
  • Producteur exécutif : Jeff Kline
  • Producteur & Scénariste : Adam Beechen
  • Scénaristes : Adam Beechen, Steven Melching et Mairghread Scott.
  • Productrice de l'animation : Thérèse Trujillo
  • Supervision de l'animation & Réalisation : David Hartman
  • Producteur exécutif : Stephen Davis
  • Musique : Kevin Kiner et Kevin Manthei
  • Chanson du générique : Nick Soole

Notes et références[modifier | modifier le code]