Tournoi de Hastings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tournoi d'échecs d'Hastings)

Le tournoi d’échecs de Hastings (en anglais : Hastings International Chess Congress) est un tournoi d'échecs annuel qui se déroule à Hastings à la fin de l'année et au début de l'année suivante. Le tournoi principal est le Hastings Premier, dans lequel dix à seize joueurs s'affrontent dans un tournoi toutes-rondes. En 2004-2005, le tournoi était à élimination directe, tandis que depuis 2006, il s'agit d'un système suisse. Il existe aussi un tournoi d'accession (Challengers section), ouvert à tous les joueurs. Le gagnant du tournoi accession est invité au tournoi Premier l'année suivante.

En plus du tournoi international à Noël, Hastings a aussi accueilli d'autres tournois à différentes périodes de l'année, notamment le tournoi d'été. Le tournoi d'été plus connu est le tournoi de Hastings 1895 auquel participaient le champion du monde (Emanuel Lasker), son prédécesseur (Wilhelm Steinitz) et pratiquement tous les meilleurs joueurs de l'époque.

Champions et championnes du monde ayant participé aux tournois de Hastings[modifier | modifier le code]

Tous les champions du monde jusqu'à Anatoli Karpov, à l'exception notable de Bobby Fischer, ont joué à Hastings :

Les seuls champions du monde en titre à avoir participé au tournoi sont Lasker en 1895, Alekhine en 1933-1934 et Botvinnik en 1961-1962[1],[2].

Vera Menchik (Tchécoslovaquie), qui est la première championne du monde, est aussi la première femme à jouer dans la section Premier, et participa à sept tournois entre 1929-1930 et 1936-1937.

En 1963-1964 Nona Gaprindashvili (URSS) remporta le tournoi « accession » alors qu'elle était également championne du monde, accédant ainsi au tournoi Premier l'année suivante. En 1964-1965 elle marqua 5/9 et se classa cinquième, battant tous les maîtres britanniques présents[3],[4].

Judit Polgar est la seule joueuse à avoir remporté le tournoi (en 1992-1993, ex æquo avec Bareïev).

Variante de Hastings[modifier | modifier le code]

La variante de Hastings du gambit dame refusé doit son nom à la partie Victor Berger - George Alan Thomas, Hastings 1926-1927, qui débute comme ceci : 1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cf3 Cf6 4.Fg5 h6 5.Fxf6 Dxf6 6.Cc3 c6 7.Db3[5].

Histoire du tournoi de Noël[modifier | modifier le code]

Le tournoi s'est tenu dans les bâtiments de la mairie de 1921 à 1929. En 1930, il se tient à l'hôtel Waverley, de 1931 à 1953 c'est le Pavillon White Rock qui est retenu, de 1954 à 1965 c'est le Sun Lounge, St. Leonards-on-Sea, et en 1966 il a lieu à Falaise Hall, White Rock Gardens[6].

Jusu'en 1967, excepté en 1920-1921, 19222-1923, 1924-1925 et pendant la Seconde Guerre mondiale, les tournois se poursuivirent avec dix participants, dont la moitié de Britanniques. En 1968, le nombre de joueurs fut porté à douze, et à seize en 1971[3].

Au début, le tournoi était financé par des dons privés et une bourse de la Hastings Corporation, mais un mécénat commercial est devenu nécessaire. Les éditions de 1967 et de 1969 sont sponsorisées par le journal the Times et les sociétés St Leonard et Hastings.

Cela permit l'augmentation des prix à la fois pour le tournoi Premier et le tournoi accession, avec des prix en espèces de £250 à £25 pour les quatre premiers, et un bonus de £5 par victoire. Dans le tournoi accession, les prix sont de £100 à £10 pour le 5e avec un bonus de £20 pour le premier Britannique. Les participants au tournoi sur invitation voient leurs frais remboursés. Le prix d'entrée pour la section d'accès est de £4, et les 32 joueurs participants sont sélectionnés parmi les inscriptions reçues[7].

Zetters International Pools fut le sponsor en 1975 et Ladbrokes en 1976, il y eut également Jim Slater, W. R. Morry, et les amis des échecs[3].

Palmarès du tournoi de Noël (tournoi Premier ou Masters)[modifier | modifier le code]

Multiples vainqueurs[modifier | modifier le code]

L'année indiquée est celle du Noël.

5 titres :

4 titres consécutifs

4 titres :

3 titres consécutifs

3 titres :

2 titres consécutifs

2 titres :

1920-1940[modifier | modifier le code]

Le premier tournoi de Noël en 1920-1921 est un tournoi à deux tours avec quatre champions de Grande-Bretagne. Il est remporté par Frederick Yates 4/6 devant Roland Scott 3,5, Henry Atkins 3 et Richard Griffith 1,5[3].

En 1921-1922, au deuxième tournoi, les participants sont toujours presque exclusivement britanniques. Le seul étranger est Borislav Kostic (Yougoslavie), qui le remporte avec un score parfait 7/7[3].

Le quatrième tournoi (1923-1924) commence à devenir un réel tournoi international avec quatre étrangers parmi les dix participants (Euwe, Maroczy, Colle et Seitz). Max Euwe (Pays-Bas) le remporte avec 7,5/9.

Édition Année Vainqueur(s) Deuxième(s)
1 1920-1921 Frederick Yates Ronald Scott
2 1921-1922 Borislav Kostić Hubert Price
3 1922-1923 Akiba Rubinstein Richard Réti
Bruno Siegheim
4 1923-1924 Max Euwe Geza Maroczy
5 1924-1925 Géza Maróczy
Xavier Tartakover
6 1925-1926 Alexandre Alekhine
Milan Vidmar
7 1926-1927 Xavier Tartakover Edgar Colle
8 1927-1928 Xavier Tartakover Lajos Steiner
9 1928-1929 Edgar Colle
Frank Marshall
Sándor Takács
10 1929-1930 José Raúl Capablanca Milan Vidmar
11 1930-1931 Max Euwe José Raúl Capablanca
12 1931-1932 Salo Flohr Isaac Kashdan
13 1932-1933 Salo Flohr Vasja Pirc
14 1933-1934 Salo Flohr Alexandre Alekhine
Andor Lilienthal
15 1934-1935 Max Euwe
George Alan Thomas
Salo Flohr
16 1935-1936 Reuben Fine Salo Flohr
17 1936-1937 Alexandre Alekhine Reuben Fine
18 1937-1938 Samuel Reshevsky C. H. O'D. Alexander
Paul Keres
19 1938-1939 László Szabó Max Euwe
20 1939-1940 Frank Parr William Ritson

1945-1975[modifier | modifier le code]

L'édition de 1961-1962 voit le retour du champion du monde Mikhaïl Botvinnik, pour la première fois depuis 1934-1935. Le tournoi de 1934-1935 était le premier de Botvinnik en dehors de l'Union soviétique et il avait terminé à une décevante 5e place derrière George Alan Thomas, Max Euwe, et Salo Flohr qui étaient premiers ex æquo, ainsi que Capablanca qui était quatrième. Lors de sa deuxième participation, en , Botvinnik termine invaincu, gagnant sept parties et en annulant deux pour finir premier avec 8/9. Svetozar Gligorić est 2e avec 6 / 9, Salo Flohr 3e avec 5,5 / 9 et Arthur Bisguier et Jonathan Penrose 4e-5e avec 5 points sur 9[9],[10]. Cinq ans plus tard, Botvinnik remporte le tournoi une deuxième fois en 1966-1967.

Édition Année Vainqueur(s) Deuxième(s)
21 1945-1946 Xavier Tartakover Folke Ekström
22 1946-1947 C. H. O'D. Alexander Xavier Tartakover
23 1947-1948 László Szabó Henri Grob
Willem Muhring
George Alan Thomas
24 1948-1949 Nicolas Rossolimo Imre Koenig
25 1949-1950 László Szabó Nicolas Rossolimo
26 1950-1951 Wolfgang Unzicker Nicolas Rossolimo
Albéric O'Kelly
Harry Golombek
27 1951-1952 Svetozar Gligorić Daniel Yanofsky
28 1952-1953 Harry Golombek
Antonio Medina
Jonathan Penrose
Daniel Yanofsky
29 1953-1954 C. H. O'D. Alexander
David Bronstein
30 1954-1955 Paul Keres
Vassily Smyslov
31 1955-1956 Viktor Kortchnoï
Friðrik Ólafsson
32 1956-1957 Svetozar Gligorić
Bent Larsen
33 1957-1958 Paul Kérès Svetozar Gligorić
34 1958-1959 Wolfgang Uhlmann Lajos Portisch
35 1959-1960 Svetozar Gligorić Youri Averbakh
Wolfgang Uhlmann
36 1960-1961 Svetozar Gligorić Igor Bondarevski
37 1961-1962 Mikhaïl Botvinnik Svetozar Gligorić
38 1962-1963 Svetozar Gligorić
Alexandre Kotov
39 1963-1964 Mikhaïl Tal Svetozar Gligorić
40 1964-1965 Paul Kérès Florin Gheorghiu
Svetozar Gligorić
41 1965-1966 Boris Spassky
Wolfgang Uhlmann
42 1966-1967 Mikhaïl Botvinnik Wolfgang Uhlmann
43 1967-1968 Florin Gheorghiu
Vlastimil Hort
Leonid Stein
Alekseï Souétine
44 1968-1969 Vassily Smyslov Svetozar Gligorić
45 1969-1970 Lajos Portisch Wolfgang Unzicker
Svetozar Gligorić
46 1970-1971 Lajos Portisch Svetozar Gligorić
Vlastimil Hort
Nikolaï Kroguious
Peter Markland
Wolfgang Uhlmann
47 1971-1972 Anatoli Karpov
Viktor Kortchnoï
48 1972-1973 Bent Larsen Wolfgang Uhlmann
49 1973-1974 Guennadi Kouzmine
László Szabó
Mikhaïl Tal
Jan Timman
50 1974-1975 Vlastimil Hort Guðmundur Sigurjónsson
Rafael Vaganian

1975-2005[modifier | modifier le code]

Édition, année Vainqueur(s) Deuxième(s)
51 1975-1976 David Bronstein
Vlastimil Hort
Wolfgang Uhlmann
52 1976-1977 Oleg Romanichine Shimon Kagan
53 1977-1978 Roman Dzindzichashvili Gyula Sax
Tigran Petrossian
54 1978-1979 Ulf Andersson Jonathan Speelman
Istvan Csom
Aleksandr Kotchiev
Ievgueni Vassioukov
55 1979-1980 Ulf Andersson
John Nunn
56 1980-1981 Ulf Andersson Eugenio Torre
57 1981-1982 Viktor Koupreïtchik Jonathan Speelman
Vassily Smyslov
58 1982-1983 Rafael Vaganian Vladimir Kovacevic
59 1983-1984 Lars Karlsson
Jonathan Speelman
60 1984-1985 Evgueny Svechnikov Stefan Djuric
James Plaskett
Joel Benjamin
John Fedorowicz
61 1985-1986 Margeir Pétursson Adrian Mikhaltchichine
62 1986-1987 Murray Chandler
Bent Larsen
Smbat Lputian
Jonathan Speelman
63 1987-1988 Nigel Short Jonathan Speelman
64 1988-1989 Nigel Short Viktor Kortchnoï
65 1989-1990 Sergueï Dolmatov Kevin Spraggett
Predrag Nikolic
66 1990-1991 Ievgueni Bareïev Murray Chandler
67 1991-1992 Ievgueni Bareïev Simen Agdestein
68 1992-1993 Judit Polgár
Ievgueni Bareïev
69 1993-1994 John Nunn Michal Krasenkow
70 1994-1995 Thomas Luther John Nunn
71 1995-1996 Stuart Conquest
Aleksandr Khalifman
Bogdan Lalić
72 1996-1997 Mark Hebden
John Nunn
Eduardas Rozentalis
73 1997-1998 Matthew Sadler Éloi Relange
Eduardas Rozentalis
74 1998-1999 Ivan Sokolov[11] Matthew Sadler
John Emms
Jonathan Speelman
75 1999-2000 Emil Sutovsky Alekseï Dreïev
Jonathan Speelman
76 2000-2001 Stuart Conquest
Krishnan Sasikiran
77 2001-2002 Alexei Barsov
Pentala Harikrishna
Krishnan Sasikiran
78 2002-2003 Peter Heine Nielsen Keith Arkell
Alexei Barsov
Pentala Harikrishna
79 2003-2004 Vassílios Kotroniás
Jonathan Rowson[12]
80 2004-2005 Vladimir Belov
(tournoi à élimination directe)
Bartosz Socko
(finaliste)

Depuis 2005 : Hastings Masters, système suisse[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, le tournoi premier est organisé suivant le système suisse.

En 2008, après l'édition 2007-2008, le magazine Europe Échecs parle d'« insolente décadence » à propos de ce tournoi[13]. Expliquant qu'il était autrefois considéré comme « « LE » tournoi légendaire par excellence » comparable à celui de Wimbledon au tennis, le magazine note que cette édition comptant 103 participants avait le niveau « d'un bon open régional », ne comptant notamment aucun Grand maître international à plus de 2 600 points Elo[13]. Il fut remporté cette année-là par le numéro un belge, Vadim Malakhatko (avec le meilleur Elo du tournoi : 2 596), Nidjat Mamedov (Elo 2 565) et Valeri Neverov (Elo 2 558)[13].

Édition Année Vainqueur(s) Marque Joueurs
81 2005-2006 Valeri Neverov[14] 8 / 10 104
82 2006-2007 Merab Gagounachvili
Valeri Neverov[15]
7 / 9 96
83 2007-2008 Vadim Malakhatko
Nidjat Mamedov
Valeri Neverov[16]
7,5 / 9 102
84 2008-2009 Igor Kournossov 7,5 / 9 104
85 2009-2010 Andrei Istrățescu
Romain Édouard
David Howell
Mark Hebden
7 / 9 108
86 2010-2011 Deep Sengupta
Arghyadip Das
7 / 9 103
87 2011-2012 Wang Yue[17] 7,5 / 9 118
88 2012-2013 Gawain Jones 7,5 / 10 88
89 2013-2014 Mikheil Mtchedlichvili[18]
Igor Khenkin
Ma Qun
Mark Hebden
Jahongir Vakhidov
Justin Sarkar
Jovica Radovanovic
6,5 / 9 96
90 2014-2015 Zhao Jun[19] 8 / 9 107
91 2015-2016 Aleksander Miśta
Jahondir Vakhidov
7 / 9 88
92 2016-2017 Drapeau de l'Inde Deep Sengupta 7 / 9 99
93 2017-2018 Drapeau de l'Inde Deep Sengupta
Drapeau de la République populaire de Chine Lou Yiping
7 / 9 86
94 2018-2019 Drapeau de l'Espagne Oleg Korneïev
Drapeau de la Lituanie Šarūnas Šulskis
Drapeau de l'Angleterre Daniel Gormally
Drapeau de la Bulgarie Martin Petrov
Drapeau de la Russie Aleksandr Tcherniaïev
Drapeau de l'Irlande Conor Murphy
7 / 9 87
95 2019-2020 Drapeau de l'Inde Magesh Panchanathan 7,5 / 9 110

Palmarès des tournois d'été[modifier | modifier le code]

Année Vainqueur Deuxième(s) Troisième(s) Joueurs
1895 Harry Nelson Pillsbury
(États-Unis)
Mikhaïl Tchigorine Emanuel Lasker 23
1919 José Raúl Capablanca
(Cuba)
Borislav Kostić George Alan Thomas
Frederick Yates
12
1922 Alexandre Alekhine
(Russie)
Akiba Rubinstein Efim Bogoljubov
George Alan Thomas
6
1995 Suat Atalik (Turquie) Sept joueurs ex æquo :
Vladimir Malaniouk, Alexander Onischuk,
Noukhim Rachkovski, Chris Ward, Jonathan Parker,
Aaron Summerscale, Matthew Turner
90

Tournoi de 1895[modifier | modifier le code]

Le tournoi de Hastings 1895 est considéré comme l'un des plus forts tournoi de l'histoire des échecs. C'était l'un des premiers à inclure tous les meilleurs joueurs du monde, y compris l'ancien champion du monde Wilhelm Steinitz, le champion en titre Emanuel Lasker, Mikhaïl Tchigorine, Siegbert Tarrasch, Carl Schlechter, Joseph Henry Blackburne, David Janowski et d'autres. Le résultat de ce tournoi toutes-rondes de 22 rondes fut une surprise, l'Américain Harry Nelson Pillsbury le remportant avec 16,5 alors que c'était son premier tournoi international[3].

Tournoi de 1919[modifier | modifier le code]

Le douzième congrès de la fédération britannique (Britisch Chess Congress), organisé à Hastings en 1919, est surnommé tournoi de la Victoire, car c'est le premier tournoi qui s'est tenu après la victoire alliée de la Première Guerre mondiale. Les participants sont britanniques pour la plupart, mais le tournoi est dominé par le Cubain José Raúl Capablanca (en passe d'être champion du monde), qui marque 10,5 points sur 11 et par le Yougoslave Borislav Kostić qui termine deuxième avec 9,5/11. George Alan Thomas et Frederick Yates sont 3e-4e ex æquo avec 7 points[3].

Tournoi de 1922[modifier | modifier le code]

Le tournoi de 1922 est un tournoi à deux tours avec Alexandre Alekhine, Akiba Rubinstein, Efim Bogoljubov, Siegbert Tarrasch, George Alan Thomas et Frederick Yates. Capablanca et Lasker sont invités mais ne peuvent pas y participer. Le tournoi est caractérisé par un contrôle de temps plus lent que l'habitude britannique, avec 17 coups à l'heure au lieu de 20 coups à l'heure. Le tournoi reste indécis jusqu'à la dernière ronde. Bogoljubov perd toutes ses parties contre les vainqueurs, Alekhine et Rubinstein. Rubinstein a besoin d'une victoire à la dernière ronde contre Thomas pour partager la première place, mais n'obtient que la nulle. Alekhine remporte l'épreuve avec 7,5, Rubinstein est deuxième avec 7, Bogoljubov et Thomas sont 3e-4e[3].

Tournoi de 1995[modifier | modifier le code]

Le tournoi de maîtres d' était un open disputé selon un système suisse en neuf rondes[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sunnucks 1970, p. 161-204, 459-461
  2. (en) Congress History, sur le site officiel du tournoi
  3. a b c d e f g et h Harry Golombek, Golombek's Encyclopedia of Chess, Crown Publishing, , 137-139 p. (ISBN 0-517-53146-1)
  4. (Sunnucks 1970, p. 162)
  5. David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess 2d ed, Oxford University Press, , 483 p. (ISBN 0-19-280049-3), p. 170
  6. Sunnucks 1970, p. 161
  7. Sunnucks 1970, p. 459-460
  8. David Bronstein remporta également l'open de Hastings de Noël 1994.
  9. Al Horowitz, « The World of Chess: Botvinnik the Invincible », Chess Review, vol. 30, no 2,‎ , p. 35
  10. Sunnucks 1970, p. 199
  11. (en) Mark Crowther, « THE WEEK IN CHESS 218: Hastings 1998-9 », London Chess Center, .
  12. Scottish champion wins Hastings.
  13. a b et c Jean-Michel Péchiné, « Hastings : la tortue Malakhatko », Europe Échecs, no 574,‎ , p. 42
  14. Hastings 2005-2006.
  15. Merab Gagunashvili wins 82nd Hastings Congress.
  16. (en) Mark Crowther, « THE WEEK IN CHESS 687: 83rd Hastings International Chess Congress », London Chess Center, .
  17. (en) Congrès de Hastings 2011-2012, (en) the Week in Chess.
  18. (en)Article de chessbase
  19. (en)Zhao Jun bulldozes Hastings Chess Congress, article de chassbase, 2015.
  20. (en)Hastings Masters 1995

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anne Sunnucks, The Encyclopaedia of Chess, St. Martin's Press,
    contexte et tables jusqu'à 1968-1969.

Liens externes[modifier | modifier le code]