Jonathan Penrose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jonathan Penrose
Jonathan Penrose, Schacholympiade Leipzig, 1960.jpg
Jonathan Penrose en 1960.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Nationalité
Activités
Père
Lionel Penrose (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Margaret Leathes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Oliver Penrose (en)
Roger Penrose
Shirley Hodgson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Margaret Wood (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport
Titres aux échecs
Maître international d'échecs (depuis ), grand maître international d'échecs par correspondance (d) (depuis ), grand maître international honoraire (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Elo
2 405 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Jonathan Penrose est un joueur d'échecs britannique né le à Colchester et mort le [1].

Il est grand maître international du jeu d'échecs (depuis 1993) et du jeu d'échecs par correspondance (depuis 1983).

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Jonathan Penrose est le frère du physicien et mathématicien Roger Penrose. Il est maître international depuis 1961 et grand maître depuis 1993[2].

Meilleur joueur anglais de la fin des années 1950 au début des années 1970, il a remporté le Championnat d'échecs de Grande-Bretagne à dix reprises (chaque année de 1958 à 1963 et de 1966 à 1969) ainsi que le tournoi de Hastings (ex æquo) en 1952-1953.

Il fut membre de l'équipe d'Angleterre aux Olympiades d'échecs de 1952 à 1962[3],[4],[5],[6],[7],[8], de 1968 à 1970[9],[10] et de 1974[11]. La partie durant laquelle il infligea sa seule défaite au nouveau champion du monde Mikhaïl Tal (et seule défaite subie par un membre de l'équipe de l'Union soviétique[12]) lors de l'Olympiade de 1960 est restée célèbre.

Ne supportant plus la pression, il s'est tourné vers les échecs par correspondance. Il obtient le titre de grand maître en 1983, devient numéro un mondial à la fin des années 1980 et termine à la troisième place du 13e championnat du monde[13].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]