Attaque à la découverte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aux échecs, une attaque à la découverte est une menace indirecte sur une pièce adverse.

Le principe[modifier | modifier le code]

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Roi noir sur case blanche d7
Cavalier blanc sur case blanche d5
Tour blanche sur case noire d2
Roi blanc sur case blanche b1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Le cavalier blanc est la pièce masquant l'attaque du roi noir par la tour blanche. Lorsque le cavalier blanc se déplacera, il réalisera alors la découverte.

Cette manœuvre met en jeu au minimum trois pièces de l'échiquier : la pièce attaquée, la pièce attaquante et la pièce masquante qui appartient au camp attaquant. Lorsque cette dernière bouge, elle rend effective l'attaque.

L'attaque à la découverte permet ainsi à la pièce masquante de réaliser une menace annexe ailleurs sur l'échiquier. Elle peut donc se révéler être un excellent coup tactique visant à attaquer deux pièces simultanément, sans possibilité pour l'adversaire de préserver les deux, à l'instar de la fourchette. On parle alors de batterie, où la combinaison des deux pièces permet le gain matériel.

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

L'échec à la découverte survient quand la pièce attaquée est le roi adversaire.

L'échec double est un échec à la découverte dans lequel le roi adverse est attaqué à la fois par la pièce attaquante et la pièce qui se déplace. Un échec double impose un coup de roi à l'adversaire, dans la mesure où il n'est pas possible de capturer simultanément les deux pièces adverses, ni d'interposer de pièce pour contrer les deux attaques.