Tournebu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tournebu
Tournebu
La mairie annexe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Commune Cesny-les-Sources
Intercommunalité Communauté de communes Cingal-Suisse Normande
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean Vanryckeghem
2020-2026
Code postal 14220
Code commune 14703
Démographie
Population 356 hab. (2017)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 11″ nord, 0° 20′ 22″ ouest
Altitude Min. 109 m
Max. 188 m
Superficie 11,40 km2
Élections
Départementales Thury-Harcourt
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Cesny-les-Sources
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Tournebu
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Tournebu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Tournebu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Tournebu

Tournebu est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Cesny-les-Sources.

Elle est peuplée de 356 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Tournebu est située à 25 km au sud de Caen, à 15 km de Falaise et à 16 km de Thury-Harcourt.

La commune de Tournebu est constituée d'un bourg ainsi que de nombreux lieux-dits (le Bequet, Clair Tison, le Mesnil, la Bergerie, la Couture, le Bois Fradel, la Rivière, le Val, les Ruelles, les Houlles, le Moulin).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Tournebu en 1083, Tornehutum en 1125, Tornesbu en 1209, Tornebusc et Tornebuc en 1307, Touronehu en 1356[1].

Le nom de la commune de Tournebu vient des mots scandinaves thurn (« épine », voire « aubépine ») et buth (« maison »)[2], il peut donc s'agir à l'origine d'une « maison aux épines ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Un sire de Tournebut figure sur les listes de Falaise et de Dives[3] des compagnons de Guillaume le Conquérant qui ont participé à la conquête de l'Angleterre.

Le , Tournebu intègre avec quatre autres communes la commune de Cesny-les-Sources[4] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Cesny-Bois-Halbout, Acqueville, Angoville, Placy et Tournebu deviennent des communes déléguées et Cesny-Bois-Halbout est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Théophile Pinçon    
1925 ? 1935 Charles Levesque   Agriculteur
? ? Henri de Foucault   Agriculteur
? ? Antoine Bricon   Pépiniériste, agriculteur
? ? Daniel Laurent   Notaire
? mars 2001 Bernard Flais    
mars 2001 décembre 2018 Jean Vanryckeghem[5] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Tournebu est rattachée à la communauté de communes Cingal-Suisse Normande.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune comptait 356 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Tournebu[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
560494538535514486507502482
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
474446460451429415440434403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
383365334272289296282245276
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
289297286276309295329362357
2017 - - - - - - - -
356--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017, légale en 2020.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - 1996 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1013 - (ISBN 2600001336).
  2. René Lepelley, Albert Dauzat
  3. [PDF] « dives-sur-mer.com Les compagnons de Guillaume » (consulté le 25 juin 2010) (dernière colonne).
  4. « Recueil des actes administratifs du 25 septembre 2018 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 2 janvier 2019).
  5. Réélection 2014 : « Tournebu (14220) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 mai 2014)
  6. Date du prochain recensement à Tournebu, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 .
  9. « Donjon de Tournebu », notice no IA00000693, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Restes du château », notice no PA00111764, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Église Paroissiale Saint Hilaire », notice no IA00000688, base Mérimée, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Fierville, Histoire généalogique de la maison et de la baronnie de Tournebu, Caen, Leblanc-Hardel, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :