Titys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Titys
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Vincent Titys dit Titys ou Tytys, né le à Nîmes et mort le à Paris, est un acteur français.

Parcours[modifier | modifier le code]

Titys fait partie de cette cohorte d'acteurs popularisés par l'arrivée du parlant, son physique le cantonnant à des rôles d'hommes d'un certain âge, notables, militaires ou autres employés et clients de cafés. Très populaire au cinéma durant les années 1930, Titys tournera dans une cinquantaine de films jusqu'en 1951, année de sa mort.

Il voltige aisément des films comiques, Occupe-toi d'Amélie (1932), aux productions plus sérieuses, Jenny (1936), en passant par les films d'aventures, Mission à Tanger (1949), avec une préférence pour les « bidasseries » dans les années 1930, La Garnison amoureuse (1933), J'arrose mes galons (1936), Bach détective (1935). Si sa filmographie n'est pas des plus intéressantes, on peut sauver Fric-Frac (1937), Forfaiture (1937), Entrée des artistes (1938) ou encore Atoll K (1951). On se souviendra en particulier du spectateur sourd parmi la foule de personnages loufoques des Branquignol (1949).

Avant son apparition sur les écrans de cinéma en 1931, Titys avait fait carrière au music-hall où il se produisait comme chanteur "excentrique" et au théâtre comme acteur comique. Il a été un temps régisseur d'établissements de spectacles comme les Folies-Marigny[1] ou les Folies-Montmartre[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un Souvenir, le dernier programme des Folies-Marigny. L'Artiste lyrique, décembre 1909, p. 26, disponible sur Gallica.
  2. Informations artistiques. Ce qu'on chante, ce qu'on joue. Folies-Montmartre. L'Artiste lyrique, 20 janvier 1912, p. 8, disponible sur Gallica.

Lien externe[modifier | modifier le code]