Thorikos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thorikos
Theatre at Thorikos.jpg
Géographie
Pays
Athènes (en)
Flag of Greece.svg GrèceVoir et modifier les données sur Wikidata
Trittye
trittye côtière (d)
Tribus
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Statut patrimonial
Site archéologique de Grèce (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Théâtre de Thorikos et baie de Laurion.
Aire de lavage du minerai, devant le théâtre de Thorikos

Thorikos est une ancienne cité grecque, à la fois mycénienne et classique, située en Attique, sur une colline aujourd'hui nommée Vélatouri, à proximité immédiate de la baie de Laurion, à environ 2 km au nord du petit port du même nom (actuellement : Lavrio).

Vestiges archéologiques[modifier | modifier le code]

La citadelle mycénienne[modifier | modifier le code]

Le sommet de la colline de Vélatouri présente une acropole mycénienne et deux tombes à coupole de la même époque. L'une d'elles est bien repérable : 37° 44′ 27″ N, 24° 03′ 29″ E.

Le théâtre[modifier | modifier le code]

Sur le flanc sud de la colline, on peut voir les vestiges importants de la cavea du théâtre grec de Thorikos, datant du -VIe au -IVe siècle, creusé dans la colline :37° 44′ 17″ N, 24° 03′ 13″ E.

Ce théâtre de 2700 places est remarquable par son plan semi-elliptique tout à fait unique et par son ancienneté : certains auteurs n'hésitent pas à en faire le premier en date de tous les théâtres grecs.

Les mines d'argent[modifier | modifier le code]

Tétradrachme d'Athènes, argent, après -449

Cette région du Laurion est connue pour ses anciennes mines de plomb argentifère. Les fouilles menées depuis 1820 ont permis de retrouver des traces de l'activité minière et métallurgique, sur le versant ouest de la colline. Le développement important du centre urbain de Thorikos aux Ve siècle av. J.-C. et IVe siècle av. J.-C., à l'époque de l'exploitation la plus intense des filons argentifères du Laurion, est lié à ces activités minières. La construction du théâtre date de cette époque et de nombreux ateliers de surface de traitement du minerai étaient présents à proximité du centre civique[1], transformant Thorikos en véritable petit « centre industriel »[2].

Article détaillé : Mines du Laurion.

Autres vestiges[modifier | modifier le code]

On trouve aussi à Thorikos une tour défensive du -IVe siècle et les traces d'un sanctuaire de Déméter et Korè.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Briant et Pierre Lévêque (dir), Le monde grec aux temps classiques, tome 1, PUF, 1995, p. 326.
  2. L. Migeotte, ibid

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]