Thierry Lataste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lataste.
Thierry Lataste
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Commandeur de l'ordre national du Mérite
Officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thierry Lataste, né le à Talence, est un haut fonctionnaire et un homme politique français.

Compte tenu de son rôle à la fois de négociateur de l'accord de Nouméa puis de haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie à deux reprises (de 1999 à 2002 et depuis 2016), il est un témoin privilégié des changements qui ont marqué la Nouvelle-Calédonie depuis les années 1990[1].

Il a été également directeur de cabinet du président de la République François Hollande du au , ainsi que son représentant en tant que coprince en Andorre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales[modifier | modifier le code]

Thierry, Alain Lataste est le fils de deux parents médecins[2]. Le compositeur Franz Beck est son trisaïeul et le bienheureux Jean-Joseph Lataste, béatifié par le pape Benoît XVI le 3 juin 2012, est son arrière-grand-oncle[2].

Il est marié et père de quatre enfants[2].

Formation[modifier | modifier le code]

Thierry Lataste est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien élève de l'École normale supérieure et de l'École nationale d'administration (promotion Henri-François-d'Aguesseau, 1982)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Thierry Lataste a occupé différents postes :

En avril 2012, il fait campagne[8] au nom du Parti socialiste pour le candidat François Hollande, notamment en participant à des réunions électorales en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie[9],[10],[11]. François Hollande, soutenu par le président indépendantiste de la Polynésie française, Oscar Temaru, lui demande, en tant que représentant du PS, de venir porter également son message à ses « Chers amis de la Nouvelle Calédonie »[12],[13]. Le 19 décembre 2012, il est nommé directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Manuel Valls[14],[15], poste qu'il conserve quand Bernard Cazeneuve devient ministre de l'Intérieur[16].

Le 3 janvier 2015, il est nommé directeur de cabinet du président de la République François Hollande et représentant personnel du président de la République comme coprince en Andorre en remplacement de Sylvie Hubac à compter du 5 janvier 2015[17],[18]. Il est secondé par une adjointe, Constance Rivière[19]. Il assure cette fonction jusqu'au 25 mai 2016, date à laquelle il est nommé Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie avec la charge d'organiser le référendum de 2018 sur sa possible indépendance[20],[21]. Il est remplacé le 9 juin 2016 par Jean-Pierre Hugues, un préfet à la retraite.[22]

Nouvelle-Calédonie[modifier | modifier le code]

En tant que directeur de cabinet du secrétaire d'État à l'outre-mer Jean-Jack Queyranne de 1997 à 2000, Thierry Lataste négocie avec les Néo-Calédoniens à la suite des accords de Matignon de 1988, il est l'un des principaux négociateurs de l'accord de Nouméa qu'il signe le en tant que représentant du secrétaire d'État à l'outre-mer[23],[24]. Il devient ensuite, en et jusqu'en 2002, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, au début du processus d'application du statut institutionnel de l'accord de Nouméa[25].

Actions marquantes[modifier | modifier le code]

En tant que haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, il est surtout confronté aux violents affrontements qui opposent à partir de certains habitants kanak de la tribu de Saint-Louis à des membres de la communauté wallisienne et futunienne du lotissement voisin de l'Ave Maria[26].

Préfet de gauche au franc parler, Thierry Lataste est resté préfet de Vendée un peu moins de trois ans pendant la présidence de Nicolas Sarkozy. « Quand il n'était pas d'accord, ce préfet-là savait mettre les pieds dans le plat. Que ce soit sur la gestion de l'eau ou en fustigeant publiquement le peu d'enthousiasme de certains maires à rentrer dans les clous du quota de logements sociaux. » rapporte Ouest-France qui précise également que « la gauche yonnaise saluait Thierry Lataste « pour s'être montré bienveillant pour des familles de Vendée que voulait expulser Éric Besson » »[27],[28].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Thierry Lataste a été également promu en 1re classe dans l’ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Thierry Lataste : « Au-delà des soubresauts, la Calédonie garde le cap » », sur le site du quotidien régional Les Nouvelles calédoniennes, (consulté le 26 novembre 2012).
  2. a, b, c, d et e Notice biographique sur le Who's Who in France, édition 2008, p. 1311
  3. « Dom-Tom ; Cabinet et services rattachés au Ministre ; Cabinet », sur le site des archives nationales (consulté le 26 novembre 2012).
  4. Thierry LATASTE, préfet de la Vendée, est nommé préfet de la Saône-et-Loire lors du Conseil des ministres du 20 janvier 2010
  5. Michel Deprost, « Direction Générale des Services de la Région Rhône-Alpes: Thierry LATASTE succédera à Gilles LE CHATELIER », sur le site de la SAS « Médias pour un Futur Durable », (consulté le 26 novembre 2012).
  6. Compte-rendu du conseil des ministres du 4 juillet 2012
  7. Nouveau préfet en Languedoc-Roussillon, Le Figaro, 4 juillet 2012.
  8. « Hollande laisse le choix aux Calédoniens », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le 26 novembre 2012).
  9. « Huahine, meeting avec représentants PS », sur le site Google Agenda, (consulté le 26 novembre 2012).
  10. « Tavini Huiraatira. Jean-Jack Queyranne et Thierry Lataste dimanche à Huahine », sur le site du quotidien régional Les Nouvelles de Tahiti, (consulté le 26 novembre 2012).
  11. « Deux pro-Hollande débarquent », sur le site du quotidien régional Les Nouvelles calédoniennes, (consulté le 26 novembre 2012).
  12. « Message de François Hollande pour la Calédonie », sur le site caledosphere, (consulté le 26 novembre 2012).
  13. Moeata Simon et Mike Leyral, « François Baroin tacle François Hollande sur ses compétences économiques et prône l'union », sur le site du journal d'informations Tahiti Infos, (consulté le 26 novembre 2012).
  14. « Le directeur de cabinet de Manuel Valls nommé préfet de Paris », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le 19 décembre 2012)
  15. « Thierry Lataste part au Ministère de l'Intérieur », sur le site de la radio France Bleu, (consulté le 19 décembre 2012)
  16. « Elysée : Sylvie Hubac s’en va, Thierry Lataste arrive » sur lemonde.fr
  17. Arrêté du 3 janvier 2015 portant cessation de fonctions et nomination à la présidence de la République
  18. « Representation du Co-Prince Français »
  19. Ivan Valerio, « De nouveaux départs au cabinet de François Hollande », sur lefigaro.fr, .
  20. « François Hollande change de directeur de cabinet », lefigaro.fr, (consulté le 25 mai 2016)
  21. Décret du 25 mai 2016 portant nomination du haut-commissaire de la Nouvelle-Calédonie - M. LATASTE (Thierry)
  22. lefigaro.fr, « Hollande nomme un nouveau directeur de cabinet, issu de la promotion Voltaire », sur Le Figaro (consulté le 10 juin 2016)
  23. Jérôme Cazaumayou, Thomas De Dekker, GABRIEL PAÏTA, TÉMOIGNAGE KANAK : D'Opao au pays de la Nouvelle-Calédonie, Collection Mondes océaniens, Éditions L'Harmattan, 1999, p. 217, (ISBN 2-29639-454-X)
  24. [PDF] Texte de l'accord de Nouméa, site du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
  25. « Arrivée du nouveau haut-commissaire », Le Figaro, 20/07/1999
  26. J.-M. CLER, « La tension monte en Nouvelle-Calédonie », Le Figaro, 15/02/2002
  27. Marc Lambrechts, « Thierry Lataste, préfet « hors cadre » s'en va », sur le site du quotidien Ouest-France, (consulté le 26 novembre 2012).
  28. « Thierry LATASTE, nouveau préfet du Languedoc-Roussillon, préfet de l’Hérault », sur le site de l'hebdomadaire d'informations légales et économiques de l'Hérault (consulté le 26 novembre 2012).
  29. Décret du 2 mai 2017 portant promotion et nomination
  30. Décret du 30 janvier 2008 portant promotion et nomination