Theodor Heuss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Theodor Heuss
Theodor Heuss en 1953.
Theodor Heuss en 1953.
Fonctions
Président fédéral d'Allemagne

(9 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 12 septembre 1949
Réélection 17 juillet 1954
Chancelier Konrad Adenauer
Prédécesseur Karl Arnold (intérim)
Successeur Heinrich Lübke
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brackenheim, Allemagne
Date de décès
(à 79 ans)
Lieu de décès Stuttgart, RFA
Nationalité allemande
Parti politique Parti populaire progressiste
(1910-1918)
Parti démocrate allemand
(1918-1933)
Parti libéral-démocrate
(1948-1949 ; 1959-1963)
Conjoint Elly Heuss-Knapp
Religion Protestantisme

Signature de Theodor Heuss

Theodor Heuss
Présidents de la République fédérale d'Allemagne

Theodor Heuss, né le à Brackenheim et mort le à Stuttgart, est un homme politique libéral allemand. Il fut président de la République fédérale d'Allemagne (Bundespräsident) de 1949 à 1959.

Biographie[modifier | modifier le code]

Theodor Heuss fit toute sa scolarité à Heilbronn et obtint son baccalauréat en 1902. Il étudia ensuite l'histoire de l'art et l'économie à Berlin et à Munich et obtint son doctorat en 1905. Après ses études, il rejoignit le cercle de Friedrich Neumann qui marquera fortement ses idées politiques et sociales. Il fut de 1905 à 1912 le rédacteur en chef du journal édité par Neumann, Die Hilfe (L'Aide). Le 11 avril 1908 à Strasbourg, il est marié à Elly Knapp par le pasteur Albert Schweitzer. Il fut par la suite rédacteur en chef du Neckar-Zeitung de 1912 à 1918, directeur d'études de 1920 à 1924, puis maître de conférences en politique à la Hochschule de Berlin jusqu'en 1933.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Theodor Heuss fut élu député de district à Berlin-Schöneberg en 1919. Entre 1924 et 1928 puis entre 1930 et 1933 il fut député du Parti démocrate allemand (DDP) au Reichstag, parti qu'il a rejoint en 1918.

Le 23 mars 1933, avec les quatres autres députés du DDP, il vota en faveur de la Loi allemande des pleins pouvoirs de 1933[1] qui donna à Adolf Hitler le droit de promulguer des textes à portée législative sans approbation parlementaire. Plus tard sous le Troisième Reich, il fut contraint de diminuer ses activités éditoriales et politiques.

Après la chute du Reich, il fut ministre des Cultes du Land de Wurtemberg-Bade, au Landtag duquel il siégea de 1945 à 1949 pour le Parti populaire démocrate (DVP). Il fut favorable à la fusion des différents partis libéraux des zones d'occupation occidentales et atteignit ce but en 1948 avec la formation du Parti libéral-démocrate (FDP) dont il devint président la même année. Il fut membre du Conseil parlementaire chargé de la rédaction de la Loi fondamentale.

Présidence[modifier | modifier le code]

La première Assemblée fédérale l'élit président fédéral le 12 septembre 1949. La loi fondamentale de Bonn accorde au président essentiellement des fonctions représentatives, à l'inverse de la constitution de Weimar.

Theodor Heuss réussit à donner à la fonction de président fédéral la plus grande considération du peuple. Il renoua consciemment avec les traditions politiques, démocratiques et spirituelles interrompues par le régime nazi. Il mit l'accent de ses actions de politique intérieure sur l'harmonisation des oppositions politiques. Ses visites officielles permirent à l'Allemagne d'acquérir une considération croissante à l'étranger. Il fut reconduit dans ses fonctions en 1954. Il refusa en 1959 les changements de la Loi fondamentale nécessaires à un troisième mandat.

En 1959 il fut récompensé par le prix de la paix des libraires allemands. Il mourut le à Stuttgart.

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Compte rendu officiel du Reichstag », sur Bayerische Staatsbibliothek, (consulté le 27 novembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :