Stade montois (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade Montois
Logo du Stade Montois
Généralités
Nom complet Stade Montois football
Surnoms Les Stadistes
Noms précédents Football Club Montois
Fondation 1921
Statut professionnel Jamais
Couleurs Jaune et noir
Stade Stade de l'Argenté
(6 000 places)
Siège 591 Avenue de Nonères
40000 Mont-de-Marsan
Championnat actuel National 3
Président Marine Ballion
Entraîneur Mathieu Robin
Site web www.stade-montois.org/wp/football/

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
National 3 2019-2020
0

Le Stade montois football est un club de football de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine, basé à Mont-de-Marsan, préfecture du département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine et fondé en 1921 en tant que section football du Stade Montois, club omnisports français surtout connu pour sa section rugby.

Le Stade Montois évolue désormais en National 3 après sa relégation lors de la saison 2018-2019 et dispute ses matches à domicile au Stade de l'Argenté[1].

Marine Ballion est présidente du club et Mathieu Robin est entraîneur[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse du club[modifier | modifier le code]

Le Stade Montois a été créé en 1909, une section football voit le jour en 1921.

Le Stade Montois Football a été officiellement créé en 1921 au lendemain de la première guerre mondiale, et depuis l’inauguration le 30 octobre 1910 du stade de l’Argenté, il y dispute ses matches au sous les couleurs traditionnelles Jaune et Noir.

De 1930 à 1941, le club fusionne avec l'Étoile Sportive Montoise afin de former le Football-Club Montois, de 1930 à 1941.

En 1940 le FC Montois et joueurs dissidents du RC Montois rejoignent la section football du Stade Montois.

Le Stade Montois retrouve son identité en 1941.

Historique de clubs de Mont-de-Marsan affiliés à la FFFA/FFF[note 1],[note 2]
Racing-Club Montois
(1920-1924)
 
 
 
 
Stade Montois
(1921-1930)
 
 
 
Étoile Sportive Montoise
(1919-1930)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Union Cycliste Montoise
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Racing-Club Montois
(1933-1941)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Football-Club Montois
(1930-1941)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Stade Montois
(depuis 1941)
 
 
 
 
 
Étoile Sportive Montoise
(1941-19??)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Étoile Sportive Montoise
(depuis 1955)
 
 
section football affiliée
 
 
 
 
hors section football affiliée
 
 
 
 
 
 

À partir de 1945, le Stade Montois remporte 4 fois d'affilée le titre de champion de Division Honneur de la Ligue du Sud-Ouest entre 1945 et 1948.

Période faste - années 50[modifier | modifier le code]

Les Stadistes atteignent le Championnat de France amateur de football 1948-1949. Cette compétition est la première édition disputée sous forme de championnat annuel, appelé Division Nationale du CFA, qui constitue alors le premier niveau de la hiérarchie du football français amateur.

Le Stade Montois Football se positionne comme le club majeur du Sud-Ouest à cette époque, devant les Bleuets de Pau ou l'Aviron Bayonnais FC.

Le Stade Montois remporte la victoire dans le groupe Ouest composé de clubs des ligues de l'Ouest, du Centre, du Centre‑Ouest et du Sud‑Ouest[3]. Les quatre derniers du groupe sont relégués dans le championnat des Ligues régionales. Les premiers de chaque groupe se rencontre, en match aller-retour, dans une poule finale, pour désigner le Champion de France amateur. La compétition est remportée par le Stade béthunois, devant l'AS Roannaise, le Stade montois et le Stade de Reims.

Retour dans les ligues régionales[modifier | modifier le code]

Néanmoins, en dépit de cette belle performance d'un club de football dans une terre de rugby, les montois sont relégués la saison suivante en 1949 - 1950.

Le club évolue en Championnat de France de football de Division 3 de 1970 jusqu'à sa relégation lors de la saison 1972-1973.

Les montois accèdent de nouveau à ce niveau en 1984-1985 jusqu'en 1992-1993.

Accession en Championnat de France de football National[modifier | modifier le code]

Durant la saison 1996/1997, le Stade Montois, club phare du District des Landes de Football, a atteint un niveau auquel il n’a jamais joué auparavant: le Championnat de France de football National.

Retour en CFA puis National 2[modifier | modifier le code]

Mais les montois remettent le couvert en 1995/1996 après un parcours exceptionnel, ils terminent leader de leur poule. Une saison qui mérite le livre d’or au club.

Lors de la saison 2016-2017, le club termine second du groupe D du Championnat de France amateur de football 2016-2017, derrière l'unique promu du groupe en National 1 le Rodez AF. C'est un exploit compte tenu que les Stadistes présentent un budget deux fois inférieur à l’enveloppe moyenne de ses concurrents[4].

La rançon de la gloire est que l’entraîneur Pierre Aristouy est recruté par le FC Nantes[5]et que de nombreux joueurs quittent le club.

Descente en National 3[modifier | modifier le code]

A l'issue de la relégation en National 3 de 2018-2019, la saison 2019-2020 marque l'heure du renouveau, puisque Marine Ballion est nommée à la tête du club, et engage comme entraîneur Mathieu Robin en provenance de l'US Lège-Cap-Ferret, passé aussi par l'UA Cognac.

A noter, Marine Ballion est la seule femme et plus jeune présidente de National 3.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Ligue du Sud-Ouest[modifier | modifier le code]

Vainqueur Ligue du Sud-Ouest : 1945, 1946, 1947, 1948, 1954, 1961, 1966

Coupe du Sud-Ouest[modifier | modifier le code]

Vainqueur Coupe du Sud-Ouest : 1937, 1947, 1948, 1979

Coupe d'Aquitaine[modifier | modifier le code]

Vainqueur Coupe d'Aquitaine : 1990, 1998, 2009

Championnat de france Amateur CFA / National 2[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du Groupe Ouest en 1949
  • 1° de son groupe en N2 en 1996
  • 2e du groupe D : 2017

Championnat de France Amateur CFA 2 / National 3[modifier | modifier le code]

Parcours en coupe nationales[modifier | modifier le code]

Coupe de France

Meilleure performance : Huitième tour de la Coupe de France de football 2013-2014

Le club atteint les 8emes de Finale de la Coupe de France en 1927

les 16emes de Finale à 6 reprises dont le dernier face aux Girondins de Bordeaux en 1995 et a disputé 20 32emes de Finale, notamment face à des clubs huppés tels que Metz ou Guimgamp, c’est en 2013 que le stade Montois crée l'exploit et bat les professionnels de la Berrichonne de Châteauroux 2-0 lors du 7e tour mais ils seront éliminés au tour suivant par le FC Bressuire (DH) qui évolue une division en dessous 2-1 ap.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

Historique des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Historique des entraîneurs du Stade Montois Football
Saison Entraineur
1964-1976 Drapeau : France Jacques Foix
1990-1999 Drapeau : France Christian LETORT
1999-2001 Drapeau : France Loretto Guagliardi
2001-2005 Drapeau : France Thierry Chiarello
2007-2008 Drapeau : France Vincent Perrocheau
2005-2010 Drapeau : France Jean-Claude Gay
2010-2012 Drapeau : France Bruno Scipion
2014-2017 Drapeau : France Pierre Aristouy
2017-2018 Drapeau : France Stéphane Mottin
2018-2019 Drapeau : France Thierry Chiarrello
2019 à aujourd'hui Drapeau : France Mathieu Robin

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Les plus grands joueurs ayant évolués au club sont la légende Jacques Foix et le gardien international Joël Bats

L'histoire du club montois a toujours été tournée vers la formation. Les derniers joueurs "pros" issus de la formation montoise sont Bernard Gimenez (Girondins Bordeaux), Pierre Aristouy (FC Nantes), Franck Pottier (OGC Nice), Djamal Mahamat (SC Braga Portugal), Jérôme Lafourcade (Montpellier, Troyes, Chamois Niortais), Loïs Diony (Dijon FCO, ASSE), Bakaye Dibassy (Amiens SC), Gaétan Laborde (Girondins de Bordeaux) ou Vincent Bezecourt (Red Bulls New-York).

À noter que Mehdi Léris, sous contrat avec le Chievo Vérone a évolué en 2016-17 dans l'équipe jeunes de la Juventus de Turin.

Image et identité[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Couleurs[modifier | modifier le code]

Les couleurs traditionnelles du club de football sont identiques à celles du club omnisports, à savoir le Jaune et le Noir.

Supporters[modifier | modifier le code]

Le Club des supporters a récemment fêté ses 20 ans.

Affluences records[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stade de l'Argenté[modifier | modifier le code]

Inauguration le 30 octobre 1910, partie de terrain qui appartenait à Mr Albert Cutler, une rue proche de l'actuel stade porte d'ailleurs ce nom.

Le premier match disputé fut entre l'Étoile Sportive Montoise et la Société Nautique de Bayonne 5 - 4.

La nouvelle tribune côté salle de sport date de 1977.

L'éclairage est en fonction depuis la saison 1981.

Centre d'entrainement[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et dénomination du club[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Le budget global du club se chiffre à 600 000 euros[6]

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Fortes rivalités[modifier | modifier le code]

Rivalités régionales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ces informations sont tirés des bulletins officiels de la Fédération entre 1919 et 1970.
  2. Les dates sont celles de la période d'affiliation, et n'ont rien à voir avec la création/dissolution des sociétés sportives.
  1. « Le Stade Montois Football descend en National 3 », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  2. « Stade Montois football : une femme à la présidence, un nouveau coach sur le banc », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  3. « Commission centrale du championnat de France amateurs - séance du 04 juin 1949 - classement homologué », France Football officiel, no 169,‎ , p.2
  4. « Budget Stade Montois »
  5. « Aristouy au FC Nantes », sur www.sud-ouest.fr,
  6. « Budget Stade Montois », sur Sud-Ouest,