Ryan Zinke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ryan Zinke
Illustration.
Portrait officiel de Ryan Zinke, 2017.
Fonctions
52e secrétaire à l'Intérieur des États-Unis

(1 an, 10 mois et 1 jour)
Président Donald Trump
Gouvernement Administration Trump
Prédécesseur Sally Jewell
Kevin Haugrud (en) (intérim)
Successeur David Bernhardt
Représentant des États-Unis

(2 ans, 1 mois et 26 jours)
Élection 4 novembre 2014
Réélection 8 novembre 2016
Circonscription District at-large du Montana
Législature 114e et 115e
Prédécesseur Steve Daines
Successeur Greg Gianforte
Biographie
Nom de naissance Ryan Keith Zinke
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Bozeman (Montana, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de l'Oregon
Université nationale (en)
Université de San Diego
Profession Militaire
Religion Luthéranisme[1]

Ryan Zinke
Secrétaires à l'Intérieur des États-Unis

Ryan Keith Zinke, né le à Bozeman (Montana), est un homme politique américain, représentant républicain du Montana à la Chambre des représentants des États-Unis entre 2015 et 2017, puis secrétaire à l'Intérieur dans l'administration du président Donald Trump de 2017 à 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zinke avec le gouverneur de Californie Jerry Brown, en avril 2017.

Né à Bozeman en 1961, Ryan Zinke grandit à Whitefish[2] dans le nord-ouest du Montana. Il est diplômé en géologie de l'université de l'Oregon en 1984[3],[4]. Il est membre de la United States Navy de 1985 à 2008[3]. Il y dirige notamment la SEAL Team 6 et est décoré de deux Bronze Star[5].

Après son départ de l'armée, il est élu au Sénat du Montana où il siège de 2009 à 2012[3]. En 2012, il est choisi par Neil Livingstone, candidat au poste de gouverneur du Montana, pour être son lieutenant-gouverneur. Ils proposent notamment de supprimer les impôts sur les entreprises pour créer de l'emploi[2]. Le ticket n'arrive qu'en cinquième position de la primaire républicaine[6].

En , il annonce sa candidature à la Chambre des représentants des États-Unis, alors que le républicain sortant Steve Daines est pressenti pour se présenter au Sénat[6]. Il remporte la primaire républicaine avec environ un tiers des suffrages[7]. Dans un district républicain depuis 1994, aidé par un climat politique défavorable aux démocrates, il est considéré comme le favori de l'élection[8]. En novembre 2014, il est élu représentant du Montana avec 55,4 % des voix contre 40,4 % pour le démocrate John Lewis[9].

En 2016, il soutient Donald Trump lors des primaires présidentielles républicaines et se propose pour être son vice-président. La même année, il est candidat à un second mandat. Il affronte la superintendante de l'instruction publique, la démocrate Denise Juneau[10]. Zinke est réélu avec 56 % des suffrages[11].

En , le président élu Trump le choisit comme secrétaire à l'Intérieur des États-Unis alors que Cathy McMorris Rodgers était considérée la favorite pour le poste[4],[11]. Sa nomination est confirmée par le Sénat le par 68 voix contre 31[12].

Le , il annonce un vaste plan d'ouverture des eaux littorales américaines à l'exploitation du pétrole et du gaz, à compter de 2019[13]. Controversé et sous le coup de plusieurs enquêtes, Donald Trump annonce le son limogeage[14].

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Résultats dans le district at-large du Montana[15]
Année Ryan Zinke Démocrate Libertarien
2014 55,41 % 40,41 % 4,19 %
2016 56,19 % 40,55 % 3,26 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Faith on the Hill », sur pewforum.org, (consulté le 12 janvier 2018).
  2. a et b (en) Charles S. Johnson, « Gov candidate Livingstone taps Zinke as running mate », sur The Independent Record, (consulté le 24 septembre 2016).
  3. a b et c (en) « ZINKE, Ryan, (1961 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 24 septembre 2016).
  4. a et b (en) Juliet Eilperin, « Trump taps Montana congressman Ryan Zinke as interior secretary », sur washingtonpost.com, (consulté le 14 décembre 2016).
  5. (en) Emmarie Huetteman, « Ryan Zinke of Montana Brings Lessons From Navy SEALs to Washington », sur nytimes.com, (consulté le 24 septembre 2016).
  6. a et b (en) Tom Lutey, « Zinke announces U.S. House candidacy in Billings », sur The Billings Gazette, (consulté le 24 septembre 2016).
  7. (en) Charles S. Johnson, « Democrat Lewis wins, GOP's Zinke takes U.S. House primary », sur Missoulian, (consulté le 24 septembre 2016).
  8. (en) « Montana At-Large District - Zinke vs. Lewis », sur Real Clear Politics (consulté le 24 septembre 2016).
  9. (en) « Rep. Ryan Zinke (R-Mont.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 24 septembre 2016).
  10. (en) Jayme Fraser et Holly Michels, « Although race is quiet so far, Zinke, Juneau raise big money », sur The Montana Standard, (consulté le 24 septembre 2016).
  11. a et b (en) Kenneth P. Vogel, Maggie Severns et Rachael Bade, « Trump selects Zinke as interior secretary », sur politico.com, (consulté le 14 décembre 2016).
  12. (en) The Associated Press, « Senate confirms Ryan Zinke for Department of the Interior », sur cbsnews.com, (consulté le 2 mars 2017).
  13. Armelle Boniheust, «  Donald Trump veut relancer les forages de pétrole et de gaz dans les eaux américaines  », Le Figaro,‎ samedi 6 / dimanche 7 janvier 2018 (lire en ligne).
  14. « Le ministre de l'Intérieur controversé Ryan Zinke limogé par Donald Trump », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2016).
  15. (en) « MT - At Large - History », sur ourcampaigns.com (consulté le 21 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]