Ryan Zinke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ryan Zinke
Illustration.
Portrait officiel de Ryan Zinke, 2017.
Fonctions
52e secrétaire à l'Intérieur des États-Unis

(1 an, 10 mois et 1 jour)
Président Donald Trump
Gouvernement Administration Trump
Prédécesseur Sally Jewell
Kevin Haugrud (en) (intérim)
Successeur David Bernhardt
Représentant des États-Unis

(2 ans, 1 mois et 26 jours)
Circonscription District at-large du Montana
Prédécesseur Steve Daines
Successeur Greg Gianforte
Biographie
Nom de naissance Ryan Zinke
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Bozeman (Montana, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de l'Oregon
Université nationale (en)
Université de San Diego
Profession Militaire
Religion Luthéranisme[1]

Ryan Zinke
Secrétaires à l'Intérieur des États-Unis

Ryan Zinke, né le à Bozeman (Montana), est un homme politique américain, représentant républicain du Montana à la Chambre des représentants des États-Unis entre 2015 et 2017, puis secrétaire à l'Intérieur dans l'administration du président Donald Trump de 2017 à 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zinke avec le gouverneur de Californie Jerry Brown, en avril 2017.

Né à Bozeman en 1961, Ryan Zinke grandit à Whitefish[2] dans le nord-ouest du Montana. Il est diplômé en géologie de l'université de l'Oregon en 1984[3],[4]. Il est membre de la United States Navy de 1985 à 2008[3]. Il y dirige notamment la SEAL Team 6 et est décoré de deux Bronze Star[5].

Après son départ de l'armée, il est élu au Sénat du Montana où il siège de 2009 à 2012[3]. En 2012, il est choisi par Neil Livingstone, candidat au poste de gouverneur du Montana, pour être son lieutenant-gouverneur. Ils proposent notamment de supprimer les impôts sur les entreprises pour créer de l'emploi[2]. Le ticket n'arrive qu'en cinquième position de la primaire républicaine[6].

En octobre 2013, il annonce sa candidature à la Chambre des représentants des États-Unis, alors que le républicain sortant Steve Daines est pressenti pour se présenter au Sénat[6]. Il remporte la primaire républicaine avec environ un tiers des suffrages[7]. Dans un district républicain depuis 1994, aidé par un climat politique défavorable aux démocrates, il est considéré comme le favori de l'élection[8]. En novembre 2014, il est élu représentant du Montana avec 55,4 % des voix contre 40,4 % pour le démocrate John Lewis[9].

En 2016, il soutient Donald Trump lors des primaires présidentielles républicaines et se propose pour être son vice-président. La même année, il est candidat à un second mandat. Il affronte la superintendante de l'instruction publique, la démocrate Denise Juneau[10]. Zinke est réélu avec 56 % des suffrages[11].

En décembre 2016, le président élu Trump le choisit comme secrétaire à l'Intérieur des États-Unis alors que Cathy McMorris Rodgers était considérée la favorite pour le poste[4],[11]. Sa nomination est confirmée par le Sénat le par 68 voix contre 31[12].

Le 4 janvier 2018, il annonce un vaste plan d'ouverture des eaux littorales américaines à l'exploitation du pétrole et du gaz, à compter de 2019[13]. Controversé et sous le coup de plusieurs enquêtes, Donald Trump annonce le son limogeage[14].

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Résultats dans le district at-large du Montana[15]
Année Ryan Zinke Démocrate Libertarien
2014 55,41 % 40,41 % 4,19 %
2016 56,19 % 40,55 % 3,26 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Faith on the Hill », sur pewforum.org, (consulté le 12 janvier 2018).
  2. a et b (en) Charles S. Johnson, « Gov candidate Livingstone taps Zinke as running mate », sur The Independent Record, (consulté le 24 septembre 2016).
  3. a b et c (en) « ZINKE, Ryan, (1961 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 24 septembre 2016).
  4. a et b (en) Juliet Eilperin, « Trump taps Montana congressman Ryan Zinke as interior secretary », sur washingtonpost.com, (consulté le 14 décembre 2016).
  5. (en) Emmarie Huetteman, « Ryan Zinke of Montana Brings Lessons From Navy SEALs to Washington », sur nytimes.com, (consulté le 24 septembre 2016).
  6. a et b (en) Tom Lutey, « Zinke announces U.S. House candidacy in Billings », sur The Billings Gazette, (consulté le 24 septembre 2016).
  7. (en) Charles S. Johnson, « Democrat Lewis wins, GOP's Zinke takes U.S. House primary », sur Missoulian, (consulté le 24 septembre 2016).
  8. (en) « Montana At-Large District - Zinke vs. Lewis », sur Real Clear Politics (consulté le 24 septembre 2016).
  9. (en) « Rep. Ryan Zinke (R-Mont.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 24 septembre 2016).
  10. (en) Jayme Fraser et Holly Michels, « Although race is quiet so far, Zinke, Juneau raise big money », sur The Montana Standard, (consulté le 24 septembre 2016).
  11. a et b (en) Kenneth P. Vogel, Maggie Severns et Rachael Bade, « Trump selects Zinke as interior secretary », sur politico.com, (consulté le 14 décembre 2016).
  12. (en) The Associated Press, « Senate confirms Ryan Zinke for Department of the Interior », sur cbsnews.com, (consulté le 2 mars 2017).
  13. Armelle Boniheust, «  Donald Trump veut relancer les forages de pétrole et de gaz dans les eaux américaines  », Le Figaro,‎ samedi 6 / dimanche 7 janvier 2018 (lire en ligne).
  14. « Le ministre de l'Intérieur controversé Ryan Zinke limogé par Donald Trump », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2016).
  15. (en) « MT - At Large - History », sur ourcampaigns.com (consulté le 21 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]