Sainte-Agathe-d'Aliermont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Agathe-d'Aliermont
Sainte-Agathe-d'Aliermont
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Neufchâtel-en-Bray
Intercommunalité Londinières
Maire
Mandat
Martial Pépin
2014-2020
Code postal 76660
Code commune 76553
Démographie
Population
municipale
309 hab. (2015 en diminution de 5,5 % par rapport à 2010)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 39″ nord, 1° 19′ 53″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 197 m
Superficie 7,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Sainte-Agathe-d'Aliermont

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Sainte-Agathe-d'Aliermont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Agathe-d'Aliermont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Agathe-d'Aliermont

Sainte-Agathe-d'Aliermont est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Traversée par la route départementale 115, la commune est limitrophe de Wanchy-Capval, Londinières, Croixdalle, Osmoy-Saint-Valery et Notre-Dame-d'Aliermont.

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1196, la localité est citée comme Sainte-Agatha-de-Alacris-monte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle, le lieu est cédé par Richard Cœur de Lion, à Gautier de Coutances, archevêque de Rouen.
Le , l'église est consacrée à Dieu en l'honneur de sainte Agathe, par Eudes Rigaud, archevêque de Rouen.
En 1884, la cloche qui datait de 1584, a été refondue. Elle portait les armoiries de la « famille de Dampierre » (d'argent, à trois losanges de sable), seigneurs de Sainte-Agathe-d'Aliermont aux XVIe siècle, XVIIe siècle et XVIIIe siècles[1],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 juin 2013[3] Jean-Paul Gauzès[4] UMP Directeur juridique et fiscal de la Banque Dexia (1998-2007)
Président de la CC de Londinières (2008 → 2014)
Député européen (2009 → 2014)
Démissionnaire
juin 2013[5] en cours
(au 28 octobre 2015[6],[7])
Martial Pépin   Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2015, la commune comptait 309 habitants[Note 1], en diminution de 5,5 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330392412326336371375354338
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
347333327286295313281301293
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
275297261236267215211237267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
253234256247257291307310312
2013 2015 - - - - - - -
315309-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Agathe.
  • Château au centre du village.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://rouen.catholique.fr/spip.php?article5179; "Rouen-Catholique."
  2. http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan//chan/pdf/ap/289AP/d0e6434.html; "ARCHIVES DAMPIERRE."
  3. Laurent Thellier, « Jean-Paul Gauzès démissionne de la mairie de Ste Agathe d'Aliermont : Jean-Paul Gauzès annoncera dimanche 13 janvier qu'il quittera ses fonctions de maire dans les prochaines semaines. Une succession calculée pour laisser place à Martial Pépin… », Le Réveil,‎ (lire en ligne).
  4. Le maire sortant a été réélu au terme des élections municipales de 2008. Source : Hebdomadaire Le Réveil du 27 mars 2008
  5. Cynthia Lhérondel, « Un nouveau maire pour la commune : Un nouveau maire vient de succéder à Jean-Paul Gauzes à Sainte-Agathe d'Aliermont. Martial Pépin prend la tête de la commune », Le Réveil,‎ (lire en ligne).
  6. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 27 octobre 2015).
  7. « Extrait de la fiche de M. Martial Pépin », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 28 octobre 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.