Saint-Martin-en-Campagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec la commune de Saint-Martin-la-Campagne du département de l'Eure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-en-Campagne
Image illustrative de l'article Saint-Martin-en-Campagne
Blason de Saint-Martin-en-Campagne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Dieppe-2
Intercommunalité Communauté de communes des Falaises du Talou
Maire délégué Régis Berment
2015-2020
Code postal 76370
Code commune 76P06
Démographie
Population 1 256 hab. (2013)
Densité 183 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 28″ nord, 1° 13′ 21″ est
Altitude Min. 0 m – Max. 128 m
Superficie 6,85 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Petit-Caux
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 15.svg
Saint-Martin-en-Campagne

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 15.svg
Saint-Martin-en-Campagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Martin-en-Campagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Martin-en-Campagne

Saint-Martin-en-Campagne est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie (anc. Haute-Normandie).

Dans le cadre de la fusion le des 18 communes qui constituaient la communauté de communes du Petit Caux pour former la commune nouvelle du Petit-Caux, Saint-Martin-en-Campagne devient à cette date une de ses communes déléguées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entre Dieppe et le Tréport, à proximité de Penly, le village n'est pas très loin des côtes de la Manche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 636, Dagobert Ier, roi de Neustrie fait don du village à l'abbaye de Saint-Denis[1].

Le 24 juillet 1940, le Meknès, paquebot rapatriant des militaires français, est torpillé par une vedette allemande. Sur les 1 300 hommes à bord, 420 périssent. Certains sont inhumés localement[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le Circuit de Dieppe sur lequel se sont courus quatre grands prix de l'Automobile Club de France (ACF) passait par Saint-Martin-en-Campagne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes du Petit Caux. Celle-ci s'est transformée le en commune nouvelle sous le nom du Petit-Caux et les 18 communes qui constituaient l'intercommunalité deviennent des communes délégués, reprenant le nom et les limites territoriales des anciennes communes[3].

Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale présenté par le préfet de Seine-Maritime le 2 octobre 2015 dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale prévu par la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du prévoit la fusion de la communauté de communes des Monts et Vallées (12 338 habitants), de cette commune nouvelle du Petit-Caux (9 042 habitants), et Avesnes-en-Val, commune jusqu'alors membre de la communauté de communes de Londinières (264 habitants)[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires et maires-délégués de Saint-Martin-en-Campagne[5]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1835   Jacques Barry    
1936   M. Normand    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 2001 Michel Fromentin    
mars 2001 30 août 2015[6] Bernard Defoy[7]   Dirigeant retraité d'une société d'ingéniérie
Vice-président de la CCPC (2014 → 2015)
Décédé en fonction
9 septembre 2015[8],[9],[10] en cours Régis Berment   Agent EDF retraité
Devient maire délégué de Saint-Martin-en-Campagne le

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 1 256 habitants, en diminution de -4,2 % par rapport à 2008 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
778 631 742 666 610 608 547 597 530
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 516 468 442 407 398 396 402 353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
358 387 358 348 337 311 313 344 442
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2013
484 544 562 833 1 104 1 000 1 274 1 277 1 256
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La centrale nucléaire de Penly se situe en partie sur la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Musée d'Histoire de la vie quotidienne : La plus ancienne maison de la ville, la Maison Mercier, a été réhabilitée et intégrée dans une extension moderne afin de créer un musée.
  • Ludibulle : complexe sportif comprenant salle de fitness, piscine et patinoire. Le centre a été remis à neuf en 2010 et offre de nombreuses activités sportives.
  • Église Saint-Martin.
  • La centrale nucléaire de Penly est construite en partie sur le territoire communal.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Martin-en-Campagne

Les armes de la commune de Saint-Martin-en-Campagne se blasonnent ainsi :
De gueules à l’épée d’argent, chapé du même chargé d’un lion de gueules à dextre et d’un alérion à senestre du même, au chef d’azur chargé d’un goéland au naturel. [15]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Clément, (1883-1907), pilote automobile, mort à Saint-Martin-en-Campagne, lors de son accident en séance d'essais[16].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la commune, histoire.
  2. A. M., le Courrier picard, 26 juillet 2015, p. 11.
  3. « Arrêté préfectoral du 26 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle du Petit-Caux », Recueil des actes administratifs du département de la Seine-Maritime, no 122,‎ , p. 198-201 (lire en ligne [PDF]).
  4. « Projet de schéma départemental de coopération intercommunale 2015 » [PDF], Préfecture de Seine-Maritime (consulté le 25 octobre 2015), p. 6.
  5. « Les maires de Saint-Martin-en-Campagne », sur http://www.francegenweb.org/mairesgenweb (consulté le 18 décembre 2015).
  6. « Saint-Martin-en-Campagne sous le choc, le maire Bernard Defoy est décédé », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  7. « Bernard Defoy », Célébrités, sur http://seine76.fr (consulté le 18 décembre 2015).
  8. Maria Da Silva, « Régis Berment élu nouveau maire : À la suite du décès du maire de Saint-Martin-en-Campagne Bernard Defoy, c'est son premier adjoint qui a été élu, mercredi, pour lui succéder », Les Informations dieppoises,‎ (lire en ligne).
  9. Maria Da Silva, « Élection : une nouvelle mission pour Régis Berment : Le 9 septembre dernier Régis Berment a été élu maire de Saint-Martin-en-Campagne. Il poursuivra le programme de son prédécesseur Bernard Defoy », Les Informations dieppoises,‎ (lire en ligne).
  10. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 2 décembre 2015).
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  15. GASO - Banque du blason - 76618
  16. Le site de la commune, section Histoire.