Sabri Boukadoum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sabri Boukadoum
ⵙⴰⴱⵔⵉ ⴱⵓⴿⴷⵓⵎ
صبري بوقادوم
Illustration.
Sabri Boukadoum en 2019.
Fonctions
Ministre algérien des Affaires étrangères

(2 ans, 3 mois et 6 jours)
Président Abdelmadjid Tebboune
Chef de l'État Abdelkader Bensalah (intérim)
Premier ministre Noureddine Bedoui
Lui-même (intérim)
Abdelaziz Djerad
Gouvernement Bedoui
Djerad I, II et IIII
Prédécesseur Ramtane Lamamra
Successeur Ramtane Lamamra
Premier ministre d'Algérie
(intérim)

(9 jours)
Président Abdelmadjid Tebboune
Gouvernement Bedoui
Prédécesseur Noureddine Bedoui
Successeur Abdelaziz Djerad
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Constantine (Algérie)
Nationalité Algérienne
Conjoint Sabria Boukadoum[1]
Enfants 2
Diplômé de ENA d'Alger

Signature de Sabri Boukadoum ⵙⴰⴱⵔⵉ ⴱⵓⴿⴷⵓⵎصبري بوقادوم
Premiers ministres algériens

Sabri Boukadoum (en berbère :ⵙⴰⴱⵔⵉ ⴱⵓⴿⴷⵓⵎ, en arabe : صبري بوقادوم), né le à Constantine en Algérie, est un diplomate et homme d'État algérien. Il est ministre des Affaires étrangères de l'Algérie du 2 avril 2019 au 7 juillet 2021.

Diplômé de l'École nationale d'administration d'Alger, Sabri Boukadoum occupe dans un premier temps des postes au sein du réseau consulaire algérien, notamment dans les ambassades du pays. De 2013 à 2019, il est le représentant permanent de l'Algérie au sein des quartiers généraux des Nations unies à New York.

Nommé le par le président Abdelmadjid Tebboune, Sabri Boukadoum assure, par intérim, le poste de premier ministre pendant neuf jours, à la suite de la démission de Noureddine Bedoui.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sabri Boukadoum a été premier secrétaire de l'Ambassade d'Algérie en Hongrie à Budapest de 1987 à 1988, puis conseiller de la mission permanente de l'Algérie auprès des Nations unies à New York entre 1988 et 1992. De 1992 à 1993, il est directeur adjoint des affaires politiques, de l'ONU et du désarmement au ministère des Affaires étrangères, puis directeur des affaires politiques de 1993 à .

Entre et , il a été ambassadeur d'Algérie en Côte d'Ivoire. Chef du protocole au ministère des Affaires étrangères de 2001 à 2005. Il est ambassadeur d'Algérie au Portugal d' à . Il est directeur général des Amériques au ministère des Affaires étrangères de à . En , il est le représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations unies, jusqu'au .

Il est nommé ministre des Affaires étrangères le dans le gouvernement Bedoui, remplaçant Ramtane Lamamra. Le , il est nommé Premier ministre par intérim par le président Abdelmadjid Tebboune[2]. Le , il est reconduit au poste de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Djerad. Il quitte le poste le 7 juillet 2021.

En juin 2022, Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, propose au conseil de Sécurité que Sabri Boukadoum soit nommé en tant que nouvel émissaire de l’organisation pour la Libye. Cependant, les EAU bloque cette nomination[3]'[4].

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Du au 07 juillet 2021: Ministre des Affaires étrangères[5].
  • Du -  : Premier ministre algérien (intérim)
  • Il est élu le , président de la Première commission (Désarmement et sécurité internationale) à l'Assemblée générale des Nations unies[5].
  • 2013 – 2019 : Représentant permanent de l'Algérie aux Nations unies[5].
  • 2009 – 2013 : Directeur Amérique au ministère des Affaires étrangères[5].
  • 2005 – 2009 : Ambassadeur au Portugal[5].
  • 2001 – 2005 : Chef du protocole au ministère des Affaires étrangères[5].
  • 1996 – 2001 : Ambassadeur en Côte d'Ivoire[5].
  • 1993 – 1996 : Directeur des Affaires politiques au ministère des Affaires étrangères[5].
  • 1992 – 1993 : Sous-directeur des affaires politiques, des Nations et du désarmement au ministère des Affaires étrangères[5].
  • 1988 – 1992 : Conseiller à la mission permanente de l'Algérie auprès de l'ONU à New York[5].
  • 1987 – 1988 : Premier secrétaire de l'Ambassade d'Algérie en Hongrie[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.liberte-algerie.com/culture/un-evenement-couronne-de-succes-292506/print/1
  2. Zineddine Bouhaddadoua, « URGENT-Sabri Boukadoum nouveau premier ministre par intérim », sur Alg24.net (consulté le )
  3. Ania Boumaza, « Les Emirats s'opposent à la nomination de l'Algérien, Boukadoum à l'ONU », sur www.algerie360.com, (consulté le )
  4. « Libye : la nomination d’un Algérien bloquée par les Émirats », sur TSA, (consulté le )
  5. a b c d e f g h i j et k [PDF] « Parcours de Sabri Boukadoum », sur Mae.gov.dz (consulté le )