Ambassade d'Algérie aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la politique en Algérie image illustrant la diplomatie
Cet article est une ébauche concernant la politique en Algérie et la diplomatie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ambassade d'Algérie aux États-Unis
{{#if:
Drapeau de l'Algérie
Algérie
Vue de la mission diplomatique
L'ambassade

Lieu V TISINE 483/41 PO BOX 204
Washington, D.C. 160 01
Coordonnées 38° 53′ 42″ Nord 77° 02′ 11″ Ouest / 38.895, -77.036389
Ambassadeur Abdallah Baali[1]
Nomination septembre 2008[1]
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Ambassade d'Algérie aux États-Unis

Géolocalisation sur la carte : Washington

(Voir situation sur carte : Washington)
Ambassade d'Algérie aux États-Unis

Voir aussi : Ambassade des États-Unis en Algérie

Histoire de l’édifice[modifier | modifier le code]

Le , Chérif Guellal est décrété officiellement ambassadeur d’Algérie aux États-Unis[2]. Après son arrivée et durant une année, Chérif Guellal a cherché à avoir un édifice pour l'Ambassade d'Algérie aux États-Unis et une résidence, ce qui a provoqué d’abord une compagne de dénigrements[3] à l’égard des Algériens suite aux nouvelles lois de zonage pour les édifices consulaires et les zones résidentielles, ce qui a fait un écho médiatique et certains médias dont The New York Times ont rapporté les faits en 1964[3]. Enfin, il a pu régler et trouver des endroits valables pour établir le lieu de l’ambassade d’Algérie aux États-Unis ainsi que la résidence[3].

Ambassadeurs d'Algérie aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Date de
nomination
Date de départ Ambassadeur
[JORADP 1] 1967 [JORADP 1] Chérif Guellal
[4] 1er septembre 1984 [JORADP 2] [4] Relations rompues
[JORADP 3] [JORADP 4] Abdelaziz Maoui
[JORADP 5] 31 juillet 1982 [JORADP 1] Redha Malek
[JORADP 1] 1984 [JORADP 1] Layachi Yaker
1er septembre 1984 [JORADP 2] 31 décembre 1988 [JORADP 6] Mohamed Sahnoun
1er septembre 1984 [JORADP 2] 31 décembre 1988 [JORADP 6], [JORADP 7] Abderahmane Bensid
[JORADP 1] [JORADP 8] Noureddine Yazid Zerhouni
[JORADP 9] 1996 [JORADP 1] Hadj Osmane Benchérif
1996 [JORADP 1] [JORADP 10] Ramtane Lamamra
[JORADP 11] [JORADP 12] Idriss Djazairy
[JORADP 13] [JORADP 14] Ahmed Amine Kherbi
[JORADP 15] [JORADP 1] Abdallah Baali

Consulats[modifier | modifier le code]

Communauté algérienne aux États-Unis[modifier | modifier le code]

On les appelle américains d'Algérie, leurs totale population est de 8752 en 2000[5], les régions avec des populations importantes sont : le Texas, New York, Miami et Chicago.

Les plus connus sont :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Abdallah Baali, nouvel ambassadeur d'Algérie à Washington Sur algeria-watch.org
  2. (en) Département des États-Unis, « Diplomatic Representation for the People's Democratic Republic of Algeria », sur state Gov,‎ (consulté le 31 janvier 2016)
  3. a, b et c (en) « New Zoning Law Bars Foreign Chanceries From Better Areas of Capital », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. a et b http://www.state.gov/s/cpr/91550.htm
  5. 2000 US Census Report on the Arab-American population

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]