Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Séries éliminatoires 2016
Dessin stylisé de la Coupe Stanley qui surmonte les mots « Stanley Cup Playoffs » et « NHL 2016 »

Logo des séries éliminatoires

Ligue nationale de hockey
Vainqueur Penguins de Pittsburgh
Finaliste Sharks de San José
Nombre d'équipes 16
Nombre de tours 4
Meilleur joueur Sidney Crosby

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 sont la partie finale de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey et font suite à la saison régulière 2015-2016. Les premiers matchs ont lieu le [1].

Pour l'association de l'Est, le premier tour des séries oppose les Panthers de la Floride aux Islanders de New York, le Lightning de Tampa Bay aux Red Wings de Détroit, les Capitals de Washington aux Flyers de Philadelphie et les Penguins de Pittsburgh aux Rangers de New York. Les Islanders créent la surprise en éliminant en six matchs les Panthers, meilleure équipe de la division Atlantique ; la deuxième équipe de même division, Tampa Bay, élimine Détroit en 5 rencontres. Du côté de la division Metropolitaine, les deux meilleures équipes de la saison régulière se qualifient : Washington en battant Philadelphie en six matchs, et Pittsburgh en venant à bout des Rangers de New York après cinq rencontres.

Les séries de l'association de l'Ouest voient les confrontations des Stars de Dallas au Wild du Minnesota, des Blues de Saint-Louis aux Blackhawks de Chicago, des Ducks d'Anaheim aux Predators de Nashville et enfin des Kings de Los Angeles aux Sharks de San José.

Contexte et déroulement des séries[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2013-2014, les trois meilleures équipes de chaque division sont qualifiées ainsi que les équipes classées aux 7e et 8e places de chaque association, sans distinction de division. La meilleure équipe de chaque association rencontre la 8e et la première équipe de l'autre division rencontre la 7e. Les équipes classées aux 2e et 3e places de chaque division se rencontrent dans la partie de tableau où se situe le champion de leur division. Toutes les séries sont jouées au meilleur des sept matchs[Note 1]. Les deux premiers matchs sont joués chez l'équipe la mieux classée à l'issue de la saison puis les deux suivants sont joués chez l'autre équipe. Si une cinquième, une sixième voire une septième rencontre sont nécessaires, elles sont jouées alternativement chez les deux équipes en commençant par la mieux classée[2].

Cette année, pour la première fois depuis 1970 et seulement la deuxième fois de l'histoire, il n'y a aucune équipe canadienne en séries éliminatoires[3].

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

  Quarts de finale d'association Demi-finales d'association Finales d'association Finale de la Coupe Stanley
                                     
A1  Floride 2  
ER  Islanders de New York 4  
  ER  Islanders de New York 1  
    A2  Tampa Bay 4  
A2  Tampa Bay 4
A3  Détroit 1  
  A2  Tampa Bay 3  
Association de l'Est
  M2  Pittsburgh 4  
M1  Washington 4  
ER  Philadelphie 2  
  M1  Washington 2
    M2  Pittsburgh 4  
M2  Pittsburgh 4
M3  Rangers de New York 1  
  M2  Pittsburgh 4
  P3  San José 2
C1  Dallas 4  
ER  Minnesota 2  
  C1  Dallas 3
    C2  Saint-Louis 4  
C2  Saint-Louis 4
C3  Chicago 3  
  C2  Saint-Louis 2  
Association de l'Ouest
  P3  San José 4    
P1  Anaheim 3  
ER  Nashville 4  
  ER  Nashville 3       
    P3  San José 4         
P2  Los Angeles 1
P3  San José 4  

Détails des matchs[modifier | modifier le code]

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]

Floride contre Islanders de New York[modifier | modifier le code]

14 avril Floride 4-5
(2-2, 1-1, 1-2)
New York BB&T Center
17 422 spectateurs


15 avril Floride 3-1
(1-0, 1-0, 1-1)
New York BB&T Center
18 373 spectateurs


17 avril New York 4-3 (Pr)
(0-1, 3-2, 0-0, 1-0)
Floride Barclays Center
15 795 spectateurs


20 avril New York 1-2
(0-0, 1-1, 0-1)
Floride Barclays Center
15 795 spectateurs


22 avril Floride 1-2 (2 pr)
(0-1, 0-0, 1-0, 0-0, 0-1)
New York BB&T Center
20 247 spectateurs


24 avril New York 2-1 (2 pr)
(0-1, 0-0, 1-0, 0-0, 1-0)
Floride Barclays Center
15 795 spectateurs


Tampa Bay contre Détroit[modifier | modifier le code]

Comme lors des séries 2015, le Lightning se classe deuxième de la division Atlantique juste devant les Red Wings avec 97 points pour l'équipe de Tampa Bay et 93 pour les joueurs de Détroit[4]. Ces derniers se qualifient pour la 25e fois consécutive pour les séries éliminatoires ; c'est la troisième plus longue suite de qualification pour les séries de l'histoire de la LNH après les Bruins de Boston qui jouent 29 séries consécutives entre 1968 et 1996 et les Blackhawks de Chicago avec 28 qualifications entre 1970 et 1997. Depuis le début de cette série, les Red Wings ont remporté quatre Coupes Stanley[5]. C'est la deuxième opposition entre les deux formations après celle de 2015 qui tourne à l'avantage de Tampa Bay en 7 matchs[6].

13 avril Tampa Bay 3-2
(1-0, 1-2, 1-0)
Détroit Amalie Arena
19 092 spectateurs


15 avril Tampa Bay 5-2
(1-0, 1-1, 3-1)
Détroit Amalie Arena
19 092 spectateurs


17 avril Détroit 2-0
(0-0, 2-0, 0-0)
Tampa Bay Joe Louis Arena
20 027 spectateurs


19 avril Détroit 2-3
(0-1, 2-1, 0-1)
Tampa Bay Joe Louis Arena
20 027 spectateurs


21 avril Tampa Bay 1-0
(0-0, 0-0, 1-0)
Détroit Amalie Arena
19 092 spectateurs


Washington contre Philadelphie[modifier | modifier le code]

14 avril Washington 2-0
(0-0, 1-0, 1-0)
Philadelphie Verizon Center
18 506 spectateurs


16 avril Washington 4-1
(1-0, 2-1, 1-0)
Philadelphie Verizon Center
18 506 spectateurs


18 avril Philadelphie 1-6
(1-1, 0-1, 0-4)
Washington Wells Fargo Center
19 678 spectateurs


20 avril Philadelphie 2-1
(1-0, 1-0, 0-1)
Washington Wells Fargo Center
19 692 spectateurs


22 avril Washington 0-2
(0-0, 0-1, 0-1)
Philadelphie Verizon Center
18 506 spectateurs


24 avril Philadelphie 0-1
(0-0, 0-1, 0-0)
Washington Wells Fargo Center
19 925 spectateurs


Pittsburgh contre Rangers de New York[modifier | modifier le code]

Pour la troisième fois en trois séries, les Penguins et les Rangers se retrouvent lors des séries éliminatoires. Lors des deux éditions précédentes, les Rangers sont sortis vainqueurs des confrontations avec une victoire en sept rencontres en 2014 au deuxième tour et une autre en cinq matchs en 2015, au premier tour. Les Penguins comptent prendre leur revanche sur New York lors de cette série ; ils ont en effet un bilan légèrement meilleur sur la saison avec 104 points contre 101 pour les Rangers[4],[7]. Ils comptent également sur la présence de leur capitaine, Sidney Crosby, troisième meilleur pointeur de la saison avec un total de 85 points[8]. Les Rangers eux comptent sur leurs vétérans Henrik Lundqvist, dans les buts, ou encore Eric Staal arrivé en fin de saison en provenance des Hurricanes de la Caroline[7].

Le premier match de la série a lieu le 13 avril sur la patinoire des Penguins. Les deux équipes tirent une douzaine de fois au cours de la première période mais juste avant la fin du tiers-temps, Lundqvist se prend le bout de la crosse de son coéquipier, Marc Staal, dans l'œil. Après un arrêt du match, le portier des Rangers revient sur la glace pour finir la période mais Patric Hornqvist en profite pour ouvrir la marque pour les locaux à 18 secondes de la première pause. Antti Raanta remplace Lundqvist dans les buts dès le début de la deuxième période et il réussit à faire six arrêts au cours de cette période de jeu. Cependant, les Penguins prennent deux buts d'avance grâce à Crosby lancé en échappée juste avant la fin du tiers. À la troisième minute de la troisième période, Derek Stepan inscrit le premier but de la soirée pour les Rangers en supériorité numérique contre Jeff Zatkoff. Deux minutes plus tard, les Penguins reprennent deux buts d'avance en infériorité numérique avant que Hornqvist n'inscrive son deuxième but de la soirée. Dix minutes avant la fin du match, Stepan double la mise pour New York mais avec moins de trois minutes restant dans le match, Alain Vigneault décide de sortir son gardien pour mettre un sixième joueur. Crosby en profite pour récupérer le palet qu'il transmet à Hornqvist pour une victoire finale 5-2 des locaux[9].

13 avril Pittsburgh 5-2
(1-0, 1-0, 3-2)
New York Consol Energy Center
18 588 spectateurs


16 avril Pittsburgh 2-4
(0-0, 1-3, 1-1)
New York Consol Energy Center
18 614 spectateurs


19 avril New York 1-3
(0-0, 1-1, 0-2)
Pittsburgh Madison Square Garden
18 006 spectateurs


21 avril New York 0-5
(0-3, 0-1, 0-1)
Pittsburgh Madison Square Garden
18 006 spectateurs


23 avril Pittsburgh 6-3
(2-2, 4-0, 0-1)
New York Consol Energy Center
18 607 spectateurs


Dallas contre Minnesota[modifier | modifier le code]

14 avril Dallas 4-0
(0-0, 2-0, 2-0)
Minnesota American Airlines Center
18 532 spectateurs


16 avril Dallas 2-1
(0-0, 1-0, 1-1)
Minnesota American Airlines Center
18 988 spectateurs


18 avril Minnesota 5-3
(1-2, 2-0, 2-1)
Dallas Xcel Energy Center
19 038 spectateurs


20 avril Minnesota 2-3
(0-0, 2-3, 0-0)
Dallas Xcel Energy Center
19 080 spectateurs


22 avril Dallas 4-5 (Pr)
(1-2, 0-0, 3-2, 0-1)
Minnesota American Airlines Center
18 889 spectateurs


24 avril Minnesota 4-5
(0-3, 0-1, 4-1)
Dallas Xcel Energy Center
19 310 spectateurs


Saint-Louis contre Chicago[modifier | modifier le code]

Le premier match de la série a lieu le 13 avril dans le Scottrade Center de Saint-Louis. Ce sont les visiteurs qui s'illustrent le plus lors de la première période avec 11 tirs dirigés vers Brian Elliott contre seulement 4 arrêts sur autant de tirs de Corey Crawford. Les actions de jeu s'équilibrent en deuxième période avec une dizaine de tirs de chaque côté et les gardiens continuent à garder leurs filets inviolés. La troisième période ne voit que 2 tirs des Blues contre 8 des Blackhawks mais le temps réglementaire se termine sans aucun but inscrit par les deux équipes. Elles jouent donc une prolongation et après environ de 10 minutes de jeu, David Backes parvient enfin à tromper Crawford alors qu'Elliott termine la rencontre avec 35 arrêts pour le premier blanchissage en série de sa carrière[10].

13 avril Saint-Louis 1-0 (Pr)
(0-0, 0-0, 0-0, 1-0)
Chicago Scottrade Center
19 241 spectateurs


15 avril Saint-Louis 2-3
(0-0, 1-1, 1-2)
Chicago Scottrade Center
19 846 spectateurs


17 avril Chicago 2-3
(1-1, 1-0, 0-2)
Saint-Louis United Center
22 207 spectateurs


19 avril Chicago 3-4
(0-1, 2-1, 1-2)
Saint-Louis United Center
22 212 spectateurs


21 avril Saint-Louis 3-4 (2 pr)
(0-0, 1-3, 2-0, 0-0, 0-1)
Chicago Scottrade Center
19 956 spectateurs


23 avril Chicago 6-3
(1-3, 3-0, 2-0)
Saint-Louis United Center
22 260 spectateurs


25 avril Saint-Louis 3-2
(2-1, 0-1, 1-0)
Chicago Scottrade Center
19 935 spectateurs


Anaheim contre Nashville[modifier | modifier le code]

15 avril Anaheim 2-3
(1-1, 1-1, 0-1)
Nashville Honda Center
17 236 spectateurs


17 avril Anaheim 2-3
(1-1, 0-2, 1-0)
Nashville Honda Center
17 174 spectateurs


19 avril Nashville 0-3
(0-1, 0-2, 0-0)
Anaheim Bridgestone Arena
17 204 spectateurs


21 avril Nashville 1-4
(0-1, 1-2, 0-1)
Anaheim Bridgestone Arena
17 232 spectateurs


23 avril Anaheim 5-2
(0-0, 2-1, 3-1)
Nashville Honda Center
17 360 spectateurs


25 avril Nashville 3-1
(0-0, 2-1, 1-0)
Anaheim Bridgestone Arena
17 113 spectateurs


27 avril Anaheim 1-2
(0-2, 0-0, 1-0)
Nashville Honda Center
17 407 spectateurs


Los Angeles contre San José[modifier | modifier le code]

14 avril Los Angeles 3-4
(1-1, 2-2, 0-1)
San José Staples Center
18 230 spectateurs


16 avril Los Angeles 1-2
(0-1, 0-1, 1-0)
San José Staples Center
18 514 spectateurs


18 avril San José 1-2 (Pr)
(1-1, 0-0, 0-0, 0-1)
Los Angeles SAP Center
17 562 spectateurs


20 avril San José 3-2
(0-0, 2-0, 1-2)
Los Angeles SAP Center
17 562 spectateurs


22 avril Los Angeles 3-6
(0-2, 3-1, 0-3)
San José Staples Center
18 543 spectateurs


Demi-finales d'association[modifier | modifier le code]

Tampa Bay contre Islanders de New York[modifier | modifier le code]

27 avril Tampa Bay 3-5
(1-3, 0-1, 2-1)
New York Amalie Arena
19 092 spectateurs


30 avril Tampa Bay 4-1
(2-1, 1-0, 1-0)
New York Amalie Arena
19 092 spectateurs


3 mai New York 4-5 (Pr)
(1-1, 1-1, 2-2, 0-1)
Tampa Bay Barclays Center
15 795 spectateurs


6 mai New York 1-2 (Pr)
(1-0, 0-0, 0-1, 0-1)
Tampa Bay Barclays Center
15 795 spectateurs


8 mai Tampa Bay 4-0
(2-0, 1-0, 1-0)
New York Amalie Arena
19 092 spectateurs


Washington contre Pittsburgh[modifier | modifier le code]

28 avril Washington 4-3 (Pr)
(1-0, 1-2, 1-1, 1-0)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


30 avril Washington 1-2
(0-0, 0-1, 1-1)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


2 mai Pittsburgh 3-2
(2-0, 1-0, 0-2)
Washington Consol Energy Center
18 601 spectateurs


4 mai Pittsburgh 3-2 (Pr)
(1-1, 1-1, 0-0, 1-0)
Washington Consol Energy Center
18 614 spectateurs


7 mai Washington 3-1
(1-1, 2-0, 0-0)
Pittsburgh Verizon Center
18 506 spectateurs


10 mai Pittsburgh 4-3 (Pr)
(1-0, 2-1, 0-2, 1-0)
Washington Consol Energy Center
18 650 spectateurs


Dallas contre Saint-Louis[modifier | modifier le code]

29 avril Dallas 2-1
(0-0, 1-0, 1-1)
Saint-Louis American Airlines Center
18 532 spectateurs


1er mai Dallas 3-4 (Pr)
(1-3, 0-0, 2-0, 0-1)
Saint-Louis American Airlines Center
18 889 spectateurs


3 mai Saint-Louis 6-1
(2-1, 3-0, 1-0)
Dallas Scottrade Center
19 323 spectateurs


5 mai Saint-Louis 2-3 (Pr)
(1-0, 1-2, 0-0, 0-1)
Dallas Scottrade Center
19 770 spectateurs


7 mai Dallas 1-4
(1-1, 0-2, 0-1)
Saint-Louis American Airlines Center
18 754 spectateurs


9 mai Saint-Louis 2-3
(0-3, 1-0, 1-0)
Dallas Scottrade Center
19 808 spectateurs


11 mai Dallas 1-6
(0-3, 0-2, 1-1)
Saint-Louis American Airlines Center
19 345 spectateurs


San José contre Nashville[modifier | modifier le code]

29 avril San José 5-2
(0-0, 0-1, 5-1)
Nashville SAP Center
17 026 spectateurs


1er mai San José 3-2
(0-0, 1-0, 2-2)
Nashville SAP Center
17 562 spectateurs


3 mai Nashville 4-1
(0-1, 2-0, 2-0)
San José Bridgestone Arena
17 163 spectateurs


5 mai Nashville 4-3 (3 pr)
(2-1, 0-1, 1-1, 0-0, 0-0, 1-0)
San José Bridgestone Arena
17 188 spectateurs


7 mai San José 5-1
(2-1, 2-0, 1-0)
Nashville SAP Center
17 562 spectateurs


9 mai Nashville 4-3 (Pr)
(1-2, 1-0, 1-1, 1-0)
San José Bridgestone Arena
17 292 spectateurs


12 mai San José 5-0
(2-0, 1-0, 2-0)
Nashville SAP Center
17 562 spectateurs


Finales d'association[modifier | modifier le code]

Pittsburgh contre Tampa Bay[modifier | modifier le code]

13 mai Pittsburgh 1-3
(0-1, 1-2, 0-0)
Tampa Bay Consol Energy Center
18 554 spectateurs


16 mai Pittsburgh 3-2 (Pr)
(2-2, 0-0, 0-0, 1-0)
Tampa Bay Consol Energy Center
18 534 spectateurs


18 mai Tampa Bay 2-4
(0-0, 0-1, 2-3)
Pittsburgh Amalie Arena
19 092 spectateurs


20 mai Tampa Bay 4-3
(2-0, 2-0, 0-3)
Pittsburgh Amalie Arena
19 092 spectateurs


22 mai Pittsburgh 3-4 (Pr)
(1-0, 2-2, 0-1, 0-1)
Tampa Bay Consol Energy Center
18 648 spectateurs


24 mai Tampa Bay 2-5
(0-1, 0-2, 2-2)
Pittsburgh Amalie Arena
19 092 spectateurs


26 mai Pittsburgh 2-1
(0-0, 2-1, 0-0)
Tampa Bay Consol Energy Center
18 638 spectateurs


Saint-Louis contre San José[modifier | modifier le code]

15 mai Saint-Louis 2-1
(1-1, 1-0, 0-0)
San José Scottrade Center
19 483 spectateurs


17 mai Saint-Louis 0-4
(0-1, 0-1, 0-2)
San José Scottrade Center
19 596 spectateurs


19 mai San José 3-0
(1-0, 1-0, 1-0)
Saint-Louis SAP Center
17 562 spectateurs


21 mai San José 3-6
(0-2, 0-2, 3-2)
Saint-Louis SAP Center
17 562 spectateurs


23 mai Saint-Louis 3-6
(2-1, 1-2, 0-3)
San José Scottrade Center
19 372 spectateurs


25 mai San José 5-2
(1-0, 1-0, 3-2)
Saint-Louis SAP Center
17 562 spectateurs


Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Photogaphie d'une patinoire de hockey sur glace depuis les tribunes avec des joueurs sur la glae.
Les Penguins et les Sharks à la fin du sixième match.
30 mai Pittsburgh 3-2
(2-0, 0-2, 1-0)
San José Consol Energy Center
18 596 spectateurs


1er juin Pittsburgh 2-1 (Pr)
(0-0, 1-0, 0-1, 1-0)
San José Consol Energy Center
18 655 spectateurs


4 juin San José 3-2 (Pr)
(1-1, 0-1, 1-0, 1-0)
Pittsburgh SAP Center
17 562 spectateurs


6 juin San José 1-3
(0-1, 0-1, 1-1)
Pittsburgh SAP Center
17 562 spectateurs


9 juin Pittsburgh 2-4
(2-3, 0-0, 0-1)
San José Consol Energy Center
18 680 spectateurs


12 juin San José 1-3
(0-1, 1-1, 0-1)
Pittsburgh SAP Center
17 562 spectateurs


Effectif champion[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous présente l'ensemble des personnalités ayant le droit de faire partie de l'effectif officiel champion de la Coupe Stanley. Pour être listés parmi les vainqueurs de la coupe et avoir leur nom gravé sur celle-ci, les joueurs doivent avoir participé, avec l'équipe gagnante, au minimum à 41 des rencontres de la saison régulière ou une rencontre de la finale des séries éliminatoires. De plus, depuis 1994, des joueurs de la franchise n'ayant pas atteint ces critères peuvent également voir leur nom sur la Coupe sur demande spéciale de la franchise. C'est le cas de Pascal Dupuis qui a pris sa retraite en cours de saison sans avoir disputé les 41 matchs nécessaires ainsi que de Jeff Zatkoff qui a joué 14 matchs de saison régulière et participé aux séries sans jouer la finale. En plus des joueurs, des membres de la franchise ont également leur nom sur la Coupe[11]. Au total, 52 membres de l'équipe ont leur nom gravé sur la Coupe Stanley[12] :

Statistiques[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs pointeurs
Joueur Équipe PJ B A Pts +/- Pun
Couture, LoganLogan Couture San José 24 10 20 30 +5 8
Burns, BrentBrent Burns San José 24 7 17 24 +11 12
Pavelski, JoeJoe Pavelski San José 24 14 9 23 +1 4
Kessel, PhilPhil Kessel Pittsburgh 24 10 12 22 +5 4
Thornton, JoeJoe Thornton San José 24 3 18 21 +2 10
Crosby, SidneySidney Crosby Pittsburgh 24 6 13 19 -2 4
Koutcherov, NikitaNikita Koutcherov Tampa Bay 17 11 8 19 +13 8
Bonino, NickNick Bonino Pittsburgh 24 4 14 18 +9 12
Malkine, IevgueniIevgueni Malkine Pittsburgh 23 6 12 18 +1 18
Johnson, TylerTyler Johnson Tampa Bay 17 7 10 17 +9 12

Meilleurs gardiens[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs gardiens
Joueur Équipe PJ V D L BC Moy %Arr BL Min
Holtby, BradenBraden Holtby Washington 12 6 6 363 21 1,72 94,2 2 731 min
Bishop, BenBen Bishop Tampa Bay 11 8 2 297 18 1,85 93,9 2 582 min
Luongo, RobertoRoberto Luongo Floride 6 2 4 227 15 2,05 93,4 0 438 min
Murray, MattMatt Murray Pittsburgh 21 15 6 575 44 2,08 92,3 1 1267 min
Jones, MartinMartin Jones San José 24 14 10 684 53 2,16 92,3 1 1473 min

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors d'une série jouée au meilleur des sept matchs, la première des deux équipes qui gagne quatre rencontres remporte la série.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Important NHL dates », sur espn.go.com (consulté le 14 mars 2016).
  2. « La nouvelle formule des séries éliminatoires expliquée en détails », sur www.nhl.com, (consulté le 7 avril 2016).
  3. « LNH: aucune équipe canadienne en séries », sur quebec.huffingtonpost.ca, (consulté le 7 avril 2016).
  4. a et b (en) « NHL Standings 2015-2016 », sur www.nhl.com (consulté le 10 avril 2016)
  5. (en) Alex DiFilippo, « Red Wings secure 25th straight playoff appearance », sur redwings.nhl.com, (consulté le 10 avril 2016)
  6. (en) Craig Custance, « First-round preview: Tampa Bay Lightning vs. Detroit Red Wings », sur espn.go.com, (consulté le 10 avril 2016)
  7. a et b (en) Wes Crosby et Dan Rosen, « Rangers vs. Penguins First Round series preview - Injury questions for Pittsburgh in net, New York on defense », sur www.nhl.com, (consulté le 12 avril 2016)
  8. (en) « Statistics - 2016 », sur www.nhl.com (consulté le 12 avril 2016)
  9. (en) Dave Molinari, « Zatkoff, Hornqvist power Penguins past Rangers in Game 1 of playoff series », sur Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 14 avril 2016)
  10. « Les Blues l'emportent en prolongation face aux Blackhawks », sur www.lapresse.ca, (consulté le 14 avril 2016)
  11. (en) « 2016 Stanley Cup Playoffs », sur www.nhl.com (consulté le 28 octobre 2016).
  12. (en) Hooks Orpik, « Pittsburgh Penguins 2016 Stanley Cup is engraved! », sur www.pensburgh.com, (consulté le 28 octobre 2016).

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

Les feuilles de match sont issues du site officiel en français de la Ligue nationale de hockey : http://www.nhl.com

Quarts de finale d'association[modifier | modifier le code]

  1. New York-Floride - 04/14/16
  2. New York-Floride - 04/15/16
  3. Floride-New York - 04/17/16
  4. Floride-New York - 04/20/16
  5. Floride-New York - 04/22/16
  6. Floride-New York - 04/24/16
  7. Détroit-Tampa Bay - 04/13/16
  8. Détroit-Tampa Bay - 04/15/16
  9. Tampa Bay-Détroit - 04/17/16
  10. Tampa Bay-Détroit - 04/19/16
  11. Tampa Bay-Détroit - 04/21/16
  12. Philadelphie-Washington - 04/14/16
  13. Philadelphie-Washington - 04/16/16
  14. Washington-Philadelphie - 04/18/16
  15. Washington-Philadelphie - 04/20/16
  16. Philadelphie-Washington - 04/20/16
  17. Philadelphie-Washington - 04/20/16
  18. NY Rangers-Pittsburgh - 04/13/2016
  19. NY Rangers-Pittsburgh - 04/13/2016
  20. Pittsburgh-NY Rangers- 04/19/2016
  21. Pittsburgh-NY Rangers- 04/21/2016
  22. Pittsburgh-NY Rangers- 04/23/2016
  23. Minnesota-Dallas - 04/14/16
  24. Minnesota-Dallas - 04/16/16
  25. Dallas-Minnesota - 04/18/16
  26. Dallas-Minnesota - 04/20/16
  27. Dallas-Minnesota - 04/22/16
  28. Dallas-Minnesota - 04/24/16
  29. Chicago-Saint-Louis - 04/13/16
  30. Chicago-Saint-Louis - 04/15/16
  31. Saint-Louis-Chicago - 04/17/16
  32. Saint-Louis-Chicago - 04/19/16
  33. Chicago-Saint-Louis - 04/21/16
  34. Saint-Louis-Chicago - 04/23/16
  35. Chicago-Saint-Louis - 04/25/16
  36. Nashville-Anaheim - 04/15/16
  37. Nashville-Anaheim - 04/17/16
  38. Anaheim-Nashville - 04/19/16
  39. Anaheim-Nashville - 04/21/16
  40. Nashville-Anaheim - 04/23/16
  41. Anaheim-Nashville - 04/25/16
  42. Nashville-Anaheim - 04/27/16
  43. San Jose-Los Angeles - 04/14/16
  44. San Jose-Los Angeles - 04/16/16
  45. Los Angeles-San Jose - 04/18/16
  46. Los Angeles-San Jose - 04/20/16
  47. Los Angeles-San Jose - 04/22/16

Demi-finales d'association[modifier | modifier le code]

Finales d'association[modifier | modifier le code]

Finale de la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]